Projecteur sur Gasandji, une révélation afro jazz Par Astha Konaté

Gasandji, « Celle qui éveille les consciences » (signification de son nom en langue bantoue) est tout simplement une bouffée d’air dans le paysage francophone afro/world music.

Gasandji Crédit : Gasandji Facebook
Gasandji Crédit : Gasandji Facebook

La belle histoire débute en 2010 quand cette jeune maman remporte le France O Folies de Sannois une banlieue parisienne située dans le Val d’Oise. Suite à cette audition elle se retrouve sur la scène d’un des plus mythiques festivals de l’hexagone pour l’édition 2010 des Francofolies à la Rochelle.

Originaire de la République Démocratique du Congo, ses sonorités ont volontairement ce goût d’Afrique. Rumba congolaise, polyphonies africaines, percussions tout y passe.

Au delà de ses origines, elle se sent investi d’une mission universelle à travers ses compositions et ses chants. Elle dit elle-même : « je chante pour soigner les âmes ». En avril, elle nous dévoile son 1 er bébé éponyme qu’elle autoproduit. Elle touche enfin le bout de son rêve.

Ce premier opus, fort de 11 titres est un subtile mélange entre la folk, le jazz et une voix résolument soul. Elle y chante en lingala, français et anglais. Une douceur envoûtante se dégage de cet album. Impossible de s’en lasser.

Actuellement en tournée dans toute la France, on espère que ce premier album laisse présager le début d’une longue et belle carrière.

Pour aller plus loin, rendez-vous sur :

Facebook : http://www.facebook.com/pages/Gasandji/113082568742973
Twitter :

Cet article a été rédigé par Astha Konaté
Bio de Astha : Joyeuse Mélomane. Biberonnée à la Soul, au Funk et l’afrobeat. Passionée d’art et de nouveaux médias. Chroniqueuse radio. DJ.
Suivez la sur Twitter : @malaika84
Ajoutez la sur Tumblr : @youareunik

Laisse nous ton commentaire

commentaires