La collection Ethical Africa de Vivienne Westwood

Le 24 janvier dernier, la créatrice anglaise a lancé une mini-collection éthique composée de sacs.

Particulièrement remarquée ces dernières années pour ses actions engagées (auprès de GreenPeace ; associée à la marque Lush contre le gaspillage…), Vivienne Westwood a surpris une fois de plus la planète mode en confiant la fabrication de sa collection à des femmes kényanes.

 

image 1

 

Ce projet lancé pour soutenir le commerce local a donné un coup de pouce à des centaines de femmes de Nairobi qui vivent sous le seuil de pauvreté, la plupart habitant à Kibera le plus grand bidonville de la capitale kényane. Cependant, la créatrice insiste sur son site, « This is not charity, this is work » (ce n’est pas de l’humanitaire mais du travail). La production est organisée en partenariat avec the Ethical Fashion Initiative (EFI), soutenue par les Nations Unis et l’Organisation Mondiale du Commerce. L’organisation EFI a pour objectif d’offrir du travail à des milliers de travailleurs et de micros-entreprises en difficulté en Afrique et en Haïti.

 

Pour mieux comprendre la démarche de Vivienne Westwood lisez This is not charity this is work

image 2

 

Grand cabas, sac à dos, pochette, tote bag, ou même mallette de voyage, la collection est très diverse tant dans les formes, que les matériaux et les motifs (du dessin d’ancre marine aux inspirations WAX). Tous les produits ont cependant un point commun : le recyclage. Chûtes de cuir non-traitées, toiles recyclées, cuivre récupéré etc… tous les sacs ont été réalisés à la main « Handmade with love » comme Dame Westwood le dit elle-même.

 

Les prix sont tout aussi variables allant d’une cinquantaine d’euros pour la pochette à plus de 350 euros pour les grands sacs en cuir.

 

image 3

 

Il est donc encore tant de shopper les pièces de cette collection unisexe sur  : le site de Vivienne Westwood
ou sur Asos Africa (la ligne éthique du site Asos)

Laisse nous ton commentaire

commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here