Les artistes africains s’unissent pour pour combattre l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest

15 artistes se sont réunis pour prêter leur voix à une nouvelle Campagne, ‘END EBOLA’ (EBOLA, FINISSONS-EN!) lancée par ONE, pour combattre l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest.

        Dans une vidéo intitulée ‘Ebola, What Are We Waiting For?’ (‘Ebola, qu’est ce qu’on attend?’), Akon (Sénégal), Fally Ipupa (RDC), Angélique Kidjo (Bénin), Danai Gurira (Zimbabwé), Ice Prince, Femi Kuti, Desmond Elliot et Praiz (Nigéria), Mafikizolo, Judith Sephuma et T-bo Touch (Afrique du Sud), Victoria Kimani (Kenya), Diamond (Tanzanie) Wax Dey et Magasco (Cameroun) sont rejoints par une infirmière du Libéria, Louise Gaye, et le docteur J. Soka Moses qui ont traité des malades, ainsi qu’un survivant d’Ebola, Prince Williams Dahnyea.

         Dans une vidéo silencieuse (à part la musique en fond sonore), ces artistes font un pied de nez au monde et aux dirigeants qui ont attendu trop longtemps pour réagir, avec pour résultat plus de 5000 morts depuis la dernière apparition de l’épidémie. Ils soulignent l’importance d’une action urgente et efficace de la part des décideurs politiques pour éradiquer la maladie et éviter à la population africaine, à l’avenir, des tragédies semblables.

         Le monde a échoué dans sa réponse initiale à la crise Ebola – les dirigeants mondiaux ont mis trop de temps à réagir. Une attente qui a coûté la vie à des milliers de personnes. La vidéo, mettant en scène cette attente, dénonce ce monde qui est resté trop longtemps sans rien faire alors que chaque minute compte pour éradiquer Ebola en Afrique de l’Ouest et pour éviter que des crises de cette ampleur ne se reproduisent.

         La vidéo se conclut par un appel à signature de la pétition de ONE qui demande aux dirigeants du monde de faire tout le nécessaire pour mettre fin à l’épidémie et pour renforcer les systèmes de santé dans les pays en développement. La crise Ebola concerne le monde entier et il faut que tous les acteurs joignent leurs efforts pour la combattre: Etats, organisations humanitaires, personnels de santé et entreprises. ONE s’assurera que les gouvernements prennent leur responsabilité et tiennent leurs engagements.

          Rappelons que la fièvre hémorragique à virus Ebola est une maladie qui se propage uniquement parcontact physique. Il est donc important de veiller mais aussi de renforcer les systèmes de santé en Afrique pour ne pas mettre en péril tant d’autres vies à court, à moyen et à long terme.

         Dr Sipho Moyo, Directrice Afrique ONE.org, a declaré: ‘La réponse initiale du monde à l’épidémie d’Ebola était trop lente, trop désordonnée et par conséquent trop coûteuse, si l’on considère que plus de 5000 vies ont été perdues. Nous avons besoin de voir une accélération des efforts communs si nous voulons arrêter Ebola dans son élan. Dans l’esprit de la solidarité africaine, nos dirigeants ont soutenu les peuples de la Sierra Leone, du Libéria et de la Guinée dans leur lutte contre Ebola.

         Cependant, compte tenu de l’impact de la crise, il y’a un besoin d’intensifier des engagements financiers et en nature et dans le long terme, la nécessité d’investir dans le renforcement des systèmes de santé nationaux à travers la plupart de nos pays africains ne peut pas être négligée si nous voulons éviter des épidémies similaires à l’avenir.

             Fally Ipupa, chanteur congolais, a ajouté : ‘Nous attendons que l’Union africaine agisse et montre la voie pour répondre de manière efficace à cette crise dévastatrice. Tous les pays africains peuvent en faire davantage en envoyant notamment les ressources nécessaires au personnel soignant travaillant dans les zones touchées. C’est une crise humanitaire qui doit non seulement retenir l’attention du continent africain mais aussi du monde entier.’

Fally Ipupa

         Dans le cadre de cette nouvelle campagne, ONE lance également un outil interactif de suivi des engagements dans la lutte contre Ebola. Ce dernier permet de visualiser les montants d’aide promis ainsi que ceux réellement déboursés par chaque pays. Il répertorie également le nombre de personnels de santé et les autres soutiens matériels qui ont été apportés aux pays touchés par Ebola.

            ONE est une organisation mondiale de plaidoyer et de campagne, cofondée par Bono, qui lutte contre l’extrême pauvreté, essentiellement en Afrique. ONE est soutenue par plus de 6 millions de personnes à travers le monde, avec des équipes à Washington, New York, Londres, Johannesbourg, Bruxelles, Berlin et Paris, et des membres aux quatre coins de la planète. ONE ne collecte pas de fonds auprès du grand public et ne reçoit pas de financements de la part des gouvernements. ONE est essentiellement financée par des fondations, des philanthropes et des entreprises.

ebola campaign

LIENS:

Outil interactif de suivi des engagements: www.one.org/ebolatracker

Signer la pétition: http://act.one.org/sign/ebola_africa

Laisse nous ton commentaire

commentaires

Comments are closed.