Afro Inspiration : Reine Mbéa, Auteure des Aventures de Sissi

Dès l’âge de 8 ans, Reine Mbéa a commencé à rédiger des petits textes ici et là sans jamais le faire sérieusement.

En 2008, sa passion pour l’écriture est vraiment remontée à la surface et elle a débuté avec ses premières chroniques en collaborant sur différents sites Internet. Nous l’avons rencontré dans le cadre de la sortie de son premier livre « Les Aventures de Sissi : Chroniques d’une sérial loveuse »

En 2009, c’est le lancement de ton premier blog sur lequel tu commences à poster  « Les Aventures de Sissi ». Parles-nous de cette passion pour l’écriture et de tes sources d’inspirations…

« Suite à mes premiers écrits sur la toile, j’ai lancé mon blog sur lequel je postais des textes assez éclectiques allant de fictions à différentes réflexions sur des thèmes de la vie courante et c’est à cette période que sont apparues Les Aventures de Sissi. Par le biais de Sissi, je voulais créer un personnage à travers lequel j’allais faire passer une palette d’émotions et évoquer les problèmes de société. C’est un personnage haut en couleur et un brin sulfureux, c’est ce qui lui donne l’audace de poser des actes assez osés pour le contexte local. »

Du blog au livre, comment s’est déroulé le parcours jusqu’à la maison d’édition ?

« J’ai tenu mon blog pendant plus d’un an et durant cette période je recevais des commentaires positifs de la part des personnes qui lisaient mes publications. Parmi les commentaires les plus récurrents, il y avait celui qui disait « pourquoi ne pas en faire un livre ? » !

Pour ma part, je n’avais jamais pensé voir Les Aventures de Sissi comme un livre car je les avais structurées en nouvelles courtes. Ce que je trouvais intéressant avec ce format, c’est que les internautes puissent lire une nouvelle et saisir l’essence du personnage sans nécessairement avoir lu les nouvelles précédentes.

Ces commentaires m’ont donné encore plus envie d’essayer de faire publier ce récit. Ainsi, j’ai rassemblé les nouvelles que j’avais écrites et je les ai imprimées afin de pour les envoyer à plusieurs maisons d’édition. Compte tenu de mon parcours et de mes inspirations, mon choix de maisons d’édition était orienté vers 3 destinations qui me tiennent à cœur : Cameroun, France et Canada. Parmi la dizaine d’envois à destination de la France, j’ai eu une réponse positive et j’ai retravaillé mes textes afin qu’ils soient compatibles pour l’adaptation sous forme de roman. Le fait de devoir travailler mes textes sous un autre angle fut toute une aventure. Nouvelle, inhabituelle mais totalement passionnante »

« Les Aventures de Sissi : Chroniques d’une sérial loveuse » évoque le quotidien d’une jeune femme africaine en quête d’un avenir meilleur. Entre réalité et fiction, quel message souhaites-tu transmettre à travers ton récit ?

« Il me tenait à cœur de créer un personnage que j’allais pouvoir placer à divers endroits. Par là je veux dire que la localisation géographique du personnage avait peu d’importance. Je décris donc peu les lieux. Je mets peu d’emphase sur le temps également et donc sur la chronologie des événements. Il s’agit plutôt d’une mise en scène des pensées profondes de l’héroïne Sissi, à laquelle se greffent quelques événements de sa vie. C’est justement parce qu’elle nous plonge dans sa vie intérieure qu’elle présente chacune de ses émotions sans ambage. Parfois avec rudesse. Quelques fois avec justesse. Mais il est certain qu’elle dépeint sa vie avec le réalisme et la sincérité que l’on a quand on est seul face à soi-même. Face à ses démons. À ses rêves aussi.

En réalité, le message que je souhaite transmettre à travers Sissi est qu’il faut connaître une personne et savoir par quoi elle est passée au cours de sa vie pour être en mesure de saisir ses agissements. Le but n’était pas de créer un personnage sulfureux et de justifier ses actions, bien au contraire l’approche préconisée transporte le lecteur à travers la bulle quotidienne de Sissi. Elle se confie et par la même occasion se libère, en se servant des mots comme exutoire. Dès lors, le lecteur saisit mieux les caractéristiques et le vécu du personnage. Ainsi, c’est un appel à la tolérance des uns envers les autres que je souhaite transmettre. Il faut avoir rencontré les mêmes obstacles qu’une personne pour être en mesure de porter un jugement éclairé sur ses actes. Nous sommes le produit de nos expériences bonnes et mauvaises, de l’environnement auquel nous avons été exposé, des rêves que nous avons dû oublier. Et ce sont ces éléments et plusieurs autres qui orientent quelques fois nos actions sans même qu’on n’y prenne garde. À notre insu. Sissi en se racontant se questionne donc sur elle-même et fait une introspection. Une auto thérapie aussi.

