Coupe du Monde 2014 : L’Algérie et le Spectre de 82

Coupe du Monde 2014 : L’Algérie et le Spectre de 82

Les Fennecs ont laissé une marque indélébile durant la Coupe du Monde 1982. C’était la première fois qu’une équipe africaine bat une équipe européenne: l’Algérie bat la RFA, future finaliste, sur le score de 2-1. 

L’Allemagne réagit lors de la deuxième journée en écrasant le Chili (4-1). De son côté l’Algérie perd contre l’Autriche (0-2). À la mi-temps de son dernier match contre le Chili, l’Algérie mène 3-0. Elle est alors qualifiée quel que soit le résultat du dernier match entre la RFA et l’Autriche.

Lakhdar Belloumi contre la RFA en 1982
Lakhdar Belloumi contre la RFA en 1982

Malheureusement, elle encaisse 2 buts en seconde mi-temps pour une victoire finale 3-2. Sa qualification est alors liée au résultat du dernier match du groupe, qui se jouera quelques heures plus tard . Ce résultat attendu n’arrivera jamais et le match entre la RFA et l’Autriche sera connue pour toujours comme le match de la honte: une victoire 1-0 des allemands qualifie les deux cousins germains et élimine les Verts. Les deux sélections limitrophes ne cachent pas leurs intentions de s’arranger et s’assure de se qualifier.

L’héritage de l’Algérie à la Coupe du Monde: les derniers de la phase de groupes se joueront en même temps et toute une génération d’or pèse lourdement sur le football algérien avec la question ” et si on était passé au 2e tour?”

Il est temps de passer au second tour.Faites oublier 82, on en a marre de 82. C’est bien de remémorer et l’histoire va rester graver dans tous ceux qui ont vécu cet événement ou  à qui on a raconté cette coupe du monde.

 

Ali Fergani, capitaine de l’Algérie en 1982 au micro de Dzair Rio.

 

Après d’autres générations potentiellement dorées depuis les années 80,  les guerriers du désert se qualifient pour une deuxième coupe du monde de suite, comme en 1982 et 1986. El Khedra (la verte) choisit bien son retour au Mondial après avoir participer à la première coupe du monde en Afrique en 2010. Elle se retrouve dans le pays du futebol au Brésil en 2014.

Mené par Vahid Halilodzic, les verts ont la chance de fermer le livre sur 1982 des Madjer, Belloumi, Zidane, Fergani et autres. Les anciens ne demandent  que ça. Après avoir été accusé de seulement “participer” en 2010,  l’Algérie a la pression de performer en 2014 avec un football dit algérien même si 90% des joueurs n’ont jamais joués en Algérie.

Une qualification au 2e tour serait un exploit pour les guerriers du désert tout en délaissant le poids incessant des anciens de la fameuse équipe de 1982. En détachant le cordon ombilical qui a passé le test du temps, l’Algérie peut tout simplement passer à autre chose et parler foot au lieu de se basé éternellement sur les fantômes du passé qui demandent seulement d’être oubliés.

Laisse nous ton commentaire

commentaires