Évènements, concerts, soirées autour de vous ? Consultez l’agenda africain de Paris de Aout 2014 une courtoisie de JP Vanhoove.

Anniversaire, commémoration, journées mondiales …

le 1er août Fête de l’indépendance du Bénin

le 3 août Proclamation de l’indépendance du Niger (1960)

le 5 août : Fête de l’indépendance du Burkina Faso

le 6 août : Explosion de la première bombe atomique (1945)

le 7 août Fête de l’indépendance de Côte d’Ivoire

le 9 août : journée internationale des populations autochtones

le 11 août Fête nationale du Tchad

le 15 août Fête nationale du Congo (Congo-Brazaville)

le 17 août Fête nationale du Gabon

le 23 août : journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition

le 26 août : Déclaration des droit de l’homme et du citoyen (1789)

Actions situées à Paris (75)

jusqu’au 6 septembre, du lundi au samedi de 10h à 19h : Exposition photograpique de Omar Victor Diop : photographe sénégalais dont le portfolio éclectique comprend aussi bien des projets conceptuels que de la photographie de mode et du portrait posé – Lieu : Agence de voyage la maison de l’Afrique, 90 rue Bonaparte – Paris 6ème Métro – ligne 6 arrêt saint Sulpice – ligne 12 arrêt Rennes – Rens. 01.56.81.38.29 conferences@maisondelafrique.fr http://www.maisondelafrique.fr/

jusqu’au 24 août du mardi au samedi de 12h à 18h, les vendredis et samedis jusqu’à 22h et le dimanche de 10h à 18h : Exposition Great Black Music, les musiques noires dans le monde : un parcours thématique sensoriel et immersif, qui prend en compte la géographie et l’histoire au travers de centaines de documents sonores et audiovisuels, de films, de photographies mis en scène de façon interactive et spectaculaire – Entrée 9€ – Lieu : Cité de la Musique, 221 av Jean Jaures, Paris 19ème, M° / Tram : Porte de Pantin – Rens. Reservation 01 44 84 44 84 http://www.greatblackmusic.fr/

jusqu’au 21 septembre le mardi de 11h à 21h, du mercredi au dimanche de 11h à 19h.2014 : Exposition Maji-Maji : La relecture intime d’un chapitre de la lutte anticoloniale en Tanzanie. Une installation de l’artiste plasticienne Kapwani Kiwanga qui s’est fait connaître à travers ses projets afro-futuristes. Les documents présentés ont tous un lien avec la guerre maji-maji. Vers 1905-1906, au Tanganyika allemand (dans l’actuelle Tanzanie), une vingtaine de groupes se soulèvent contre la culture forcée du coton : c’est le mouvement “maji-maji”. On estime à 75 000 environ le nombre de victimes de la répression menée par les troupes coloniales allemandes qui pratiquaient la politique de la terre brûlée, avec pour conséquence la famine. – Lieu : Espace en libre accès au sous-sol du Jeu de Paume à Paris, Jardin des Tuileries, 1 place de la Concorde Paris 8è, M° Place de la Concorde – Rens. 01 47 03 12 50 kkiwanga@gmail.com www.jeudepaume.org www.kapwanikiwanga.org

jusqu’au 30 août du mardi au samedi à 21h30 : Représentation de ‘La vie de ma mère ! Ma banlieue est drôle !’’ Petit cours de sociologie humoristique sur la banlieue écrit et mis en scène par PATSON avec: Linda Zohra, Sarah Eva, Mohamed Konte, Mike Etienne, Jackee Toto, Mohamed Konate, Booker & Izzy, Ricardo – Qui a dit qu’en banlieue, il ne se passe rien ? Qui a dit que la banlieue, c’est triste ? La vie de ma mère ! Ma banlieue est drôle ! – Des jeunes de 13 à 26 ans déploient tout leur talent dans un spectacle mis en scène par l’humoriste Patson. Drôles et insolites, ils nous parlent de leur vie, de la vie dans les quartiers : humour, slam, rap, ils nous prouvent qu’en banlieue, rimes et belles plumes, rire et génie, art et envie sont bel et bien présents ! . Le prochain Top Show aura lieu le 28 novembre 2014 à Évry (91) en présence de 40 jeunes issus de six villes différentes – tarif de 22 27€. – Lieu Théâtre du Splendid, 48 rue du Faubourg Saint-Martin, Paris 10è, M° Château d’Eau ou Strasbourg-Saint-Denis. Rens 01 42 08 21 93 http://www.lesplendid.com

