Analyse de la première journée en Premier League

La Premier League débutait ses activités samedi dernier et c’est avec anxiété que je me suis installé devant mon téléviseur, prêt à regarder les matchs de la journée d’ouverture.  Au menu pour moi ; Everton contre Tottenham, Manchester City contre Sunderland, Bournemouth contre Manchester United, Arsenal contre Liverpool et finalement, pour le Monday Night Football, Chelsea contre West Ham.

Everton vs Tottenham : 1-1

Un match intriguant, mettant aux prises deux équipes qui offrent habituellement un spectacle intéressant.  Sous les directives de leur nouvel entraîneur, Ronald Koeman, les Toffees ont pris les devants par l’entremise d’un coup franc de Ross Barkley, qui s’apparentait plutôt à un centre.  C’est ensuite Erik Lamela qui a offert la réplique pour Tottenham, avec une jolie tête en seconde mi-temps.  En l’absence de leur attaquant vedette Romelu Lukaku, Koeman peut être satisfait du résultat.  Du côté des Spurs, on notera la quasi-invisibilité de Harry Kane en attaque et la blessure de Lloris, qui a dû être remplacé à la 35e minute.  Le match nul est probablement le pointage juste, même si les partisans d’Everton doivent remercier Stekelenburg dans les buts, auteur de deux superbes arrêts en fin de match.

Manchester City vs Sunderland : 2-1

Pour le dernier match de la journée de samedi, on avait la chance d’assister aux débuts de Pep Guardiola en Premier League.  À domicile, on aurait été en droit de s’attendre à une correction de la part des Citizens.  Il aura cependant fallu un but contre son camp de Paddy McNair à la 87e minute pour permettre à City de s’emparer des trois points.  Leur domination n’a fait aucun doute (77% de possession!), mais un manque de réalisme dans le tiers offensif a probablement donné plus de frissons que nécessaire à l’entraîneur catalan.  Pour Sunderland, c’était aussi un début pour le nouvel entraîneur David Moyes.  Subissant pendant la majorité du match, ils ont cependant su trouver Jermain Defoe au bon endroit et au bon moment.  Le vétéran attaquant ne manque que très rarement en face à face avec le gardien et il a été fidèle à sa réputation.  Un brin de malchance ne leur a malheureusement pas permis de s’en tirer avec le résultat qui aurait sans doute été la surprise du week-end.

Bournemouth vs Manchester United : 1-3

Autre journée de première en ce dimanche matin, alors qu’Ibrahimovic et Mourinho faisaient eux aussi leurs débuts en Premier League.  Ce fut une performance sobre et efficace face à une équipe de Bournemouth qui n’était visiblement pas de taille.  Une erreur de Simon Francis a permis à Juan Mata d’ouvrir le pointage et à partir de ce moment, la troupe d’Eddie Howe n’a jamais semblé être en mesure de revenir.  Ibra y est allé d’un autre but, un troisième en incluant les matchs présaison, avec une belle frappe croisée de loin.  Eric Bailly a aussi impressionné en défense centrale.  Il sera intéressant d’observer qui de Blind ou Bailly écopera au retour de Smalling.  Bournemouth a tout de même démontré de belles choses, mais ils auront fort à faire pour demeurer en Premier League l’année prochaine.

Arsenal vsl Liverpool : 3-4

Mais quel match!  Il est (beaucoup) trop tôt pour parler d’un des meilleurs affrontements de la saison, mais je ne me souviens pas d’avoir assisté à quelque chose d’aussi excitant dès la première journée du championnat.  Le momentum a changé de clan à plusieurs reprises pendant le match ; si Arsenal a dominé pendant les vingt premières minutes, Liverpool a tranquillement réussi à imposer son rythme effréné.  Il a fallu un peu de magie de la part de Coutinho avec un coup franc magnifique pour inscrire les Reds au pointage.  Ensuite, nous avons eu droit à un festin de buts de la semaine ; Lallana, Coutinho (son deuxième), Mane et Oxlade-Chamberlain ont tous réussi des exploits remarquables.  Au final, si ce fut un spectacle plus qu’appréciable pour les spectateurs, gageons que les deux entraîneurs auront plusieurs choses à reprocher à leurs joueurs.  Particulièrement Wenger qui, après seulement un match, se retrouve sous les projecteurs des médias anglais.  Les nombreuses blessures peuvent servir d’excuse, mais les Gunners doivent rapidement se ressaisir pour éviter que la situation ne s’envenime davantage.

Chelsea vs West Ham

Autre match, autre première alors qu’Antonio Conte était à la tête de Chelsea pour la première fois en championnat anglais.  La première moitié de la partie nous a offert peu de moments intéressants. Une frappe de Hazard qui a effleuré le poteau à gauche du gardien de West Ham et une action litigieuse de Winston Reid face à Oscar dans la surface auront été les seuls faits marquants.  Puis, à peine une minute après le début de la seconde mi-temps, Chelsea s’est vu accorder un penalty suite à une faute d’Antonio sur Azpilicueta.  Les Blues semblaient en contrôle et ce but était pleinement mérité.  Or, comme c’est souvent le cas en ligue anglaise, nous avons eu droit à une fin de match endiablée.  Buteur surprise, James Collins y est allé d’une superbe demi-volée des suites d’un corner.  Puis, c’est Diego Costa qui aura finalement permis à Chelsea de l’emporter avec une frappe de l’extérieur de la surface qui ressemblait étrangement à celle d’Ibrahimovic contre Bournemouth.  Après cette réalisation, nous avons pu témoigner de la passion d’Antonio Conte, lui qui s’est jeté dans les bras des spectateurs.  Comme on s’y attendait, West Ham a tout de même offert une belle opposition à Stamford Bridge et les hommes de Slaven Bilic devraient, encore cette année, batailler pour une place en Europa Ligue.


Cet article a été rédigé par Gabriel Chagnon

Bio de Gabriel: Joueur de soccer depuis son tout jeune âge et maintenant entraîneur, Gabriel s’intéresse plus particulièrement au foot anglais.  Entre deux courtes siestes, vous le trouverez probablement sur un terrain ou devant son téléviseur, devant un match de Manchester United.

Suivez-le sur

Twitter : https://twitter.com/GabChagnon1

Facebook : https://www.facebook.com/gabriel.chagnon.79

Laisse nous ton commentaire

commentaires