L’ethno-cosmétique, un marché en croissance

Le marché de l’ethno-cosmétique, qu’est-ce que c’est ?

L’ethno-cosmétique en Europe, désigne la cosmétique qui s’adresse aux peaux noires, métissées, orientales et aux peaux asiatiques, bien différentes des peaux « blanches » occidentales. Savez-vous par exemple en ce qui concerne les peaux noires, qu’il existe 36 teintes différentes (contre 10 blanches) ?  Mais c’est avant tout un concept marketing dont le seul mérite est de traduire une réalité. Celle de la prise en compte d’un marché devenu incontournable pour les grandes entreprises de l’industrie cosmétique.

Depuis plusieurs années, les lancements de ligne de produits dédiés aux peaux noires et métisses se démultiplient et la manne que semble représenter ce marché ne laisse aucune entreprise indifférente. Les concepts spécialisés (Colorii, Inaya, Ethnicia etc.) émergent trop lentement alors qu’existe une véritable attente de la part d’une clientèle qui dépense beaucoup plus que la moyenne nationale en produits de beauté.

Les femmes noires et métissées dépensent, en moyenne, 980 € par an pour les produits cosmétiques, contre 250 € pour les femmes dites caucasiennes. En volume, elles achètent neuf fois plus de produits. 

Depuis toujours, le secteur des cosmétiques créé des produits « toutes peaux ». Mais pour répondre à des besoins plus précis, celui-ci tend à proposer des offres différenciantes. Les peaux noires et métissées, les peaux orientales, les peaux asiatiques, et les peaux « blanches » occidentales sont profondément différentes dans leurs caractéristiques (sèches, grasses, sensibles, épaisses), mais aussi et surtout les goûts esthétiques de ces différentes ethnies diffèrent souvent.

Les populations d’origines étrangères étant de plus en plus nombreuses, c’est un créneau à ne pas négliger. La grande nouveauté, c’est l’intérêt que les grands groupes ont porté à ce segment. Un intérêt qui semble hautement valoriser la cible concernée, jusqu’ici marginalisée par l’offre cosmétique des géants de l’industrie.

C’est avant tout un concept marketing qui a le mérite de traduire une réalité, et de répondre à un véritable besoin. C’est la prise en compte d’un marché devenu incontournable pour les grandes entreprises de l’industrie cosmétique.

Près de 12 millions de consommateurs d’origine étrangère sont à la recherche de produits communautaires. Avec une offre très courte et peu présente en grandes surfaces, le potentiel est à portée de la main. À condition de comprendre ces acheteurs, qui souhaitent être considérés comme Monsieur et Madame Tout-le-monde, ni plus ni moins.

Que pensez-vous de ce marché? Avez-vous déjà songer à vous lancer dans l’aventure?

Cet article a été écrit par PYH du blog www.pyhouessou.com

Bio de PYH : Entrepreneur et blogger sur www.pyhouessou.com. Je blog sur tout et n’importe quoi, entrepreneuriat, musique, société et pleins d’autres sujets. Je travaille également sur plusieurs projets et idées que je rassemblerai un jour sur une même page. En attendant, il y a mon blog, Angazamag et c’est déjà pas mal.

Laisse nous ton commentaire

commentaires