vendredi 1er août à 19h : Concert U-Roy, la légende vivante du reggae jamaïcain puis de 20h30 à l’aube Rub a Dub Party ! soirées mensuelles au Cabaret Sauvage, s’imposent comme les soirées dédiées aux musiques jamaïcaines sur Paris – 25€ en prévente – dans le cadre du Black summer festival – Lieu : Cabaret Sauvage, Parc de la Villette – Paris 19è – Accès piéton par le 211, avenue Jean Jaurès par Porte de Pantin Accès piéton par le 59 bd Macdonald par Porte de la Villette – Rens : 01 42 09 03 09 cabaret@cabaretsauvage.com www.cabaretsauvage.com

samedi 2 août à 19h30 Concert de Pape & Cheik : Originaires de Kaolack au centre du Sénégal, Papa Amadou Fall et Cheikhou Coulibaly, alias Pape et Cheikh, forment depuis 15 ans un duo complice et pugnace. – Entrée 33€ en prévente – dans le cadre du Black summer festival – Lieu : Cabaret Sauvage, Parc de la Villette – Paris 19è – Accès piéton par le 211, avenue Jean Jaurès par Porte de Pantin Accès piéton par le 59 bd Macdonald par Porte de la Villette – Rens : 01 42 09 03 09 cabaret@cabaretsauvage.com www.cabaretsauvage.com

du lundi 4 août au 26 septembre : Stage de danse contemporaine d’expression africaine : un moyen de faire entrer ces interprètes dans ce nouveau courant pour leur donner au cours des huit semaines la possibilité de travailler avec un danseur chorégraphe conteur comédien africain accompagné des percussionnistes et travailler sur les problématiques d’écritures contemporaines issues d’un patrimoine, possédant un vocabulaire riche et précis, d’affiner au plus près les polyrythmies de danses pygmées et m’bochi d’Afrique centrale, le rapport corps/danse/musique et onomatopées, de ces raisons d’être. Coût de la formation : 2535€ pour 240h de cours en huit semaines (possibilité de la prise en charge AFDAS et d’autres organismes) – Lieu : Centre de Danse Chrysogone Diangouaya 29, rue des Roses, Paris 8è – Rens. 09 52 68 32 20 chrysogoned@yahoo.fr wedia@free.fr

les lundis 11, 18, 25 août à 14h30 et les mercredis 13, 20, 27 août à 10h30 : Rikiatou et la calebasse magique : une invitation au voyage mêlant conte et musique inspirés de l’imaginaire africain, De 6 à 99 ans… Durée : 40mn Spectacle + 15mn atelier de sensibilisation aux instruments entendus. Tarif unique : 8€ à 5€ – Lieu : Théâtre Darius Milhaud, 80 allée Darius Milhaud, Paris 19è, à 5 mn des parcs de la Villette et des Buttes Chaumont – Rens. 01 42 01 92 26 (réservation) www.theatredariusmilhaud.fr www.etedesptitsfutes.com

jeudi 14 août de 19h à 04h du matin : Soirée Afrowork : de 19h à 21h: Buffet dînatoire et cocktails vous seront offerts. A partir de 21h : Jeux de rencontres, puis DJ Masta Premier aux platines jusqu’a 4h. Nex school, old school afrobeat, ragga, Dancehall, Kizomba, Zouk – Entrée 16 € sur réservation, 18 € sur place. Prix couple 30 € sur réservation. Toute entrée après 21h donne droit à une seule consommation. – Lieu : Réservoir 16 rue de la Forge Royale, Paris 11è, M° Ledru Rollin (ligne 8) – Reservation 06.16.12.98.09 afrowork@gmail.com au plus tard Lundi 11 Août.

