Attention d’ Angers !

Jusqu’où ira le tube de l’été ? Depuis la 17éme journée de Ligue 2 (2014-2015) le SCO Angers a entamé une marche en avant qui n’en finit plus ! Au soir de la 19éme journée de Ligue 1 ils trustent la 3éme place du championnat à 1 point de Monaco. Qui l’aurait cru ?
Cette équipe est un exemple. Comme Guingamp la saison passée, Angers met un énorme coup de pression à tous nos vieux pensionnaires de “l’élite”. Des groupes avec peu de moyens mais arborant un profil besogneux prouvant qu’il est possible d’exister en Ligue 1 sans gros budget, sans une masse de supporters, sans stade énorme… et surtout sans se plaindre !

Un promu qui met tout le monde d’accord : attention danger.

=

Qui sont ils ?

Tous les sites de stats sont unanimes : Angers est une équipe modeste qui joue avec ses moyens, mais qui le fait bien ! De manière générale le profil des angevins est axé sur un jeu regroupé dans sa partie de terrain (2éme défense de L1) rythmé par des contre-attaques, un milieu costaud et une prise de risque maximale à l’approche du but. Stéphane Moulin ne fait aucun complexe à laisser le ballon à l’adversaire tant il peut compter sur l’efficacité offensive de son équipe. Du moins pour le moment… Même si c’est temporaire ils filent la migraine à tout le monde.

Oui Angers a du talent. Ça fait presque mal de l’avouer tant ce constat met en relief le manque de qualité chez les absents du Top 5… Depuis le début de saison les noirs et blancs ont cadré 33,7% de tirs, soit le 14éme ratio de Ligue 1. Avec 190 tirs tentés, ils pointent à la 16éme place du classement des tirs par équipe…

classement des tirs en L1 - J18 - 2015_2016
Classement des tirs en L1 – Cliquez sur l’image pour accéder aux stats…

A quoi le promu doit sa place avec la 16éme attaque de France ? A l’efficacité ! A la combativité ! Au talent. Aujourd’hui en France il est possible de viser le Top 5 avec un minimum de rigueur. Un jeu correct, direct où tous les coups de pied arrêtés sont exploités en témoigne le match face à l’OL.

Le niveau global de notre championnat est si médiocre qu’il n’est pas nécessaire de recruter des stars pour finir en haut. Ni même de se prendre la tête à obtenir des prêts de “starlettes” en provenance de Premier League ou de la Liga… Angers, Caen et Nice ont recruté intelligemment : l’osmose du groupe avant la recherche d’une ou plusieurs individualités. Rien de plus pour terminer dans les places européennes.
Vous en doutez ? Lyon, Marseille et Saint Étienne avaient-ils de grandes stars l’année dernière ? NON. Et ça ne les a pas gêné pour faire une belle saison. A part Sainté qui est dans une dynamique moyenne constante, les deux autres se sont affaiblis lors du mercato.
Un cafouillage énorme qui profite pour le moment à Angers. Mais de toute évidence leur présence n’est pas le fruit du hasard. Comment des promus peuvent-ils donner l’impression de mieux maîtriser leurs matchs que des clubs expérimentés ? Attention danger.
Comment un promu peut-il faire trembler les verts jusqu’à l’ultime minute de la 19éme journée ? A deux doigts de prendre la place de dauphin !

Là où certains se plaignent et perdent du temps à s’étaler dans la presse et les réseaux sociaux, à Angers on fait profil bas et on engrange des points. Professionnel.

=

Tiendra ? Tiendra pas ?

Première chose flagrante : vous les trouvez fatigués ? Pas vraiment… Là où l’OM s’est retrouvé carbo à la trêve la saison dernière en courant partout les 6 premiers mois, Angers et Caen occupent 2 des 4 premières places du classement avec les possessions de balles les plus faibles du championnat ! 44% pour Angers et 41% pour Caen. Jouer en contre ça paye cette saison et ça a aussi le mérite de ne pas cramer les joueurs… (coucou Bielsa !)
Mieux, souvenez-vous la saison dernière : Caen était la meilleure équipe de Ligue 1 sur les matchs retour et l’une des toutes meilleures en Europe. CAEN !!! Où sont passées nos grosses cylindrées ??

Classement possession en L1 - J18 - 2015_2016
Classement de la possession – Cliquez sur l’image pour accéder aux stats…

De plus, les points accumulés ont créé une dynamique positive non négligeable qui appellera d’autres résultats positifs. Une réussite insolente qui est d’autant plus mise en valeur par l’absence des gros… Notre championnat est-il faible ? Tiré vers le bas ? Ou les plus modestes ont rattrapé leur retard ?

