Afro Inspiration : Abdé, co-fondateur de MTBe

MTBe c’est l’agence de communication qui monte. Nous avons rencontré l’un des fondateurs – Abdé – pour parler de son parcours, de ses ambitions et bien plus encore.

Martin-Steve et Abdé : fondateurs de MTBe

Bonjour, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Bonjour! Je suis Abdé, 26ans, sénégalais d’origine, apprenti-chef d’entreprise 🙂 Je me dois également de présenter mon associé Martin-Steve, 26ans, Camerounais.

Bon qu’est-ce que MTBe?

À l’heure où on se parle, MtBe est une agence hybride qui produit, réalise du contenu audiovisuel de différents formats (clip vidéo, spot pub, interviews, émissions TV, courts-métrages, documentaires…) et touche aussi à l’évènementiel.

Notamment l’organisation d’évènements festifs tels que des soirées, des showcases live d’artistes, et du corporate: cocktails, lancement de produit, mais aussi des événements plus culturels comme des expositions. Le sportif est à venir ! 

MTBe c’est un collectif qui grandit tranquillement grâce à l’apport de différentes personnalités et talents qui ont de l’ambition et vont dans la même direction.

Pourquoi avoir choisi le nom MTBe?

C’est un nom qui coulait de source par rapport à notre vision de la société et des relations entre les humains. Il faut savoir que MTB représente les initiales de “Mets-toi bien”, expression rentrée dans le vocabulaire de notre groupe d’amis puis s’est répandue petit à petit.

C’est pour nous un état d’esprit qui prône l’ouverture, la solidarité, la cohésion, la recherche permanente de tirer le positif de toute situation. Le “Be” renvoie à une mentalité, comme une invitation à rejoindre une communauté dans laquelle à défaut de faire le bien, on essaie de se “mettre bien”. Et puis c’est un nom qui sonnait plutôt pas mal et nous plaisait…

Quel a été ton parcours?

Titulaire d’un bac ES, j’ai décroché une licence en “Commerce international” ainsi qu’un diplôme de Master en École de Commerce en “Marketing et Relations internationales”.

En 2010; nous avons créé en parallèle l’entité MtBe, période dans laquelle j’ai pu apprendre les différentes techniques de production audiovisuelle.

J’ai ensuite eu la chance d’être avec Martin dans l’équipe qui a créé la chaîne OfiveTV, chaîne alternative de culture urbaine, dans laquelle nous sommes restés la 1ère année,et me suis ensuite recentré sur MtBe pour développer nos différents projets.

D’où est née l’idée de MTBe?

L’idée est née dans un bureau où Martin se formait aux techniques de montage vidéo, j’ai pensé que cela serait bien de créer une entreprise dans laquelle on associerait notre passion commune pour la Communication audiovisuelle (ainsi que l’image en général) et notre certaine capacité à fédérer, rassembler du monde.

Nous avons commencé par faire des soirées dans des appartements, suite à de nombreuses demandes pour en organiser d’autres, nous nous sommes vite retrouvés à l’étroit, il fallait donc créer une structure qui pourrait accompagner le développement de ces rassemblements qui commençaient à prendre de l’ampleur.

Passionnés depuis notre plus jeune âge par la culture américaine dans toute sa globalité, notre principale fenêtre vers cette culture était la télévision puis l’internet, de ce fait, par le biais de l’image.

Nous rêvions depuis longtemps de pouvoir nous exprimer, faire à notre tour ce qui nous a inspirés, et pensions que c’était le moment de se lancer sans trop se poser de questions.

Parle-nous de ce que tu fais exactement dans le cadre de tes activités ?

Je m’occupe de tout l’administratif: la gestion commerciale, la partie juridique. Dans les activités opérationnelles, nous fonctionnons en binôme sur la réalisation, le montage, l’écriture des scénarios, la direction artistique.

Nous fabriquons de A à Z le contenu audiovisuel, la campagne de communication d’un artiste ou d’une entreprise, et pouvons être amenés dans certains cas à la faire administrer au client selon nos préconisations, nos conseils.

Étant très complémentaires, Martin et moi nous impliquons sur tous les projets en transversalité, ce qui nous permet de profiter de la créativité de chacun à l’instant où celle-ci est la plus grande chez l’un ou l’autre.

Donc quels sont les objectifs de MBTe ?

Notre principal objectif ? Un jour d’être des professionnels reconnus dans la communication au sens large tout en exerçant nos différentes passions, contribuer à créer des actions d’ampleur qui dépassent les frontières de Paris.

Oui, mais comment ?

L’atteinte de cet objectif passe par d’autres étapes. Tout d’abord, aiguiser notre créativité en terme de moyens innovants pour bien communiquer, notre progression dans la réalisation de contenus audiovisuels, le développement de notre expertise des différentes problématiques que rencontre chaque client, l’apport d’une valeur ajoutée et l’empreinte de notre touche personnelle.

Aussi, nous souhaitons travailler encore plus à l’international, notamment en Afrique où on planche actuellement sur plusieurs projets plutôt intéressants et bien sûr décrocher de gros budgets et développer MtBe aussi bien sur le plan économique que sur l’image positive de l’entreprise.

Et je n’oublie pas Lionel, Mike et Hugo qui ont rejoint l’équipe et participent tous les jours avec nous à atteindre ces objectifs.

En tant que jeunes entrepreneurs quelles sont les difficultés auxquelles vous faites face ?

La première difficulté rencontrée fut celle du financement, car l’audiovisuel est un secteur très risqué et qui demande beaucoup d’investissement (financier, temps et ressources humaines).

Un moment nous avons étudié plusieurs pistes afin d’obtenir des financements, mais la France est un pays un peu frileux en cette matière, nous nous sommes vite retrouvés face à des obstacles et des portes fermées. On ne vous prend pas forcément au sérieux et on ne prend pas de risques.

Aussi le système a tendance à pousser vers le découragement, mais n’étant pas de nature à demander de l’aide, nous avons dû nous autofinancer et prendre beaucoup de risques pour mener nos projets à bien.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui veulent se lancer dans ce type d’entreprise?

Je ne pense pas avoir encore assez de légitimité pour donner des conseils dans l’absolu, mais je peux me servir de ma petite expérience pour pousser toute personne qui a un but, une inspiration, un projet, de s’y lancer à partir du moment où on a envie de le faire et d’y croire. Ne pas attendre que l’on nous tende la main, mais plutôt se prendre en main. Nous devons nous mettre dans un schéma où nous serions les seuls acteurs de notre succès.Il est surtout très important de croire en soi…

Un message pour nos lecteurs?

J’aimerais continuer de voir les très bonnes actions menées par AfrokanLife et la diaspora africaine aux quatre coins du globe se développer dans le bon sens, élever notre condition au niveau que l’on mérite.

Je pense que vous, lecteurs, en êtes aussi à l’origine, vous êtes tous acteurs et relais des choses positives qui se font.

Je vous encourage tous à poursuivre vos rêves et continuer de relayer ce que vous estimez être bien autour de vous, partager, profiter, réussir…

Merci à tous !

C’est nous qui te remercions.


Facebook: mtbethinkinbig
Twitter : @M_T_B_e
Site : mtbe.fr

Laisse nous ton commentaire

commentaires