Afro Inspiration : Alexis Onestas, directeur de OMAX6MUM

Alexis Onestas est le directeur de OMAX6MUM une agence de Communication créative et alternative spécialisée dans le Brand Content. Cecilia Linval a eu la chance de le rencontrer pour en savoir plus sur son parcours d’entrepreneur.

Bonjour Alexis, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Hello, je suis Alexis Onestas, directeur de l’agence de communication créative et alternative Omax6mum. J’ai une licence Info-Com et je suis origine d’une île appelé Marie-Galante que tout le monde connaît grâce à Laurent Voulzy entre autre. Je vis à Paris dans le 93ème arrondissement.

Peux-tu nous décrire un peu ton parcours ?

J’ai découvert le Hip Hop à l’âge de 6 ou 7 ans grâce à mes deux grands frères qui me forçaient à regarder RapLine tard le soir. La télévision représentait quelque chose de sacré à l’époque et voir ces gens chanter à deux pas de chez moi m’a vraiment marqué. J’ai su que cette culture allait me plaire. J’ai goûté à un peu toutes les disciplines notamment le rap avec quelques mixtapes. J’ai trouvé ma place dans le journalisme via mon fanzine créé à l’âge de 15 ans. Après avoir rencontré la quasi-totalité des activistes de l’école et écrit dans Get Busy (un de mes rêves), j’ai bifurqué vers la communication en devenant responsable com’ d’une agence street marketing nommée Urban Act puis de la marque Royal Wear. Après 4 ans passés aux côtés de Sully Sefil avec qui j’ai beaucoup appris et que je ne remercierai jamais assez, j’ai rejoint Make It Clap Agency durant 7 ans et aujourd’hui je lance mon agence Omax6mum.

Pour quels motifs as-tu décidé de te lancer dans l’aventure Make It Clap ?

Je faisais pas mal de promotion pour les événements de mon ami Didier Piquionne qui a créé seul Make It Clap Agency. Je m’occupais de faire venir des gens à la Rimshot Party notamment. Une fois l’aventure Royal Wear terminée, j’ai intégré pleinement la structure en prenant la direction du pôle communication des soirées et des concerts. L’aventure Hip Hop Loves Soul commence à ce moment-là.

Ton projet marche plutôt bien quels sont les plus gros comptes avec qui tu as collaboré ?

Durant 7 ans, nous avons beaucoup bossé sur nos projets en réalité, nous avons collaboré avec des artistes (Rick Ross, Anthony Hamilton, etc.), des marques (Reebok…), mais nous n’avons pas forcément démarché des clients ou des comptes. Le but était vraiment de produire les événements comme nous le sentions avec nos envies en première ligne.

Parles nous de ton bébé Hip Hop Loves Soul, 7 ans maintenant, qu’est-ce qui rend l’évent incontournable ?

Avant tout, HHLS n’est pas mon bébé. J’ai été beaucoup mise en avant durant ces 8 années parce que je gérais la communication, mais c’est un travail d’équipe avant tout. Je pense que HHLS dure et grandit parce que nous sommes sincères. Au départ, nous voulions rassembler les communautés Hip Hop et Soul autour d’un même événement plutôt que de devoir aller dans 3 ou 4 soirées pour voir tous nos potes. Aujourd’hui, la soirée est incontournable, car elle change et se modifie avec le temps. Les salles ne sont jamais les mêmes, les DJ non plus, les flyers sont tout le temps différents. Nous ne sommes jamais rentrés dans une routine qui pourrait tuer le concept. Pour être concret, la soirée de mai 2013 était super club avec un DJ spécialement venu de Miami tandis que l’événement de la rentrée était plus old school avec une salle entièrement dédiée aux anciens avec DJ Clyde de NTM en special guest.

Quelles sont les difficultés que tu as pu rencontrer et comment les as-tu surmontés ?

Rien n’est vraiment difficile si tu es constant et motivé. En tant qu’entrepreneur, on doit faire face aux difficultés, c’est le sens premier de notre métier donc il faut faire face.

Un coup dont tu es le plus fier avec MakeItClap ? 

La première HHLS à l’Élysée Montmartre. C’était incroyable, on sortait de deux ans de Scène Bastille. Un petit club sympa qui réunissait 5 ou 600 personnes max et nous voila dans une salle de concert immense rempli à craquer. C’était purement incroyable de se dire que personne ne l’a jamais fait et surtout que nous sommes les derniers à l’avoir fait…

Comment vois-tu l’agence évoluer à court terme et long terme ?

À court terme, Omax6mum fera la transition entre mon activité très liée à la musique et les projets alternatifs dont je viens de te parler. À long terme, j’attends que Fred et Farid me passent un coup de fil pour que l’on puisse lancer l’agence Fred, Farid & Alexis.

Que penses-tu des perspectives d’évolution du secteur de l’événementiel Afro-Caribéen ?

Le milieu afro-caribéen évolue dans le bon sens, il a des bases solides telles que Kassav, des artistes pleins de talents et intelligents comme Admiral T et un tas de mecs qui ont faim qui attendent leurs tours. La chance et la malchance de ce milieu est qu’il est communautaire. Chance parce qu’il y a des clubs et des salles de concert dans toute l’Europe pour faire circuler la musique, malchance parce que les maisons de disques ne savent pas bosser le communautaire donc il y a encore une chape de plomb au-dessus des artistes.

Quelles sont les raisons principales expliquant qu’un événement commence en retard ? Comme éviter cette situation récurrente ?

Il peut y avoir un nombre infini de raisons. Chez Make It Clap Agency, cela s’est toujours expliqué par une volonté de peaufiner la salle dans les moindres détails, parfois ça prend du temps, mais ça a toujours été pour offrir le meilleur au public.

