La validation d’un site Web permet de déterminer si le site respecte les normes standards du Web. Il existe de nombreux tests possibles, mais je vous liste les principaux :

  1. Valider le code HTML/XHTML
  2. Valider le CSS
  3. Valider les normes d’accessibilités pour la section 508
  4. Valider pour les standards WAI
  5. Contrôler les liens brisés
  6. Valider les flux RSS
  7. Vérifier le site sur tous les navigateurs du marché
  8. Deuxième contrôle du HTML et du CSS
  9. Demander à des proches ou des amis de tester le site

1 – Valider le HTML/XHTML

La principale étape est de vérifier votre code HTML/XTML, car les erreurs pénaliseront vos lecteurs. Le consortium W3C propose de nombreux outils pour tester votre site :

http://www.w3.org/QA/Tools/

2 – Valider le CSS

Le CSS a subit de nombreuses évolutions au cours de son histoire et c’est pourquoi il est important de vérifier si on n’utilise pas d’attributs obsolètes. Vous pouvez utiliser l’outil du W3C pour tester le CSS : http://jigsaw.w3.org/css-validator/ ou cet autre outil, http://www.style-sheets.com/validator.asp qui teste le CSS et affiche les résultats selon chaque type de navigateur.

3 – La section 508

Section 508 est le nom usuel d’un amendement à une loi américaine, qui porte sur l’accessibilité aux personnes handicapées des sites fédéraux et ressources électroniques du gouvernement. Il s’agit de la section 508 de la loi sur la réhabilitation de 1973 (Rehabilitation Act of 1973), amendée par la loi sur l’investissement dans la force de travail de 1998 (Workforce Investment Act of 1998). Son numéro de publication est Pub. L. No. 105-220, 112 Stat. 936 (Aug. 7, 1998) et son code est 29 U.S.C. § 794d.

(src Wikipedia)

4 – Le standard WAI

Le site du W3C propose de bons articles sur le standard WAI. C’est également un protocole d’accessibilité pour les personnes souffrant d’un handicap. Mais l’approche est différente, car l’objectif est que le contenu reste lisible dans toutes les conditions (navigateur en mode texte, dictée vocale, etc).

5 – Liens brisés

Vous pouvez utiliser cet outil du W3C ou installer ce module Firefox pour vérifier si vos pages ne contiennent pas de liens brisés. Cette étape est vraiment importante, car un seul lien brisé peut nuire à la réputation de votre site.

6 – Valider vos flux RSS

L’outil http://feedvalidator.org/ vérifiera vos flux au format RSS ou Atom. Ce test n’est pas toujours nécessaire pour les sites classiques, mais il devient indispensable pour les blogs.

7 – Vérifier le site sur tous les navigateurs

Téléchargez Internet Explorer, Firefox, Chrome et Opera et testez le site. La même chose est valable pour les Macintosh. Cette période de test est longue et fastidieuse, mais elle est obligatoire. Imaginez que vous avez codé une fonctionnalité géniale et qu’elle ne fonctionne que sous Firefox, vous allez enrager tous les autres utilisateurs !

8 – Revalider le HTML/XHTML et le CSS

Ce double contrôle est nécessaire quand on a modifié son site depuis le premier test. Il assure qu’on n’utilise pas de code invalide dans les modifications. Je conseille également de tester plusieurs outils de validation en plus de celui du W3C. Par exemple, cet outil http://bobby.watchfire.com/bobby/html/en/index.jsp est l’un des plus difficiles à passer.

9 – Demander des avis sur votre site

On oublie souvent cette étape, mais on doit d’abord consulter ses proches sur la qualité du site. Cela permet de corriger les dernières erreurs avant de commencer sa promotion. Si vous avez beaucoup d’amis que vous connaissez sur Facebook, vous pouvez demander leur opinion. Cependant, on recommande d’envoyer le lien du site par message privé plutôt que sur le Mur.

Edit : Cet article provient du blog http://maniacgeek.wordpress.com/ et a été écrit par Sam Ganegie. Nous le remercions et vous invitons tous à consulter sa plateforme.




UN PROJET À NOUS CONFIER ? CONTACTEZ-NOUS

youtube-subscribe-button-psd-photoshop-july-2013