vendredi 15 août de 18h30 à 19h30 : Rassemblement du Cercle de silence à Paris contre le traitement inhumain des sans papiers – Vous pouvez vous joindre au cercle à tout moment, même pour seulement quelques instants. Par notre participation au cercle de silence, nous voulons dénoncer les traitements inhumains réservés aux migrants du seul fait qu’ils n’ont pas de papiers en règle. Nous en appelons à la conscience de tous et vous invitons à rejoindre le cercle de silence place du Palais-Royal, le 3e vendredi de chaque mois de 18h30 à 19h30 – Lieu : Place du Palais Royal, Paris 1er, M° Palais-Royal-Musée-du-Louvre – Rens. http://paris.demosphere.eu/rv/32003

du mardi 19 au samedi 23 août : Université d’été européenne des mouvements sociaux ATTAC – Plus de mille personnes de toute l’Europe se retrouveront à Paris, Université Paris VII – Diderot, pour un grand rassemblement altermondialiste : l’Université d’été européenne des mouvements sociaux (European Summer University – ESU). Organisé à l’initiative du réseau des Attac d’Europe, cet événement sera l’occasion de rencontres et débats, avec la participation de nombreuses personnalités internationales parmi lesquelles David Graeber, Susan George, Eric Toussaint, Aris Chatzistefanou, Lori Wallach, Aminata Traoré, Walden Bello ou encore Pablo Solon… N’attendez plus et inscrivez-vous dès maintenant sur www.esu2014.org ! Au programme, de nombreuses activités des invités venus des quatre coins du monde sur des sujets d’actualité, depuis le traité transatlantique à l’euro, en passant par la taxe sur les transactions financières et le climat. Un programme culturel composé de visites, d’évènements militants, culturels et festifs sera par ailleurs proposé aux participants. – Exemples de thèmes : Comment la finance en est-elle venue à dominer le monde, et que faire pour « désarmer les marchés » ? > Union européenne et impérialisme > Défier le régime commercial et d’investissement et le pouvoir des multinationales – Pour le bien-vivre ! > Dette illégitime des Etats : pourquoi et comment l’annuler ? > Marchandisation et financiarisation de l’eau. Défis et résistance en Europe et dans le monde. > Relations Afrique Europe > Rompre avec la finance prédatrice, promouvoir une finance alternative > Souveraineté alimentaire > Un autre regard sur la monnaie et les banques centrales. > Venezuela, Equateur, Bolivie, déstabilisation en Amérique latine ? > Europe forteresse. Que fait-on subir aux étranger.e.s aux frontières de l’Europe ? > Soutenir les détenu-e-s : prisons cachées et obstacles à l’asile > Migrations : au-delà des idées reçues, une politique migratoire plus ouverte couplée à une citoyenneté de résidence ? > Accaparement des terres : un fléau combattu par les peuples > Le microcrédit, un outil supplémentaire au service de la finance contre les peuples ? > Aquifères fossiles sahariens et exploitation de gaz et pétrole de schiste au Maghreb – Expositions > Awra Amba, une “ utopie éthiopienne” > La Nakba Exode et expulsion de Palestiniens en 1948 – PAF pour les 5 journées (hors hébergement, transport et nourriture) : 40 €, 20 € (tarif réduit), 60 € ou plus de solidarité – Il est aussi possible de s’inscrire en formation professionnelle en fonction de l’employeur et/ou de l’organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) Lieu : Université Paris VII – Diderot, Paris 13è – Rens et Inscription www.esu2014.org

