Impact de Montréal: Après 10 matchs, l’imprecision au milieu de terrain

Rappelez-vous du camp d’entraînement de fin février dernier, où l’Impact se vantait sans gêne de posséder une défense élite ainsi qu’une attaque redoutable. Est-ce que l’on s’enorgueillissait de notre milieu de terrain avec la même démesure ? Il y avait bien sûr la venue prometteuse d’un jeune joueur provenant de l’Illinois, sans oublier Venegas et Ontivero, qui permettaient aux partisans de croire à une dimension axiale véritablement révolue par rapport à celle de Klopas.

Sans doute pour faire taire les incertitudes concernant son milieu de terrain, le clan Biello a choisi de faire la promotion d’une « certaine profondeur ». Mais ces dix premiers matchs démontrent que la plus belle des profondeurs peut devenir lassante à force  d’y creuser sans répit.

Il y a-t-il, ne serait-ce qu’un seul indispensable, qui évolue au milieu de terrain ? Bekker, Alexander, Bernier, Mallace, Venegas, Donadel, Shipp, Ontivero; brassez bien vos cartes et retentez de créer une combinaison gagnante de nouveau.

Difficile en effet, de développer des automatismes et d’être précis dans ces actions quand le cœur d’une formation est en constante rotation. Deux hypothèses : soit les milieux ne répondent pas aux attentes, en particulier les nouvelles acquisitions, et Biello joue à la chaise musicale non par choix. Ou bien, l’Impact  désire volontairement faire l’étalage de sa profondeur, pour ensuite la hiérarchiser avec justesse.

Toujours est-il qu’un grand flou règne dans l’axe, comme si personne ne voulait s’en emparer pour l’instant. Peut-être alors que cette trop grande politesse intraéquipe forcera la main des dirigeants à faire la conquête d’un milieu qui répondra enfin au besoin criant d’établir une liaison beaucoup plus solide entre la défense et les avants montréalais.

L’Impact de Laurent Ciman, L’Impact de Didier Drogba ; une défense + une attaque  = un championnat. L’équation a désormais beaucoup plus de sens théoriquement que dans sa pratique.

Alors, Jean-Yves Tabla ? Samuel Piette ? Federico Higuain? Yaya Touré ? … Permettez-moi de fabuler.


Cet article a été rédigé par Olivier Talbot

Bio: Étudiant en lettres à l’UQÀM, joueur et analyste de foot à temps perdu.

Son site web: balleauclavier.wordpress.com

Laisse nous ton commentaire

commentaires