Quelles devront être les caractéristiques d’un événement réussi en 2014 ?

Faire appel à Omax6mum pour le remplir. Pour le reste, je laisse la parole aux organisateurs, moi j’ai pris ma retraite.

Tu n’es plus dans l’événementiel, mais directeur de OMAX6MUM une nouvelle agence de Communication créative et alternative. Parle-nous un peu de ta structure ?

Omax6mum a pour ambition de collaborer avec des talents alternatifs dans le milieu urbain. On met souvent en avant les sportifs et les musiciens, j’ai décidé de m’intéresser à d’autres secteurs d’activités. La gastronomie, l’édition et le théâtre seront les premiers axes de communication, suivront l’art, la beauté et bien d’autres domaines. Une équipe de six personnes est dédiée à la communication, aux relations presse, à la création graphique de chacun des projets. Nous gérons les projets en 360°. Le chef Loic Dable a été signé chez l’éditeur Indeez grâce à notre mise en relation et aujourd’hui nous organisons la promotion de son livre à venir, mais aussi les événements autour de la sortie. Nous sommes donc alternatifs et créatifs comme vous pourrez le lire sur le mur si vous passez au bureau.

On pourra s’attendre à quoi comme services offerts par ta boite ? Et pour quelle clientèle ?

Le meilleur comme d’habitude. Le temps où les agences de communication devaient juste être un relais ou passer le message aux médias est obsolète. Aujourd’hui quand Omax6mum propose à l’éditeur Indeez de gérer sa communication, on le met aussi en relation avec l’artiste D-Tone pour proposer un projet de bouquin à l’international. C’est comme ça que je conçois mon métier.

À quoi ressemble une journée type pour toi ?

Debout à 7 h, tous les matins. Petit déjeuner avec ma femme puis je me branche sur Europe 1 à 9 h. Je suis à 9 h 30 au bureau, car j’aime avoir ma demi-heure au calme avant que mes collaborateurs arrivent. Après la lecture de mes emails, je passe à la partie administrative le temps que tout le monde s’installe. 11 h, réunion générale pour relancer les projets en cours. Après un dej’ à l’extérieur avec un client à venir le plus souvent, je reviens au bureau pour une partie un peu plus créative et m’éclater a créé des concepts avec l’équipe. Je rejoins ma femme sur Paris pour me détendre autour d’un verre avec des amis et je me plonge dans mon iPad en rentrant. Le reste ne vous regarde pas.

Avec 20 000 followers et 10 000 fans, ton personnal branding est remarquable. Sens-tu une responsabilité particulière à l’égard de votre activité/communication sur les réseaux sociaux ?

Clairement. J’en suis aujourd’hui à 22 000 followers et 11 000 fans. Chaque mot que je lance sur les réseaux sociaux a obligatoirement une résonnance autre qu’un blogueur seul dans son coin. Je représente les gens qui bossent pour moi et les clients qui ont choisi de me faire confiance. Je dois obligatoirement faire attention.

Quels conseils pourrais-tu donner à nos lecteurs qui se lancent dans l’entrepreneuriat ?

De croire en leurs rêves. Ça a l’air bateau comme ça, mais si on m’avait dit que HHLS deviendrait la soirée de référence à Paris, que j’organiserais un concert complet au Zenith avec Admiral T ou que je serai à 30 ans à la tête de mon agence…. Sincèrement, je n’y aurai pas cru une seconde. Le second conseil et qu’il n’y aucun mal à prendre des gens comme modèle. J’ai toujours idolâtré des personnes comme Kenzy du Secteur A, Seb Farran le manager de NTM ou Damon Dash l’ancien associé de Jay-Z. Quand tu as la chance ensuite de les rencontrer, tu sais que tu avances dans ta carrière et tu dois upgrade tes ambitions. Aujourd’hui, je tente de devenir le Steve Stoute français. L’avenir nous le dira.

Maintenant, 3 questions pour mieux te connaître.

1— Quel serait ton endroit favori pour faire un lancement de marque  ?

La tour Eiffel. Sans hésitation. Je ne suis pas fan de ce monument, mais il symbolise tellement de choses pour les gens que je pense que je pourrais faire quelque chose de sympa là-bas. Sinon, plus proche de nous, je voudrais lancer le bouquin de Loic Dable édité par Indeez au Citadium, vous avez un contact ?

2 — Y’a t’il des pays en Afrique que tu n’as pas visités et que tu aimerais aller voir ?

La Centrafrique. Mes futurs enfants en seront originaires ce qui en fait une destination de choix non ?

3— Cite-nous les 3 objets dont tu ne pourrais pas vous passer ?

Ma bague de fiançailles parce que la sérénité personnelle va de pair avec la tranquillité professionnelle, mon iPhone par ce que ma famille est un peu éparpillé à travers le monde et que c’est un fenêtre vers eux. Ma cassette audio de La Cliqua – Conçu Pour Durer qui est mon objet fétiche.

Enfin si je te dis Afro Inspiration tu réponds  ?

Je vous dis merci…. Mais un vrai, un merci aussi sincère que la Terre Mère.

Pour en savoir plus

Twitter : https://twitter.com/AlexisOnestas
Facebook : https://www.facebook.com/AlexisOnestas


This post was written by Cecilia Linval from Heartofcici

Bio de Cécilia : I’m really passionated about women in society, being a twenty something girl makes me very curious. Also makeup and fashion does not consume my life, but it’s a fun hobby to indulge in!

Follow her on twitter @cici0nline

Like her page on Facebook : cici0nline

Laisse nous ton commentaire

commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here