du mercredi 21 au vendredi 23 août de 16h30 à 19h : Séminaire Relations Afrique- Europe-France co-organisé par Attac Allemagne, Attac France et Attac Gabon – Prg : 1 / Accords de partenariat Europe-Afrique : bilan et alternatives : Les accords APE en particulier ceux prévus entre L’UE et la CEDEAO; La mainmise du Trésor français sur les finances des pays africains avec le système CFA; Transparence des activités des entreprises publiques européennes — 2 / Importance géopolitique de l’Afrique- Interventionnisme militaire sur le continent : Pillage des ressources et conflits en Afrique : quelles réparations ?; Interventionnisme militaire sur le continent, enjeux et aboutissements — 3 / Revendications et luttes des camarades africains ; coopération avec les Attac des autres parties du monde : Nouveaux défis des Attac en Afrique et quelles interactions avec les Attac du Nord ?; Rôle de de la Diaspora Africaine en Europe dans la lutte des mouvements sociaux en Afrique Intervenant⋅e⋅s : Esmathe Gandi and Esso-kl’nam Pedessi (Attac Togo), CERIDA, Attac Guinée, Publish What You Pay, Adda Bekkouch (Attac France), Yacoub Bitocho – (Attac Benin) Thierry Brugvin (Attac France), Destinée Mboga and Julien N’kolo Reteno (Attac Gabon), Peter Assaghle (International Group of Attac Gabon), Gloria Mika (African Diaspora Youth in Europe (ADYNE), Matthieu Moriamez (CGT) – Lieu : salle 278F, Université Paris VII – Diderot, Paris 13è – Rens et Inscription www.esu2014.org – Rens. http://www.esu2014.org/spip.php?page=conferences_atelier&id_conferences_atelier=283

du lundi 25 août au vendredi 12 septembre du lundi au vendredi de 10h à 18h : Exposition collective qui réunit les œuvres et les artistes marquants des expositions précédente – L’un d’eux Koffi Comar (Peintre) né à Lomo, Togo, en 1973 où il vit et travaille encore aujourd’hui travaille autour de collages de papier ou de cartons dont la palette de nuances se constitue essentiellement de bleu de jaune et d’ocre. Des fonds à la géométrie forte, entre figuration et abstraction, agrémentés d’idéogrammes et de pictogrammes qui nous emportent dans un univers énigmatique. ) – Lieu : l’Entrepôt , 7 rue Francis de Pressensé, Paris 14è, M° Pernety Rens. 01 45 40 07 50 information@lentrepot.fr http://lentrepot.fr

Actions situées dans les Hauts de Seine (92)

mardi 19 août de 14h à 18h : journée d’information sur l’Angola, un pays méconnu en France, de culture Afro-Portugaise situé au sud du Congo. Il s’agit d’un pays à forte croissance non seulement parce qu’il dispose de richesse en sous sol mais aussi par son dynamisme économique et sa culture métissée. De nombreux portugais, affecté par la crise qui perdure dans la vieille Europe font le choix d’y émigrer trouvant dans ce pays accueillant de quoi exprimer leur dynamisme. C’est de tout cela dont nous entretiendra Maria Makoba, Angolaise et vice-Présidente de l’association culturelle AMOKO (asmokofcr) – Lieu : 6 rue Adam Ledoux à Courbevoie (92) – Accès à partir de la gare Saint Lazard, prendre en tête de train, station de Courbevoie, descendre la rampe à gauche sur la rue Adam Ledoux faire environ 200 m, c’est à coté d’une Pizza – à partir de La Défense bus 275 arrêt « place Charras » – Rens 06 59 85 60 83 amokofcr1@gmail.com

