La biotéthique africaine de Ibrahim Gueye Par Jean-Joseph Agoua

La biotéthique africaine de Ibrahim Gueye.

Quatrième de couverture : Présenter fût de manière non exhaustive, le droit positif qui, dans le domaine de la bioéthique, fait autorité en Afrique : tel est l’objet de cet ouvrage qui propose des analyses de nature comparative permet de présenter les normes de droit national qui s’affirment progressivement dans l’ordre juridique interne des États africains. À cet égard, l’étude des normes, énoncées dans les actes constitutionnels et infraconstitutionnels des États africains, permet de mettre en exergue des règles communes, notamment le principe de l’inviolabilité de la personne humaine. Au-delà, s’agissent de la formation des normes, l’influence exercée par le facteur religieux (place de l’Islam, de la chrétienté et du judaïsme) et le poids tenu par les traditions africaines sont plus particulièrement soulignés.

L’approche internationale invite le lecteur à entrer dans l’univers d’une organisation internationale “l’Organisation de l’unité africaine” qui, à travers la déclaration de Yaoundé adoptée en 1996, sut s’emparer des thématiques bioéthiques alors naissantes. Mais cette déclaration ne saurait masquer l’importance tenue par la production conventionnelle relative aux droits de la personne humaine en Afrique et qui concerne la bioéthique, sans la prendre pour objet. À ce sujet, les instruments régionaux sont étudiés à l’aune des textes universels (émanant de l’UNESCO et de l’OMS) que les États d’Afrique ont cautionnés.

En soulignant la force, mais aussi les faiblesses, de la déclaration sur la bioéthique de 1996, ce livre appelle à la formation d’une convention africaine sur la bioéthique et les droits de la personne humaine. Sous ce rapport, il est le vecteur d’une réflexion qui, s’inscrivant dans la ligne tracée par d’autres auteurs, s’efforce de promouvoir le droit continental de la bioéthique.

Ibrahim Gueye : De nationalité sénégalaise, est docteur en droit de l’Université Paris-Est Créteil. Il est titulaire d’un diplôme d’études supérieures spécialisées en Droit de la Bioéthique, d’un diplôme d’Études approfondies en Théorie générale et Philosophie du Droit (Paris X-Nanterre) et d’une maîtrise en Droit Public-Relations internationales (Université Cheikh Anta Diop-Dakar). Il est le responsable juridique et des ressources humaines de la société Square One Aviation / JetEx Flight Support située à l’aéroport du Bourget, en région parisienne.

Sources :
Edition L’Harmattan
Etudes Africaines
Les normes de la biotéthique et l’Afrique


Cet article a été rédigé par Jean-Joseph Agoua du blog jeanjosephagoua
Bio de Jean-Joseph : Responsable du think tank Générations Horizons. Journaliste Pigiste pour le Bouquet Africa. Jeune homme dans la vingtaine en quête de vérités! Mes écrits n’engagent que ma personne.
Suivez-le sur Twitter : @doublej75

Laisse nous ton commentaire

commentaires