Je vous invite à vous enrichir Par Arnaud Segla

Quel environnement socioéconomique envisagez-vous pour vos vieux jours? J’irais encore plus loin, comment voyez-vous l’avenir de vos enfants, neveux ou nièces…? Doit-on espérer un recul de la pauvreté, de la précarité ou tout simplement de l’insuffisance de revenu par le fruit de vos efforts actuels?

De tout temps, il a été question du combat d’une génération pour ouvrir l’étau des privations sociales vécues par notre communauté et permettre aux descendants de jouir d’une meilleure place dans la société voire dans le monde. Notre histoire est remplie d’acquis obtenu au prix du sang, de sacrifices en tous genres et un seul mois ne suffirait pas pour être reconnaissant de cette longue chaîne de personnages illustres ou non qui se sont consacré corps et âmes à ce dessein. Après une origine glorieuse qui a influencé plusieurs civilisations, notre communauté affligée dans son sein et à travers le monde par des nombreuses injustices, se voit encore remettre le défi de franchir une étape supplémentaire vers sa réhabilitation dans le concert mondial. Ce défi est tout simplement l’accession au pouvoir décisionnel par l’économie. C’est un saut quantique dans les revenus des classes populaires.

Je définis le pouvoir comme une responsabilité temporaire dans la gestion du patrimoine transmissible d’une communauté. Ce patrimoine qui doit être la clé de notre reconstruction est composé de deux éléments indispensables : La Richesse et la Fierté. La démarche étant de franchir progressivement les paliers vers cet accomplissement socioéconomique par le fruit des efforts de chaque génération où qu’elle soit dans le monde.

En ce qui concerne la richesse, j’ai déjà mis l’accent sur le rôle privilégié des diasporas dans l’action économique par le truchement du monde des affaires et de la force de sa capacité d’investissement directe dans des secteurs qui touchent tout particulièrement les membres de la communauté dans les Cités ou sur les terres mères. Nous avons, non pas un droit à l’enrichissement, mais un devoir à l’instar d’autres communautés qui ont montré leur capacité à se relever après des années de guerres. Le virement régulier pour faire vivre une partie de la famille n’est pas dans mon propos. Il s’agit ici de créer des initiatives ciblées pour créer un impact local et à terme créer des emplois. Je pense notamment à l’investissement dans des micro-projets informels qui sont amenés à se développer et à porter du fruit. On ne peut s’en remettre à la seule volonté des dirigeants qui font ce qu’ils peuvent en mettant l’accent sur les infrastructures prévues pour durer plus d’un mandat. Nous parlons, nous, de générations d’Hommes qui peuvent trouver une porte de sortie à leur situation économique par la solidarité communautaire. Cela demande de savoir s’identifié à celle-ci et d’en tirer un minimum de fierté. Quitte à le revendiquer ou non.

En matière de fierté, un travail colossal a été abattu et continue d’être réalisé pour réinsérer l’Homme Noir dans sa légitimité historique. Ce combat doit aller de pair avec celui de conservation du meilleur des traditions culturelles qui ont cours encore de nos jours et qui renforcent le poids du jeune Noir ou de la jeune Noire dans les échanges mondiaux qui s’intensifient non seulement avec les progrès technologiques tels les communications et le transport aérien. L’Homme Noir peut ainsi prendre sa place dans le concert des nations sans perdre ses propres racines comme nous l’avait indiqué Amadou Hampaté Ba.

C’est donc une invitation à un double enrichissement : l’un par le patrimoine et l’autre par l’identité. C’est à cette condition que nous pourrons faire durer notre civilisation qui est mise à mal par l’entropie générale créée par la dernière mondialisation. Il est temps de se ressourcer dans la communauté et de se repositionner avec ce qu’elle offre de mieux en matière de capital et de capacité de chaque individu. Cette invitation ne saurait être complète sans un programme du déroulé envisagé de cette aventure que vous pouvez déjà retracer dans d’autres de mes écris. Alors, à vous de choisir…

« La réhabilitation de l’Homme Noir et de sa civilisation à l’avant-garde de l’évolution de l’humanité est un processus déjà enclenché et qui demande la participation de tous les membres de la communauté en tant qu’éléments essentiels de son apothéose »

Arnaud Segla


Cet article a été rédigé par Arnaud Segla du site Entrepreneurethnik
Bio de Arnaud : Arnaud Segla M. Sc., M. Sc. A., CAPM, consultant en gestion de projets et ingénierie d’affaires spécialisé dans l’entrepreneuriat ethnique partage avec nous ses conseils professionnelles. Il organise et anime des activités professionnelles et accompagne plusieurs entrepreneurs dans l’atteinte des objectifs de leur projet d’affaires.
Follow on Twitter : @ECO_ETHNIK
Add to your circles Google+ : Arnaud Segala

UN PROJET À NOUS CONFIER ? CONTACTEZ-NOUS

youtube-subscribe-button-psd-photoshop-july-2013