Instant Articles: Que change la nouvelle fonctionnalité Facebook ?

Facebook a annoncé l’arrivée d’Instant Articles, un nouveau format de publication qui affiche les articles directement dans l’application iPhone de Facebook (pour l’instant) au lieu de le rediriger vers le Web.

Les membres de Facebook ne sont plus obligés de cliquer sur un lien externe pour être en mesure de lire l’intégralité du contenu d’un article d’actualités les intéressant. L’objectif : Rester le plus longtemps sur Facebook.

Qui sont les partenaires au lancement?

  • The New York Times
  • National Geographic
  • BuzzFeed
  • Atlantic
  • NBC News
  • Antlantic
  • The Guardian
  • BBC News
  • Spiegel Online
  • Bild

La liste actuelle n’affiche aucun média français ni canadien. La liste devrait bien probablement s’étoffer dans les semaines et dans les mois qui viennent. Zdnet nous apprend que Instant Articles reste 100 % éditorial et que Facebook laisse la main aux éditeurs pour traquer l’audience avec leurs outils (comScore est toutefois mis en avant) et surtout leur laisse le choix de monétiser ces contenus en diffusant de la publicité à l’intérieur de ces Instant Articles et de garder 100 % du revenu. Les médias peuvent aussi déléguer à Facebook la gestion des publicités mais dans ce cas, les éditeurs ne toucheront que 70% des revenus publicitaires. D’après Chris Cox, directeur produit chez Facebook, « Instant Articles permettra à ces magazines de diffuser rapidement des articles interactifs tout en conservant le contrôle de leurs contenus et modèles économiques. 

4-video-1200x674

Alors concrètement qu’est-ce que Instant Article change pour les utilisateurs?

Jusqu’ici, Facebook n’affichait pas sur le fil d’actualité une vignette de présentation accompagnée d’un lien redirigeant le lecteur vers l’article intégré au site Web de l’éditeur. L’affichage des articles sera plus rapide, Facebook affirme que la redirection vers les sites pouvait prendre jusqu’à 8 secondes alors qu’avec Instant Article, le réseau social promet un “chargement éclair, jusqu’à 10 fois plus rapide que pour tout autre article accessible sur le Web mobile”. L’expérience des utilisateurs sera grandement améliorée puisque Facebook a développé une plateforme qui permet aux éditeurs d’ajouter des images à haute résolution pouvant être agrandie ou réagir à l’inclinaison du téléphone, les vidéos en lecture automatique seront de la partie ainsi que la possibilité de voir des cartes interactives ou des annotations audio commentant des parties d’un article.

C’est quoi la suite

La nouvelle fonctionnalité qui n’est pas sans rappeler un certain Snapchat Discover change les règles du jeu. Les éditeurs qui ne sont pas dans le programme craignent de voir leur contenu défavoriser par l’algorithme de Facebook. Si les utilisateurs sont friands du nouvel affichage alors Facebook se retrouvera en position de force face aux éditeurs qu’ils fassent partie du programme ou pas. Aucun doute que d’autres plateformes et éditeurs vont suivre, sans compter les compétiteurs… En effet Google pourrait être tenté de suivre. Imaginez, en cliquant sur un lien dans un résultat de recherche que le résultat de chargement s’ouvre dans une page hébergée par Google. D’ailleurs le géant californien le faisait avec Associated Press y’a quelques années.

Pour l’heure, la fonctionnalité Facebook est disponible via l’application pour iPhone, aux États-Unis, en Allemagne et en Grande-Bretagne. 

Laisse nous ton commentaire

commentaires