samedi 23 août de 13h à 19h : Soirée littéraire avec deux écrivains africaines Eveline Mankou, Ketsia Safou et Edouard Kali-Tchikati – Eveline Mankou présentera son dernière ouvrage “Elikia-Espoir ” Au-delà de l’histoire (une histoire d’amour compliqué), ce livre nous instruit sur la difficulté des rapports sociaux des Africains en milieu interculturel, mais surtout les relations homme-femme, la difficulté de vivre ensemble (Biblio La patience d’une femme : Éditions Bénévent 2005, La Misère humaine : Éditions Bénévent 2010, Dialogue imaginaire et imagé entre la mère et le fœtus : Éditions Publibook 2011, L’Instinct de survie : Éditions Jets d’Encre 2012, traduit en anglais sous le titre Striving for life et Danseur de l’ombre : Éditions Anibwé 2013) et Ketsia Safou ” Petite Yombe de France” : Ces deux femmes présenterons également et en toute intimité l’ensemble de leur œuvre – et Edouard Kali-Tchikati avec “Le mariage interdit” – Lieu : 6 rue Adam Ledoux à Courbevoie (92) – Accès à partir de la gare Saint Lazard, prendre en tête de train, station de Courbevoie, descendre la rampe à gauche sur la rue Adam Ledoux faire environ 200 m, c’est à coté d’une Pizza – à partir de La Défense bus 275 arrêt « place Charras » – Rens. Eveline Mankou 06 99 53 82 05, hokas@live.fr, eveline.mankou@gmail.com http://evelinemankou.vip-blog.com

mercredi 27 août de 18h à 21h : Quelle place pour les AFARS dans la Corne de l’Afrique ? Cette conférence sera conjointement animée par Monsieur Houssein Ibrahim Houmed, Professeur de Philosophie, Diplômé de l’Université de Paris-IV-Sorbonne et par le Docteur Mohamed Moussa Kounté de l’Université de Malmö. Le peuple AFAR, victime du tracé arbitraire des frontières se trouve pris en sandwich entre trois Etats : L’Ethiopie, L’Erythrée et Djibouti. Victime de la repression, celle-ci trouve son enracinement dans le positionnement géographiques d’abord, géostratégiques et politiques ensuite. En Érythrée, les AFARS occupent également environ 70% du littoral donnant sur la Mer Rouge, l’une des voies maritimes les plus fréquentées du monde. En Ethiopie, ils se situent sur une région vitale pour le commerce éthiopien par où transite 90% des produits pondéreux importés de l’étranger. A Djibouti, 87% de la superficie du pays constituent des territoires historiques Afars ; Et Démographiquement parlant, 50% de la population djiboutienne est d’origine AFAR. Un autre motif est leur refus à ne pas vouloir disparaître en tant que peuple. L’histoire retiendra que malgré le génocide masqué, le peuple AFAR reste insoumis. L’objectif de cette conférence sera de réfléchir aux actions à mener pour mettre fin à ces représailles qui frappent les AFARS. Dans la continuité de cet échange, le congrès international “AFAR FORUM” se tiendra en Belgique du 28 au 31 août 2014 et regroupant la diaspora et les intellectuels AFARS de ces trois pays (toutes les bonnes volontés et autres nationalités sont les bienvenues), une manière d’établir entre eux des connexions, des affinités et des parentés profondes au-delà des limites que l’espace et le temps leur impose. Lieu de la Conférence: 6 rue Adam Ledoux à Courbevoie (92) – Accès à partir de la gare Saint Lazard, prendre en tête de train, station de Courbevoie, descendre la rampe à gauche sur la rue Adam Ledoux faire environ 200 m, c’est à côté d’une Pizza – à partir de La Défense bus 275 arrêt « place Charras » – Rens. : 07.81.54.54.38 mail: housseinphilo@gmail.com. Quelques réf sur le sujet : http://afarparty.org/-sur les massacres récurrents des civils afars http://www.afarforum.com/ sur les exactions extra-judiciaires commises par l’armée éthiopienne http://afartriangle.blogspot.fr/2010/10/afar-people_27.html contrelegenocideafar.eklablog.com/non-au-genocide-afar-et-aux-assassin

