Joss Stone excitée par le Festival international de jazz de Montréal

Chanteuse atomique qui a explosé en son adolescence, la Britannique Joss Stone est plus qu’un phénomène de la musique : elle a le matériau pour devenir une légende. C’est ainsi qu’est introduite la chanteuse par la programmation du Festival International de Jazz de Montréal.

Nous avons la chance de faire une entrevue de Joss Stone dans le cadre de sa venue en ville. L’artiste s’est dit “vraiment excitée” de participer à la 36e édition du Festival, “10 sur une échelle de à 1 à 10″. Elle souligne l’opportunité découvrir d’autres artistes ce qui n’est pas possible lors de ses propres événements.

La chanteuse qui débarque pour la première fois au Festival a commencé l’entrevue en français en nous rappelant une collaboration avec l’auteure Montréalaise Kristy Colley une « artiste fantastique et une femme très drôle ».

Joss Stone qui accumule déjà 12 ans de carrière à l’âge de 28 ans nous répond qu’elle n’imagine pas une autre vie que celle-ci, «cela m’occupe bien mes journées » dit-elle à le sourire aux lèvres. Une fille tellement occupée qu’elle n’était pas au courant de la décision de Cour suprême US de légaliser le mariage gay. Joss Stone qui apprend l’information en direct s’exclame de joie « Vraiment ? Génial. C’est pour tout le pays ? Wow oh mon Dieu ! Je n’en avais aucune idée ! C’est ça qui arrive quand on vit au milieu de la campagne sans télévision.. Quelle belle nouvelle ! Je suis tellement heureuse. Chacun a le droit d’aimer qui il veut. C’est magnifique ! Les US ont font ce qu’il fallait faire. ” a déclaré celle qui a écrit, composé et bien sûr d’interpréter l’hymne de campagne du président Barack Obama.

Joss Stone se prépare à la sortie de son 7e album en carrière, Water For Your Soul, qui est prévue pour le 17 juillet prochain. Un album « composé de 3 éléments clés hip-hop, R&B et reggae » auquel se rajoute de la « world music comme de la flute indienne, des rythmes d’Afrique de l’ouest, des choeurs gospel, du violon irlandais ».

Une influence globale qui la conduit à mettre en place le Total World Tour « Pourquoi toujours aller dans les mêmes pays ? Ce n’est pas juste. La musique travers les frontières. Elle permet de partager avec ceux qui ne parlent pas le même language.Je souhaite la partager au plus grand nombre, partout. » dit-elle en justifiant sa démarche. En attendant c’est Montréal qui a la chance de la voir en concert cette artiste de renom.


JOSS STONE en concert au Festival International de Jazz de Montréal.
Première partie : Mike Love
dimanche 5 juillet 2015 20 h 30
Métropolis
59, rue Sainte-Catherine Est

Laisse nous ton commentaire

commentaires