Afro Inspiration : Efathel Amanda, juriste, blogueuse et mannequin

Jeune Camerounaise de 25 ans, Efathel Amanda a plusieurs facettes.

Juriste d’entreprise, elle est mannequin professionnelle et fashion designer mais aussi blogueuse depuis peu et dirigeante d’une agence d’hôtesses à Yaoundé. Ce qui la rend spéciale c’est qu’elle s’est retrouvée dans le monde du mannequinat sans l’avoir envisagé à l’avance. Et elle connait un tel succès que c’en est inspirant. Elle pose aussi pour les plus célèbres photographes du continent, dont Alain Ngann ainsi que pour les enseignes les plus en vue comme la boutique de luxe, CARM STORE (Douala). Reconnue pour son professionnalisme et son naturel, elle est d’ailleurs reçue au Palais Présidentiel par la Première Dame du Cameroun, au mois de novembre 2013. Nous sommes allés à la rencontre de Efathel Amanda pour vous, chers lecteurs.

Amanda (1)

Bonjour Amanda, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Bonjour Afrokanlife. Alors je m’appelle Efathel Amanda, Camerounaise. Je suis juriste de formation, mannequin et blogueuse  et depuis peu  je tiens une agence d’hôtesses.

Peux-tu nous décrire brièvement ton parcours ?

J’ai eu  mon baccalauréat assez tôt (ndlr : Lettres), je suis entrée à l’université à 16 ans. Actuellement je prépare un diplôme en Contentieux et arbitrage des affaires.

Amanda (1)

Comment t’es-tu retrouvée dans le milieu de la mode ?

En fait mon aventure a véritablement débuté quand je suis arrivée à l’Université, par un concours de circonstances. J’ai été découverte par Dio Ali en 2010 lors d’une soirée de gala. Depuis, j’ai enchaîné les défilés et les séances photos pour les plus grands noms de la couture de l’Ivoirien  Gilles Touré au Nigérien Alphadi en passant par le Camerounais  Imane Ayissi ou encore la Sénégalaise, Oumou Sy.. Ce n’était pas prévu, mais finalement le hasard a bien fait les choses !

Qu’est ce qui t’a motivé dans ce milieu ?

J’ai toujours aimé la mode, le mannequinat par contre c’était pas trop ça, du moins à la base je ne me voyais pas dans ce domaine là. Cà ne correspondait pas vraiment à mon caractère, c’était pas évident quoi. Après pour moi c’était une sorte de tremplin pour le monde de la mode mais j’ai jamais pensé pouvoir faire carrière dedans.

Amanda (2)

Je crois savoir que tu as commencé par le dessin quand tu étais beaucoup plus jeune ?

Oui, je voulais faire du stylisme. Le design de mode, c’était ça ma passion à la base. Quand je suis arrivée à l’Université Catholique, avec des amis on a créé le Club Mode et ça a connu un grand succès. Je m’intéressais à la photographie pour magazines. Et puis je m’intéresse beaucoup plus à la direction artistique. Le mannequinat était donc un moyen pour moi de rentrer dans le milieu, de voir comment ça se passe et tout.

Et tu dessines toujours ?

Non, je ne dessine plus mais  Je m’occupe très souvent de Direction Artistique pour des clips, des photo shoots, des séances, etc. J’aimerais bien faire un stage en magasine ou quelque chose de ce genre.

Est-ce que tu as le sentiment que ta vie a changé depuis le FIMA ?

Je mange les mêmes choses, je vis au même endroit, je prends le taxi et la moto comme tout le monde, ma vie n’a pas pris de tournant comme on peut se l’imaginer (rires). Non mais plus sérieusement en fait depuis un an déjà de bonnes choses auxquelles je ne m’attendais pas me tombent dessus et ça fait plaisir c’est sur. J’ai rencontré pas mal de nouvelles personnes exceptionnelles comme la Première Dame, beaucoup de célébrités, beaucoup de personnes ressources dans la mode et je pense que ce n’est que le début.

Donc depuis un an tu te consacres uniquement à la mode ?

Oui, le blogging, les défilés, ca m’occupe terriblement. Mais à côté je suis aussi concentrée sur la rédaction de mon mémoire de fin d’études.

Amanda

Parlant de ton blog, il devient de plus en plus une référence en matière de Blog mode au Cameroun, comment tu le vois évoluer ?

