La force de frappe de l’Impact de Montréal est déconcertante

Le milieu de terrain du Bleu-Blanc-Noir veut construire mais manque de pep …..ou d’impact

C’est un secret de Polichinelle de vous dire que l’Impact de Montréal n’a pas nécessairement un milieu de terrain qui fait rêver. On ne parle pas de joueurs qui ne sont pas talentueux mais l’idée de jeu du milieu bleu-blanc-noir semble se retrouver entre 2 chaises.

Entre la construction de son propre jeu et la destruction de son jeu adverse, Montréal est loin d’avoir un milieu de terrain très efficace, tout en se rappelant que le club a gardé le même noyau que l’an dernier, notamment l’essence de l’effectif qui a failli jouer une finale MLS en 2016.

Avec l’arrivée d’Adrian Arregui, Mauro Biello comble un manque dans le secteur de la hargne défensif, un joueur capable de détruire le jeu de l’adversaire. Jusqu’à maintenant l’argentin n’est pas encore à 100% intégré dans la rotation du club, du moins dans un poste et rôle spécifique.

La saison est encore jeune.

#CHIvMTL

Chris Duvall n’est pas un milieu de terrain et n’est pas allemand

#LAvMTL

C’était le seul tir tenté de Patrice Bernier en 2017

Et c’est en observant les 2 derniers matchs qu’on réalise l’évident. L’Impact pose très peu de danger à l’extérieur de la surface. On peut me dire que de 1) C’est pas la Bundesliga et de 2) les buts se marquent dans la surface de réparation. Ceci rejoint parfaitement mon observation précédente sur ” l’évident “.

Mais mené par Patrice Bernier, un pre-retraité qui joue à merveille son rôle de “dernier des mohicans”, l’Impact n’est pas assez efficace défensivement pour se permettre d’être aussi impotent offensivement dans l’axe du terrain.

C’est assez évident que les prouesses du dernier tiers offensif vient et viendra des ailiers du club avec le symbolisme d’Ignacio Piatti, qui semble avoir comme successeur en Ballou Jean-Yves Tabla.

Voir tableau ci-dessous

impact-montreal-stats-mls-frappe

Depuis le début de saison 2017, ce tableau montre que Hernan Bernardello est le seul milieu de terrain à avoir un tir cadré. Je vous arrête tout de suite, Piatti n’est pas un milieu de terrain. Du moins , il n’est pas la solution au problème de pep offensif dans l’axe du terrain.

En se limitant aux cotés, l’Impact limite ses choix et se rend très prévisible. Mais l’idée de permettre Piatti et Ballou de se retrouver en situation de 1v1 est une tactique louable et importante dans le dispositif montréalais.

En attendant Andres Romero et Blerim Dzemaili, bonne semaine.


Et si on parlait foot ?

Prenez part au débat sur Twitter : @KanFootClub ou sur la page Facebook de la communauté du Kan Football Club. Contactez nous par courriel à kanfc@afrokanlife.com. Tous nos podcasts, chroniques et exclusivités sur le soccer montréalais sont disponibles sur Stitcher, Player FMGoogle Play Music, RZOiTunes et sur la page kanfootballclub.Merci à notre partenaire miseojeu.

Laisse nous ton commentaire

commentaires

1 COMMENT

Comments are closed.