La marque de Vanessa Augris s’adresse à toutes les femmes qui désirent des produits uniques en wax aussi bien pour aller au travail ou à des évènements chics. Nous avons rencontré la créatrice.

Bonjour Vanessa, quel a été le déclic pour le lancement de ta marque ?

Je cherchais un site en ligne français proposant des vêtements s’inspirant de la mode européenne, dans des matières ethniques. Et je n’ai pas su trouver une offre claire et pertinente.

D’où vient ton inspiration lorsque tu crées ?

Mon inspiration vient de l’Afrique où j’ai grandi, la tendance des rues de Paris, des femmes, et aussi des tissus wax avec toutes ces couleurs chatoyantes. Quand je vois un nouveau tissu j’imagine comment pourrais-je le transformer en une robe ou une veste ?

Que penses-tu de la tendance wax des dernières années ? En quoi ta marque apporte une plus-value pour le consommateur ?

Je pense que le consommateur s’est rendu compte que le wax n’était pas juste le tissu rigolo qu’on ramène de ses vacances en Afrique, mais un vrai tissu avec des histoires, des designs et des couleurs. Donc forcément depuis ces dernières années on voit de plus en plus de créateurs utilisant le wax.

Pour me démarquer des autres offres en wax j’ai décidé de travailler uniquement avec du véritable wax hollandais de la marque Vlisco gage de qualité, car quoi de mieux que de pouvoir laver ses produits à la machine sans se préoccuper de sa décoloration. De plus tous nos produits sont faits dans des matières nobles telles que la soie, jusqu’aux doublures en coton pour plus de confort.

L’ensemble de la collection est fabriqué main et chaque modèle peut être personnalisable sur demande avec le choix d’un autre tissu ou l’incrustation de cristaux Swarovsky.

Quelles sont les difficultés que tu vis en tant que créatrice mode et comment les surmontes-tu ?

La grande difficulté est déjà d’être entrepreneur, ce qui revient à tout gérer aussi bien la création, le marketing, la communication, les formalités...

Paradoxalement l’étape de la création n’a pas été la plus complexe. Pour les surmonter, on a l’appui de la famille surtout.

Qu’aimes-tu de ton métier ?

J’adore toutes les étapes, du dessin à l’illumination dans le regard des femmes quand elles mettent un de mes vêtements.

De plus le fait d’être femme entrepreneure permet de rencontrer des journalistes, des blogueuses pour échanger sur cette passion commune de la mode, participer à des événements comme des Fashion week et surtout une indépendance qu’on n’a pas en tant que salarié.

Quelles sont tes places mode favorites ?

Paris bien sûr c’est la capitale de la mode. Ensuite Milan, car j’ai un grand faible pour la mode italienne.

Quel mannequin souhaiterais-tu voir en VanessaAugris ?

Plus jeune j’avais grandi avec la dream team des années 90: Claudia Shiffer- Cindy Crawford- Linda Evangelista- Naomi Campbell, mais aujourd’hui je pense que celle qui représente notre époque est Gisele Bündchen.

Des projets, des défis à relever ?

Participer à la Fahion week à Paris bientôt.

Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Ne pas hésiter à se lancer dans des projets qui vous tiennent à cœur. Dans mon cas j’ai quitté mon travail pour me lancer dans cette aventure et même si les débuts sont difficiles cela en vaut la peine. La vie reste une succession de défis et il nous reste deux possibilités les affronter sans aucune garantie d’y arriver ou passer à côté en se demandant si on fait le bon choix.

Site web : http://www.vanessaaugris.com/

UN PROJET À NOUS CONFIER ? CONTACTEZ-NOUS

youtube-subscribe-button-psd-photoshop-july-2013

Comment as-tu fait pour arriver sur le site ? Laisse nous un commentaire.

vanessa augris,
Edwige Haguini
Jeune parisienne, étudiant en droit à Montréal et mordue d'histoire de l'art. La mode étant également une de mes autres passions, en tant que chroniqueuse sur Afrokanlife, je m'occupe principalement de la rubrique fashion. Bonne lecture.