Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015: La fierté Canadienne, la Passion mondiale

La Coupe du monde féminine de la FIFA, Canada 2015 est là

Demain, 11 femmes vont marcher sur un terrain à Edmonton portant l’espoir et les rêves d’une nation sur leurs épaules.

Ces femmes font partie de la seule équipe canadienne à remporter une médaille dans un sport d’équipe aux Jeux olympiques d’été depuis des décennies. Elles sont également les premières Canadiennes capables de se qualifier pour une Coupe du Monde sur leurs propres mérites depuis les années 1980.

Cette équipe est une source d’inspiration pour les fans de soccer à travers le pays et a acquis la célébrité internationale pour son style de jeu, son humilité et sa passion pour le sport.

Équipe Féminine Canadienne 2015

Cette passion, cette humilité et ce style proviennent de la composition diversifiée de l’équipe. Cette dernière est composée de propriétaires de camions de nourriture et de joueurs professionnels en Suède, au Canada et aux États-Unis. Ces joueuses sont également des créatrices de mode, des mères, des sœurs et des filles.

Le plus récent ajout, Jessie Fleming a seulement 17 ans. La capitaine de l’équipe, Christine Sinclair, a 31 ans et la Québécoise Rhian Wilkinson en a 33. Il n’y a aucun doute que cette équipe représente tous les Canadiens car ils peuvent s’identifier avec les joueurs de cette équipe. Ces femmes sont notre fierté nationale.

Si le soccer canadien était un film, Christine Sinclair en serait la vedette. La capitaine de notre équipe, et buteuse la plus prolifique, a marqué les trois buts de notre match de retour contre les États-Unis à Toronto. Elle a porté le drapeau pour les Canadiens aux Jeux olympiques de 2012 et est un symbole pour les jeunes filles jouant au soccer à travers le pays.

Si Sinclair est la vedette, Karina Leblanc est l’âme de l’équipe. D’origine dominicaine, la gardienne de but de 35 ans participera à la dernière Coupe du Monde avant sa retraite. Elle est une ambassadrice de philanthropie et de charité canadienne sur la scène internationale et a montré le côté humain du jeu dans le monde. En fait, elle est une inspiration.

HAMILTON, CANADA - MAY 29: Karina LeBlanc #23 of Canada celebrates their victory with Christine Sinclair #12 against England during their Women's International Friendly match on May 29, 2015 at Tim Hortons Field in Hamilton, Ontario, Canada. (Photo by Tom Szczerbowski/Getty Images)
HAMILTON, CANADA – MAY 29: Karina LeBlanc #23 of Canada celebrates their victory with Christine Sinclair #12 against England during their Women’s International Friendly match on May 29, 2015 at Tim Hortons Field in Hamilton, Ontario, Canada. (Photo by Tom Szczerbowski/Getty Images)

Cette année, cependant, avec les yeux de la nation posés sur l’équipe, nous verrons de nouvelles étoiles apparaître. Avec tout le monde concentré sur le pouvoir d’attaque de Sinclair, l’attaquante Québécoise Josée Bélanger sera prétendante canadienne au titre de buteuse du tournoi.

Les jeunes nouvelles joueuses comme Jessie Fleming sont la preuve que cette équipe est composée de plusieurs générations exceptionnelles.  Elles sont une source d’inspiration qui a fait du soccer le sport le plus joué au Canada.

Avec la célébrité vient la pression. Il ne fait aucun doute que la pression sera sur les rouges dans les prochaines semaines. Ceci est la première fois que le Canada accueille une coupe du monde de haut niveau et nous aurons l’avantage supplémentaire d’avoir une foule à domicile pour encourager l’équipe canadienne. Cependant, il y aura toujours une crainte de faire face à l’élimination et de décevoir les fans.

Heureusement, le soutien aura un impact positif et nous permettra probablement de gagner contre nos adversaires de phase de groupes: la Chine, la Nouvelle-Zélande et les Pays-Bas.

Cependant, pour la plupart des fans canadiens, il y a seulement un adversaire qui doit être battu par les rouges: les États-Unis. Les partisans canadiens ont achetés les billets pour le terrain BMO à Toronto en 4 heures afin de voir le Canada prendre sur les États-Unis. Être en mesure de voir les deux équipes à la finale de la Coupe du Monde rendrait les Canadiens euphoriques – quel que soit le résultat.

Avec un peu de chance, nous pouvons y arriver.

Les amateurs de soccer canadiens aiment être en désaccord sur les joueurs, les statistiques et les performances. Il n’y a pas une communauté sportive plus fracturée dans ce pays. Mais demain, pour la première fois depuis 2012, nous serons tous unis.

Allez les rouges, allez.

Le tournoi commence demain (7 juin) à 16h au Stade du Commonwealth à Edmonton. Le Canada affrontera la Chine.


Cet article a été rédigé par Christopher Ralph du site www.mountroyalsoccer.com. Il est un expert du football Canadien.

Suivez le sur Twitter : @PennyForCliche

Laisse nous ton commentaire

commentaires