Everton Luiz, joueur brésilien du Partizan, victime de cris racistes

Le joueur brésilien du Partizan Belgrade, Everton Luiz, a été victime de cris racistes tout au long du match face à l’équipe de Rad Belgrade.

A chaque touche de balle, Everton Luiz pouvait entendre des cris de singe en provenance d’un groupe de supporters de Rad. Affecté et frustré, le Brésilien leur a adressé un doigt d’honneur à la fin de la rencontre. En réaction, les joueurs en sont venus aux mains. La police est intervenue rapidement pour éviter que la situation dégénère. Une scène déplorable.

Auparavant, la rencontre avait déjà été interrompue par l’arbitre car des supporters de l’équipe à domicile avaient déployé une bannière insultante envers le même Luiz, vainqueur de la coupe de Serbie la saison passée avec le Partizan.

Everton Luiz s’est exprimé après la rencontre :

« Je n’ai pas pu cacher mes larmes car j’essuyais des insultes racistes des tribunes pendant 90 minutes. J’étais davantage bouleversé par l’attitude des joueurs adverses qui, au lieu de calmer le jeu, soutenaient ce comportement. Je veux oublier ça au plus vite. »

Le Partizan de Belgrade a fermement condamné les agissements racistes dans un communiqué diffusé sur son site web.

« Nous condamnons fermement les auteurs de ces agissements malsains. Le Partizan se sent obligé de s’excuser auprès de tous ceux qui se sont sentis insultés et blessés par les chants racistes. Nous soutenons pleinement l’un de nos meilleurs joueurs, Everton, qui a conquis les coeurs de nos supporters en restant en Serbie l’an dernier. »

Le Partizan a gagné le match 1-0 et reste ainsi deuxième au classement, avec six points de retard sur l’Étoile Rouge de Belgrade.

Ces dernières années, le football serbe a dû faire face à des affaires de racisme à plusieurs reprises. En 2012, des supporters locaux avaient lancé des chants racistes en direction des joueurs noirs de l’équipe nationale d’Angleterre des moins de 21 ans, lors d’un match contre les U21 serbes.


MISE À JOUR le 21 février

La fédération serbe de football a décidé de frapper un grand coup. Le parton de la ligue serbe, Vladimir Bulatovic, s’est exprimé, ses propos ont été rapportés par le média 20 minutes.

« En raison de la mauvaise conduite de ses supporters, qui ont proféré des insultes à caractère raciste envers un joueur, le stade de Rad a été suspendu jusqu’à ce que la FSS rende une décision. »


Et si on parlait foot ?

Prenez part au débat sur Twitter : @KanFootClub ou sur la page Facebook de la communauté du Kan Football Club. Contactez nous par courriel à kanfc@afrokanlife.com. Tous nos podcasts, chroniques et exclusivités sur le soccer montréalais sont disponibles sur StitcherPlayer FMGoogle Play MusicRZOiTunes et sur la page kanfootballclub. Merci à notre partenaire miseojeu.

Laisse nous ton commentaire

commentaires