Un peu des trois… Comparé à ce qui se passe chez nos voisins et aux performances européennes la France ne rivalise pas avec l’Angleterre, l’Espagne et l’Allemagne. Pire, la Serie A mal en point et la lutte entre les 3 cadors portugais semblent presque plus attractifs.
Pourtant Thiriez se donne mal pour nous convaincre…

La fuite de joueurs importants au mercato a considérablement redistribué les cartes de la domination en Ligue 1. Saison après saison l’OM s’affaiblit, Lyon commence à regarder ses 7 glorieuses aux jumelles, Lille est brouillon depuis le départ de Rudy Garcia, Bordeaux se cherche depuis 2008 et Saint Étienne est trop frileux pour jouer les premiers rôles. Oui nos plus grosses structures régressent et laissent une chance à Angers de briller. Une opportunité saisie avec brio qui inspire aussi Caen, Nice ou encore Lorient par intermittence.

Comment expliquer que Monaco fasse des remontées fantastiques tous les ans et cela en changeant la majorité de son effectif ? Même si sur le rocher on a de l’argent on ne dépense pas sans compter. On cible. Et on développe une stratégie.
La faiblesse de l’environnement est la conséquence de ce phénomène. Malgré les lacunes évidentes de la jeune garde monégasque le talent de certains est visible. Charge a Jardim de les révéler. Mais sans un niveau global abordable ces prises de risques de la direction monégasque ne seraient pas envisageables. 
Un signe de plus que les failles de la Ligue 1 sont exploitables… Sans trop de soucis…

Si les leaders habituels de Ligue 1 restent à ce niveau Angers tiendra. Le Top 5 est jouable. Sur les 10 dernières saisons, le club qui est arrivé 3éme à la trêve a terminé dans le Top 5 sept fois sur dix à la 38éme journée ! (1 fois leader, 3 fois second, 2 fois troisième, 1 fois quatrième, 1 fois sixième et 2 fois septième).

Faut-il se réjouir de cette potentielle belle histoire ?

=

Projection

L’année dernière on s’inquiétait de la participation de Guingamp en Europa League… Au final ils ont compensé la perte de points générée par Saint-Étienne, Lille et Lyon… Mais ne rêvons pas, un tel exploit se reproduit rarement deux fois.

Toujours est-il que d’après la stat vu ci-dessus, il faut se préparer à les voir jouer l’Europe. Afin d’exister un minimum sur la scène européenne pourront-ils conserver leurs joueurs et par la même occasion cette belle cohésion de groupe ? Pas certain… D’ailleurs quelques uns de leurs joueurs pourraient aller voir ailleurs dès cet hiver.
Le premier défi du président Chabane est peut-être là : conserver ses joueurs cet hiver pour tenter la course à l’Europe et prendre un gros chèque.

La belle aventure angevine n’aura de sens que si elle n’handicape pas la France dans sa quête de points pour le coefficient UEFA. Le Portugal est sur le point de passer devant la France…
Cette année plus que les autres, nous sommes à un tournant économique. Certains clubs ont pour obligation financière de jouer une coupe d’Europe.
Entendons nous bien, nous parlons de Ligue des Champions qui est la seule génératrice de revenus satisfaisant comme l’explique notre dossier. Ce qui nous pend au nez serait que seule la première place du championnat devienne directement qualificative ! Et… quand on voit l’attitude résignée des adversaires du PSG, qui donne l’impression de croire (un minimum) à la 1ére place ? Se battre pour des miettes qui pourraient ne plus garantir une qualification directe mais plutôt des frais et de la fatigue supplémentaire avant de lancer la saison… Dur à envisager pour les joueurs et les présidents. Clairement, Angers aura la pression. Quelque part ils devront bien figurer pour éviter la crise de Marseille, Lyon, Bordeaux ou encore Lille puisqu’on ne pleut pas compter sur eux pour jouer l’Europe à fond. Se battre comme un gros club afin d’assurer un classement UEFA favorable pour le foot français.

Perso les exploits européens des clubs français je n’y crois plus sauf si on parle du PSG. Monaco arrivera “peut-être” a maturité la saison prochaine. Pour le reste c’est difficile voire impossible de se projeter à l’échelle européenne.

Selon vous, c’est beaucoup demander ? A lui seul le SCO Angers est un détail révélateur de la galère qui peut tomber sur la Ligue 1. On vous aura prévenu : Attention d’Angers !

Par Fab, Top11.fr

Laisse nous ton commentaire

commentaires