Impact de Montréal vs Sporting de Kansas City : les notes de match

À 11 vs 11, la tâche s’avérait déjà assez compliquée pour Impact de Montréal. À 10 vs 11, c’est mission impossible. Il y avait vraiment 2 voir 3 classes d’écart entre les champions en titre Sporting KC et les onze Montréalais.

impact de montreal

Troy Perkins : 5/10

Complètement abandonné par sa défense new-look, le portier américain n’a rien pu faire face à cette force de frappe de la MLS.

Wandrille Lefebvre : 5/10

Pour sa première titularisation de la saison, le franco-québécois a plutôt bien paru dans les circonstances. Il n’a pu empêcher le naufrage collectif cependant.

Karl W Ouimette : 4/10

À l’instar de son coéquipier Wandrille, il a trop souvent été pris hors position, il n’a pas été aussi solide et tranchant dans ses interventions.

Maxime Tissot : 3/10

Il semblait courir partout et nulle part à la fois. Sur le 2e but, Tissot est beaucoup trop mou au marquage de Myers, il a donc pu centrer tranquillement pour Nagamura. Le côté gauche est encore en sentier du côté montréalais.

Jeb Brovsky : 4/10

Il était à son poste de prédilection, couloir droit, l’envie y était, mais un peu comme à l’image de l’équipe, les résultats n’étaient pas au rendez-vous.

Collen Warner : 3/10

Très mauvaise décision, cette main dans la surface qui prive l’Impact d’un joueur face à la meilleure équipe de la ligue dès la 17e minute.

Hernan Bernardello : 4/10

On peut blâmer le fait que l’Impact jouait à dix et a donc fait le travail pour 2. Sur le 3e but, il a été attiré inutilement vers le ballon et a donc été pris hors position. On attend plus de l’Argentin dans l’entrejeu montréalais.

Felipe Martins : 2/10

Très vite repositionné dans un poste plus défensif, il n’a pas eu d’influence sur ce match. Un trop intermittent du spectacle, un petit tour dans les tribunes lui ferait le plus grand bien.

Justin Mapp : 6.5/10

Encore une fois, le seul à vouloir proposer quelque chose offensivement. Les 2 seules occasions dangereuses de l’Impact venaient de Mapp. Il doit commencer à être découragé.

Sanna Nyassi : 4/10

Sa force, c’est la vitesse et la percussion, s’il ne l’utilise pas, il devient inutile et ne fait qu’errer sur le terrain.

Jack McInerney : 3/10

Il n’a absolument rien apporté. Il n’est pas un attaquant physiquement imposant, s’il n’a pas de ballons exploitables, il devient vite fantomatique. Il n’a touché que 13 ballons, aucun tir tenté, un match à oublier pour Jack Mac !

Andres Romero : 2/10

Aurait mieux fait de rester sur le banc, avec un joueur en moins, je ne suis même pas sûr qu’il ait touché au ballon mis à part le corner en fin de match.

Patrice Bernier : 3/10

C’est connu le Capitaine, n’apporte pas grand-chose lorsqu’il entre en cours de match. À 10 vs 11, on ne s’attendait pas à grand-chose non plus.

Santiago Gonzalez : 3/10

Nous sommes toujours à la recherche de la raison de sa venue au sein de l’effectif montréalais. Rien d’impressionnant. La patience est de mise…


Cet article a été rédigé par Reginald Joseph du show Soccer Sans Frontières
Bio de Regge : Arsenal Fan in Montreal. Thierry Henry Fan. Co-host @SoccerSansF. Once a Gooner Always a Gooner.
Suivez-le sur Twitter : @henregge
Ajoutez-le à votre cercle Google Plus : Reginald Joseph

Laisse nous ton commentaire

commentaires