Petites annonces

Faites connaissance avec Diasporas-News en consultant le N° de Juillet-Août 2014 en cliquant sur http://issuu.com/diasporasnews/docs/diasporas-news_n__54_juillet-ao__t_ . Rens. : Diasporas News, 39, rue Félix Faure, 92700 Colombes – 06 34 56 53 57 contact@diasporas-news.com www.diasporas-news.com

L’Agence des Micro-Projets (www.agencemicroprojets.org) de La Guilde lance un appel à proposition pour une étude :”La place et le rôle des microprojets de développement en Afrique de l’Ouest, selon les acteurs du Sud : étude de cas au Burkina Faso” Les propositions doivent parvenir par email à Melanie Lunel (melanie.lunel@la-guilde.org), responsable de l’Observatoire des microprojets, le dimanche 24 août au plus tard. – Rens. Mélanie Lunel, Responsable de l’Observatoire des Micro-projets (Agence des Micro Projets, La Guilde Européenne du Raid 7 rue Pasquier, 75008 Paris) 01.45.49.18.67 melanie.lunel@la-guilde.org www.agencemicroprojets.org

Enda Europe lançe sa première campagne de crowdfunding afin de mobiliser des fonds pour notre projet “Lutter contre l’abandon scolaire des jeunes filles à Kédougou”, en partenariat avec Enda Graf et Apecek Kédougou et déjà soutenue par le Ministère des Affaires Étrangères. Rens. news@enda-europe.org http://www.helloasso.com/associations/enda-europe/collectes/luttons-contre-l-abandon-scolaire-des-jeunes-filles-de-kedougou-a-montreuil

L’association DULALA recrute un(e) animateur(trice) pour des ateliers bilingues en Bambara et Français. – Il s’agit de : Préparer et animer les ateliers bilingues : des espaces ludiques où les enfants peuvent renforcer la connaissance de leur langue maternelle par des activités qui permettent de travailler sur le langage et favoriser ainsi l’apprentissage de la langue française. Travailler en étroite collaboration avec les enseignants impliqués dans le projet et la Directrice/le Directeur Etre l’intermédiaire entre l’école et l’association, ce qui implique une communication efficace avec les référents de l’association et de l’école – Il faut : connaître le développement et les besoins des enfants de l’âge de l’atelier – avoir une excellente maitrise de la langue de l’atelier : BAMBARA – avoir une expérience solide dans le domaine de l’animation ou de l’éducation – Pour 1. Atelier hebdomadaire d’1h (idéalement ) vendredi 11h30-12h30 dans une école dans le 19° arrondissement de paris – Rémunération nette horaire pour l’animation de l’atelier : 30€net/heure – 2. Possibilité d’animation d’ateliers ponctuels en bambara dans des crèches Rémunération : 30€net/heure – Rens. Laurence Grégoire, Chargée de développement local, DPVI – Mairie de Paris, 8 rue Gaston tessier 75019 Paris – Rens. 01.40.38.36.04

Les éditions “Académie francophone” viennent de publier le Roman « l’enigme d’une ombre » de Wembou Matchu Madjeu : Ce roman nous plonge dans la lutte exacerbée des traditions bamilékées et le modernisme. Les Bapounguais sont tous des cultivateurs qui vouent un amour sans borne à leur terre. Ils construisent leurs maisons en terre, tirent leur nourriture et leurs revenues économiques de la terre, de même que leur énergie physique et spirituelle. Absolument rien ne peut entamer leur solidarité, qu’un conflit sur un lopin de terre. S’il n’est pas soldé du vivant des belligérants, il se transmet de génération à génération à leurs familles. Les Bapounguais ont la plus haute considération de la terre, elle est la vie ! » L’Egnime d’Une Ombre est un roman à travers les intrigues de l’autorité d’une tradition qui interdit toute déviance aux membres de sa communauté, face à une modernité tentaculaire et permissive, perçue comme une menace. L’auteur est originaire du Cameroun réside à Nogent sur Oise depuis trente ans environ. Rens 06 59 11 86 39 matcheuma@yahoo.fr academie.francophone@yahoo.fr