Drogba manipulateur ? Les techniques de négociation de l’Ivoirien

La légende ivoirienne de 37 ans a la meilleure technique de négociation : la pression populaire via les médias sociaux.

Les rumeurs sont nombreuses concernant Drogba durant les derniers mois. Elles sont sorties dans ce qui pourrait être des moments clés. On a éternellement parlé d’un retour à Marseille, pour ensuite parler d’un intérêt pour la MLS, puis des contacts avec l’AC Milan, puis d’un prêt après la saison MLS à Bologne, puis d’un énième retour à Marseille ou à Chelsea et pour finir une rumeur de retraite…

Sa technique se classifie avec 4 armes précises et efficaces.

1 — Les propos :

Lorsque tu es un joueur apprécié et talentueux comme Drogba, les rumeurs sortent dès que tu es moindrement disponible sur le marché des transferts ou des joueurs libre de contrats.

Imaginez le buzz autour du joueur lorsqu’il dit qu’il ne sera pas de retour sur le terrain de de Stamford Bridge durant l’entre-saison MLS ?

Imaginez le buzz lorsque le joueur annonce dans sa biographie qu’il voudrait entraîner le club de son cœur, le Chelsea FC.

Imaginez le buzz des partisans des Blues, qui ont connu un début de saison catastrophique sous Jose Mourinho, croire que leur idole pourrait finalement revenir.

En conférence de presse du lancement de sa biographie, l’Ivoirien tire quelques flèches à son ancien entraîneur confiant que les succès du « Spécial One » viennent en cycle de 3 jours. Il rajoute que l’équipe manque de leadership et il laisse entendre que c’est peut être l’entraîneur qui ne le fait pas ressortir.

Dans les tous ces cas, les propos tenus ont lancé des rumeurs, créé des possibilités dans l’imaginaire des gens, semé une sorte de folie interne que seul un fan de soccer pourrait comprendre… (désolé aux fans du CH).

2 – Les rumeurs :

En juin 2015, il a su se faire désirer, mais tout en montrant qu’il savait ce qu’il voulait. Un retour à Marseille? Non, il dément publiquement la rumeur avec des propos très clairs et assez sévères à l’endroit du club phocéen.

On devra attendre le mois de juillet avant qu’on entende  parler d’une possibilité de contempler l’arrivée de « didieu » en Amérique. Comme dans un rêve, c’est à Montréal qu’il signera.

Après une deuxième moitié d’été incroyable et un automne assez fructueux, les guerriers du Bleu-Blanc-Noir profitent d’un repos mérité, mais sans savoir que Roman Abramovich avait une idée en tête. Après avoir lâché Mourinho, à jamais dans le cœur des fans de Chelsea, il souhaite ramener à la maison une légende du club…

Et Twitter s’enflamme une première fois, car ça ne sera pas la dernière enflammade durant cette saga. Au revoir au « Spécial One » et Welcome au« Legendary One » qui s’asseoit en toute tranquillité avec le propriétaire des Blues et de l’entraîneur intérim, Guus Hiddink.

Twitter 2 – #IMFC 0

3 – Les négociations

Lorsqu’il négocie avec la ligue, Drogba insiste par l’intermédiaire de Joey Saputo qu’il souhaite se joindre uniquement à Montréal, mettant de ce fait des bâtons dans les roues du processus de “Discovery Right” implanté par la MLS. Le Chicago Fire essaiera de convaincre Didier Drogba, mais en vain. Didier veut Montréal, Montréal veut Didier.

Les négociations pour Didier Drogba, ça se passe autant en coulisses que sur la scène publique. On laisse fuiter des informations, Chicago insiste sans vraiment le faire et l’état-major montréalais confirme l’intérêt sur les ondes de la radio TSN690 avec Noel Butler.

Si on y ajoute la peur de perdre Didier Drogba faute à un contrat lucratif en Europe, la MLS s’est assurée que le favori de l’Ivoirien, l’Impact, puisse négocier en toute quiétude tout en compensant Chicago pour la perte d’une perle du soccer.

Et tant mieux, car 12 buts plus tard, la planète soccer a parlé des exploits de Drogba, de la MLS, et de l’Impact de Montréal. Tout le monde y a trouvé son compte.

Et une autre bombe… sous forme de négociations.

Selon le journaliste Hervé Penot, Drogba aurait contacté le président de l’Impact de Montréal pour lui annoncer sa retraite. Parions que la nouvelle n’a plu ni à la MLS, ni à Joey Saputo surtout que la ligue négociait avec Chelsea une prime départ si Drogba quittait l’Amérique du Nord.

La pression est maintenant du côté de Don Garber et ses compères  parce que cette fois, la menace est réelle. Si Drogba n’obtient pas ce qu’il veut, il prendra sa retraite.

4 — Le dénouement

Lorsque la ligue a changé de camp pour finalement favoriser Montréal dans la saga de sa signature en MLS, l’entente a été officialisée assez rapidement.

Oui, il doit signer en MLS, car comme le dit Nilton Jorge : « le Galaxy a eu Beckham, les RedBulls Thierry Henry, Montréal c’est Drogba notre légende. ». Pour la visibilité internationale de la ligue, il est important de se garnir de joueurs de talents. Les grandes vedettes et les légendes internationales sont toujours aussi importantes. Drogba, c’est tout un coup marketing.

Le choix montréalais est non seulement un bon choix sportif, mais un choix commercial important autant pour la ligue que le club.

Pour ce qui est de l’interminable histoire de retraite de Didier Drogba, on ne peut qu’observer et attendre la fin. Une fin assez évidente et malheureuse : le roi Didier ne reviendra pas.

Je termine en vous laissant un message aux nouveaux partisans de l’Impact, une gracieuseté de l’Effet Drogba. N’abandonnez pas le club, si le « Didieu » ne revient pas! Ce club mérite votre support.

Certes Piatti, Porter, Williams, Oduro, Jackson-Hamel et Venegas c’est pas mal moins cool que Drogba et je concède cette évidence. Le stade Saputo a peut être hérité des fantômes du forum, mais on a vécu de beaux moments dans notre propre théâtre des rêves.

Au plaisir de vous y croiser au cours des prochaines saisons et comme le dit si bien Fred Lopocarco : « La vie est belle à l’Impact de Montréal! »


Cet article a été rédigé par Nicolas Coallier

Bio de Nicolas: Fan et à l’Impact de Montreal ! Fan des #Habs ! Fan des #Patriots!

Suivez-le sur twitter: @NCoallier

Laisse nous ton commentaire

commentaires