Le deuxième message porte sur le quotidien des jeunes africains de façon générale et les problèmes qu’ils peuvent rencontrer : la pauvreté,  le poids familial, les responsabilités, etc. Par conséquent, il fallait créer un personnage qui, n’ayant pas froid aux yeux, pourrait traverser des situations difficiles ou embarrassantes. C’est cela qui m’a permis à travers ses mésaventures, d’attirer l’attention sur les questions de quête du bonheur, d’ambition démesurée, de pauvreté, du désir de s’envoler vers d’autres cieux. Il aurait été difficile de faire la même chose avec un personnage qui aurait été droit dans ses bottes. Il fallait une personne prête à tout pour parvenir à ses fins. Cependant, ce n’est pas la finalité de ses actions qui est intéressante mais le pourquoi !

Au fil de la lecture, on pénètre dans le fondement de ce personnage dont on connait les pensées et qui se livre à cœur ouvert sans masque.  En société, on a tendance à en porter un. Je pense qu’à travers ce voyage au fond d’elle-même, elle nous pousse à faire le notre. À regarder au fond de nous sans artifice et sans complaisance. »

Une adaptation cinématographique serait-elle à l’ordre du jour?

«  J’aime penser loin et j’aime penser grand [rires] … Bien entendu, c’est quelque chose qui me ferait plaisir. Avant cela, j’aurais souhaité voir Les Aventures de Sissi en bande dessinée et c’est un projet que j’espère pouvoir mener à terme un jour !

Cela dit, une adaptation cinématographique serait géniale aussi car le personnage sera encore plus humain et plus accessible. Également, le côté cinématographique montre toujours une autre perspective des événements.

Pour le livre, j’ai souhaité que l’on dessine Sissi afin de lui donner vie à travers le dessin et à travers l’écriture. En somme, si le cinéma peut lui donner une autre forme de vie ma foi j’en serai plus que ravie ! »

LE QUIZZ : Quel livre t’a fait rire? 

« Mon écrivain préféré est Amélie Nothomb et son ouvrage que j’ai trouvé le plus amusant est Stupeur et Tremblements qui n’est pas le livre le plus drôle qui soit mais dont l’humour fin et délicat bien qu’un peu noir ou parfois sous-entendu le rend fort amusant. Dans ce livre, elle parle de son expérience en Asie et on y trouve des anecdotes très drôles qui m’ont fait repenser à des situations cocasses que l’on vit lorsque l’on se trouve loin de chez soi et confronté à de nouveaux codes culturels.

Quel livre t’a le plus émue? 

Le livre qui m’a le plus émue est Putain de Nelly Arcan qui a écrit une sorte d’autobiographie sur la vie qu’elle a menée. Ce livre peut être presque dérangeant car trop voyeur étant donné que l’auteure nous met face à sa vie et ses réalités qui ne sont pas du goût de tous. En même temps, on est très proche de sa souffrance et pour cela le livre m’a touchée. J’ai senti beaucoup de tristesse dans ses écrits et c’est ce qui me fait dire que c’est un bon livre car l’auteure est parvenue à me transmettre cette émotion.

Quel livre t’a fait rêver?

Il y a plusieurs livres qui m’ont fait rêver, je dirais que ce sont tous les livres que j’ai lu lorsque j’étais enfant [rires]…et aujourd’hui encore je continue de rêver ! »

Un message pour les lecteurs d’Afrokanlife?

« Ne jamais hésiter à poursuivre un de ses rêves ou une de ses envies. Dans mon cas, c’est le désir d’écrire et c’est une évidence pour moi. C’est important d’écouter ces désirs profonds et de se lancer malgré la peur d’échouer ou de mal faire. On ne perd rien à essayer car même en se trompant, on apprend. Le monde regorge de talents. Je le vois tous les jours et je suis toujours impressionnée de voir ce que peuvent accomplir les gens lorsqu’ils osent. Alors il faut oser.  Chaque personne a une petite chose en elle qui est unique ou qu’elle sait faire d’une façon particulière. Il faut identifier ces atouts et les exploiter. Ne jamais oublier la petite voix en nous qui nous dit d’essayer ! »

Résumé

Les aventures virevoltantes dans la capitale Yaoundé, d’une jeune Camerounaise Sissi, pas très gâtée par la vie. Maligne et débrouillarde, elle mène sa vie et son monde comme elle l’entend, et surtout vous le fait savoir! Tantôt vile, tantôt attachante, détestable ou admirable, Sissi la tornade vous fait passer par tous les sentiments possibles, mais n’a cure de votre jugement ! Car Sissi, la battante sans scrupules est prête à TOUT, pour arriver à ses fins…

Pour plonger au cœur des aventures de Sissi, rendez-vous sur le site de la maison d’édition Edilivre, sur le site www.lesaventuresdesissi.com  et sur la page Facebook Les Aventures de Sissi.

Laisse nous ton commentaire

commentaires

1 COMMENT

Comments are closed.