Projecteur sur Darrell, un “YOLO” à la française

Lorsque j’ai entendu parler de Darrell, c’était par rapport à un projet particulier. En effet, j’avais écouté Black Mitsvah, extrait de la compilation First Of All du collectif de producteur All U Need.

Aussi sur twitter je suis la Hija de la Luna, donc forcément, celui qui se dit Hijo de la Luna a attiré mon attention.

http://www.youtube.com/watch?v=HSoiO3Q72ds

Déjà faut se l’avouer, le boy Darrell est physiquement attirant. Il est par ailleurs créateur-styliste et parfois modèle (pour Zara, Nike ou encore Adidas). Mais c’est définitivement pour sa musique qu’il m’intéresse aujourd’hui. Pour reprendre ses mots, sa musique est la bande originale de sa vie, celle d’une génération « plus condamnée à l’exploit que destinée à briller ».

Celui qu’on appelait anciennement Astro Boy est né le 15 septembre 1991 à Paris. Né d’une mère algérienne/espagnole et d’un père sénégalais, il s’intéresse à la musique très tôt et fonde en 2007 son premier collectif de rap avec 4 proches. Ils l’appelleront Affinity Records. A seulement 20 ans, il n’en est donc pas à son premier essai. Son projet initial « Darremixtape » sorti en 2010 connait un franc succès avec plus de 100 000 vues sur Daylimotion. On découvre alors un Darrell aux influences allant de l’électro à la pop en passant par le hip hop.

Darrell a également eu l’occasion de travailler avec de nombreux artistes francais tels que Sully Sefil, Matt Houston, Black Kent, Jo’ A (ET’s), Disiz, Eloquence, … mais aussi des artistes internationaux comme Freeway (G-Unit), Ghostface Killah (Wu Tang Clan), Layne Harper (Def Jam), etc.

Il est le symbole d’une jeunesse France insouciante mais débordante d’ambition, qui ne demande qu’à être entendue. D’ailleurs, son récent single Jeune et con, produit par James Bks est un hymne de la jeunesse d’aujourd’hui souhaitant vivre dans son temps en profitant de chaque moment. On dirait bien un « YOLO» à la française.


Pour aller plus loin

Youtube : YeaDarrell
Facebook : thisizdarrell
Twitter : yeadarr
Website: www.yeadarrell.com

Laisse nous ton commentaire

commentaires