Denis Coderre : Maire de Montréal ou gérant d’estrades ?

Denis Coderre n’a jamais été connu d’avoir la langue de bois, bien au contraire. On garde une chaise pour lui à Soccer Sans Frontieres tellement que sa non-langue de bois est la bienvenue dans une atmosphère de ” Politically Correct ” , d’ambiance aseptisée même dans le web 2.0

Lisons ce fameux tweet qui génère de l’encre, des tweets et des cotes d’écoutes par le maire élu de la Ville de Montréal.

Déjà, qui est David Desharnais?

Un joueur de hockey de 27 ans, qui a roulé sa bosse pour arriver parmi les grands. Joueur de centre (playmaker dans le hockey), il est le symbole de l’histoire cendrillon de l’athlète doué mais sous-estimé ayant pu passer à travers les mailles du niveau professionnel.

Trop petit, trop lent, trop faible, dans une ligue de ” gros gaillards”, voici que le Québécois joue dans la LNH avec le Bleu Blanc Rouge: Le Canadiens de Montréal.

Après presque 2 bonnes saisons avec le grand club, le joueur est en méforme totale et n’est pas l’ombre du joueur qu’il a été. Son entraîneur-chef le sait, le joueur le sait, mais voilà que le tweet de Denis Coderre anime les émissions de radio, de télévisions sportives ainsi que la twitto-sphère.

Amenant même à Michel Therrien, entraîneur-chef des Habs, à émettre son propre commentaire sur la réaction de son Maire.

Honnêtement, je trouve que c’est un commentaire très inapproprié — Michel Therrien, entraîneur-chef du Canadiens de Montréal

Faisant sa tournée médiatique sportive, le Maire élu, Denis Coderre, ne s’excusera pas de son tweet proclamant que le fan et le maire sont bel et bien indissociable. Et c’est exactement  le nerf de guerre dont découle les débats depuis ce fameux tweet.

Denis Coderre

Même en tant député fédéral avec le Parti Libéral, notre Maire n’hésitait pas à dire ce qu’il pensait mais de mémoire, il est rare d’avoir vu et lu un commentaire aussi virulent d’une personne publique politique sur une autre personnalité (sportive ou autre). Notons que twitter n’existait pas depuis les années 80, mais l’impact qu’a eu ce tweet est plus que tangible.

Se déclarant un fan de tous les sports à Montréal, il n’hésite pas à parler des Alouettes de Montréal ou de l’Impact de Montréal. Voyant son historique par rapport à ses commentaires, on peut clairement s’attendre à des pointes négatives ou positives sur les autres équipes professionnels sportives de la Métropole.

La question demeure : Est-ce qu’un Maire d’une Métropole peut se permettre de critiquer directement et sans équivoque une personnalité sportive ? La question s’étend même aux personnalités publiques tel que des artistes, acteurs, auteurs et autres.

À vous de juger si on peut différencier entre la fonction et la personne sur la place publique mais permettez-moi quand même une petite intrusion dans votre subconscient.

À ma première lecture du tweet, mon cote jovial et bon enfant a pris le dessus sur l’impact qu’allait avoir ce commentaire. Certes le Maire de Montréal émet une remarque personnelle, humaine d’un fan de hockey, un fan de sports. Il reste quand même que son statut , en tant que chef suprême civile d’une métropole, va clairement faire réagir plus qu’une personne.

Autant que certains ont du mal (mais ils s’essayent fort quand même) à dissocier la fonction de la personne, je me sens capable assez capable et courageux de dire que la personne Denis Coderre peut dire ce qu’il veut . Cette même personne va devoir faire face aux conséquences de ses actes. Si ses opinions viennent en conflit direct avec sa fonction de Maire, disons qu’une certaine prudence est de mise.

Je reste quand même de l’opinion que Denis Coderre a le droit de parole sur la scène publique et c’est a lui de gérer les conséquences de ses dires que ça affecte la Mairie ou pas. Je dirais même que nous sommes tellement habitués à des commentaires fades et banales que l’opposé total semble être venu d’ailleurs. Mais Denis Coderre est humain et loin d’être un extra-terrestre.

Mais bon, d’ici que notre Maire chéri , pour le moment, fasse une grosse bourde…que dites-vous Rob Ford? (Maire de Toronto)

Yes, I have smoked crack cocaine

D’ici là Go Habs Go

Laisse nous ton commentaire

commentaires