Mon blog à la base c’est un blog mode et bons plans. C’est ma spécialité un peu. Je connais les bons plans dans la ville, où shopper quoi, où trouver quoi, qui peut faire quoi. Mes copines me demandent très souvent où est ce que j’achète x ou y article. Alors si je peux donner mes plans aux copines pourquoi ne pas laisser tout le monde en profiter ? Par contre, gérer le blog au quotidien n’est pas du tout évident, il n y a pas toujours quelqu’un pour me prendre en photo par exemple. Du coup quand tu passes devant un miroir tu es en mode selfie (Rires). Les paysages ne sont pas toujours adaptés à tes chaussures etc. Mais j’aimerais bien que mon blog devienne une référence en ce qui concerne les créateurs locaux, les nouvelles boutiques, les nouvelles marques, les évènements…

Qu’est ce que tu peux nous dire sur la mode au Cameroun et sur ce qu’il reste à faire ?

En fait la mode est très en mouvement, un peu comme tout le milieu artistique au Cameroun  d’ailleurs.Il y a beaucoup d’ebullition, c-à-d que c’est le moment de se trouver une place, une niche, de se faire un nom, bref c’est le moment de véritablement faire quelque chose. Et beaucoup de personnes se positionnent en tant que leader ou alors en tant que de futurs acteurs qui vont considérablement influencer la mode africaine en général et je pense que Douala pourrait très bien être le futur Lagos. Bon, ça prendra le temps que ça prendra mais je pense qu’on est sur la bonne voie.

Une anecdote à partager avec nos lecteurs ?

Ah oui ! Au FIMA, on était en backstage avec les autres mannequins et tout et on attendait les resultats de l’election du Top Model Africain. Déjà en backstage on entendait rien de ce qui se passait sur scène. Et pour ne rien changer, j’étais en train de bavarder (rires) et je tournais le dos à la scène et je racontais une histoire aux filles et on était en plein fou rire. Du coup quand on a appelé les lauréats, nous en entendait pas. Ils ont appelé les premières filles on a pas entendu comme je faisais le désordre et on riait aux éclats. On a appelé le Cameroun et j’entends quelqu’un crier « C’est qui le Cameroun ??? » et je réponds « C’est moi, pourquoi ? » on me dit « VA, va, va ! » et je réponds toute paniquée là « Où ?» on me dit sur scène. Donc j’y vais en courant avec une démarche bizarre du genre qu’est ce qu’il y a ? Si vous voyez les vidéos vous allez mourir de rire, c’est Paola qui filmait (À lire : La culture urbaine camerounaise prend une bonne direction selon paola audrey ndengue). Donc là, Alphadi me regarde, je le regarde, il me regarde bref on se regardait (rires) et il me dit « Tu as gagné ! » je lui dis « moi ? » il me dit « oui » et là j’ai commencé à crier. C’était devant tout le monde tu t’imagines ? Les premières dames, les grandes personnalités et tout et le pire dans tout ça c’est que ça passait en direct ! La honte.

Amanda (3)

À quoi ressemble la journée-type d’Amanda ?

Alors, ça dépend de si j’ai du boulot ou pas. Quand j’ai du travail, je dois me lever assez tôt pour les préparations physiques, épilation, coiffure, gommage, soin de visage, coiffure et maquillage surtout pour les shootings. Ensuite avec le photographe on va souvent prendre un verre et je rentre chez moi où je traine sur mon ordinateur. Mais faut dire que le boulot est tellement prenant qu’au final j’ai pas beaucoup de temps pour moi les les miens. Demandez à ma famille et mes amis vous verrez.

Quelques questions pour mieux te connaitre :

–          Ce que tu fais au réveil : Boire un demi litre d’eau . Enfin le premier réflexe c’est prendre mon téléphone et regarder mes notifications et ensuite boire mon demi-litre d’eau.

–          Ton astuce beauté : Mon demi litre d’eau (rires) sinon j’utilise le beurre de cacao comme produit magique pour ma peau, mes cheveux, mes petits bobos (brulures, cicatrices, etc)

–          Ce que tu fais quand tu es chez toi (ton « me-time ») : Alors quand je suis chez moi, je suis vraiment très réseaux sociaux, je check des blogs, je twitte, …

Amanda (4)

–          Le meilleur endroit pour un lancement de marque : Je dirai Lagos, obligé ! C’est la plaque tournante de tout ce qui se fait pas seulement en matière de mode mais de culture urbaine en Afrique. C’est un peu le carrefour, le NY africain.

–          Les pays d’Afrique que tu aimerais visiter : L’Afrique du Sud pour ses paysages qui sont parmi les plus beaux d’Afrique, le Kenya  pour la culture, les Massai etc et l’Egypte pour ses pyramides.

–          Ton péché mignon : Les chaussures !!! Sans hésitation.

 


 

Pour plus d’informations : 

Site : http://efathel.blogspot.com/

Twitter : https://twitter.com/efathel

Instagram : http://instagram.com/efathel

Laisse nous ton commentaire

commentaires