Le Tchadien Moussa Idriss Ndélé préside le Parlement panafricain (PAP) depuis deux ans. Il est devenu président le 29 mai 2009.

Les autres principaux concurrents pour la présidence étaient Sawadogo Lassane et EL-Gendy de Mostefa Abdelaziz. Néanmoins, Moussa Idriss Ndélé, chirurgien-dentiste de formation et  du partisan du panafricanisme, a reçu la majorité des voix. Par profession, Moussa a servi d’assistant à la faculté des sciences de santé à l’université de Ndjamena. Il est marié et a six enfants.

Moussa Idriss Ndélé a tenu plusieurs positions de leadership dans l’Assemblée nationale du Tchad, et a servi pendant plusieurs années dans le secrétaire général du parlement panafricain.

Il était un membre de la mission des syndicats africains pour observer les élections parlementaires en Îles Maurice en 2005, membre de la mission de PAP pour observer les élections générales au Zimbabwe en 2008, et chef de la mission de PAP pour observer les élections parlementaires en Angola en 2008.

Son but est de doter l’institution de pouvoirs législatifs à l’échelle du continent. Il a jusqu’au début de 2012 pour y parvenir avant de passer la main.

Nous vous recommandons l’article sur Jeuneafrique.com : Moussa Idriss Ndélé : “Nos peuples aspirent à former des États-Unis d’Afrique” | Jeuneafrique.com – le premier site d’information et d’actualité sur l’Afrique