La Librairie Africaine Kiyikaat vous recommande

La Librairie Africaine Kiyikaat vous recommande..

1. Côte d’ivoire : Le Coup d’État , Charles Onana

Ses ennuis commencent, quand, à peine arrivé au pouvoir, son adversaire politique, Alassane Ouattara, proche du président Sarkozy et des milieux financiers américains, lui impose une “rébellion” armée et le contraint à gouverner avec elle. En 2004, l’Elysée décide de prendre d’assaut sa résidence. Malgré cette agression, le président Laurent Gbgabo offre son aide pour libérer les otages français, geogre Brunot et Christian Chesnot, détenus en Irak. A Paris, c’est la consternation. On l’accuse alors d’avoir donné l’ordre de tuer 9 soldats français à Bouaké et d’avoir fait disparaître le journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer. Gbagbo exige la vérité mais Paris étouffe les deux affaires. Pourquoi ?

En 2011, Nicolas Sarkozy veut en finir avec Laurent Gbagbo et envoie des chars et des hélicoptères de combat pilonner sa résidence. Pendant dix jours, le président ivoirien, sa famille et ses collaborateurs subissent des bombardements d’une violence inouïe. Quel crime justifie un tel traitement ?

2.  DUNAME-La Tradition Kamit avec ses 101.961 ans de Modernité , Amouna Ngouonimba

Kiyikaat

Cette oeuvre est une esquisse du projet politique panafricain à réaliser et dont l’enjeu essentiel répond au besoin de construire un nouveau type d’État assis sur les fondements de notre longue Tradition plurimillénaire. L’organisation de notre Société sur de telles bases est la seule garantie d’un fonctionnement harmonieux pour l’intérêt général. Il a été question de rassembler un ensemble de productions intellectuelles foncièrement kamit afin de parvenir à dégager un concentré d’éléments susceptible de constituer un Projet Politique autour d’un concept directeur mobilisateur. C’est donc un travail de conceptualisation qui a la particularité de ne s’appuyer qu’exclusivement sur la réflexion intellectuelle kamit produite depuis des millénaires jusqu’à nos jours.

3. Sous l’Orage – Suivi de la mort de Chaka , Seydou Badian

D’une part, le poids du passé, l’autorité de la tradition, le prestige des anciens; d’autre part, l’appel des temps nouveaux, l’ouverture et les émois de la jeunesse; la profondeur millénaire de l’Afrique et les horizons stimulants dévoilés par d’autres formes de savoir, ce débat est celui des pères et des fils et tel est l’orage subi par les peuples africains.

La mort de Chaka est une action dramatique évoquant la fin tragique du plus grand conquérant noir que l’Afrique ait connu.

4. The Book of African Names

Our people, for me one great era of silence, lived in terrible bondage. It was then that we were forced to take on foreign names… To survive, we took on speaking foreign tongues and in time we began to forget how the African gets his name. So I, Osuntoki, will tell them of their birthright and how they mayseek their names. And the lessons I give to you now, let them be written so that all may see.

5. Religion et Renaissance africaine , Ama Mazama

De quelle renaissance peut-il s’agir si elle ne s’inscrit pas au coeur même de la conception culturelle africaine, afin de recouvrer ce qui avait été perdu, pris, ou détruit dans nos vies? Pourquoi nous est-il aussi difficile, à nous les Africains, de nous battre pour ce qui fonde notre être? Mais, en même temps, qu’est-ce donc qui nous empêche de trouver notre rédemption dans les idéologies d’emprunt?

6. The Kongo Art of Babysitting , Kia B. Fu-KIAU

Kindezi (the art of babysitting) and ndezi (the babysitters) provide and extensive amount of services for both the society at large and the individual child, making for a cohesive, unified community. Kindezi serves to provide and early education for African youth, therapy and feeling of purpose for the aged, and liberation and independence for African women. In addition, Kindezi develops the moral and intellectual character of the young, thus ensuring a strong foundation for each new generation. It is no wonder the authors adress, in depth, the problem of encroaching Westernalization and its effects on African tradition

7. Victime du Colonialisme Français

La loi du 23 février 2005 votée au parlement français sur “les aspects positifs de la colonisation” a suscité une vive polémique. Depuis quarante ans, Marthe Moumié, connue en Afrique et en France pour son combat en faveur des indépendances africaines, se tait.Pour la première fois, une victime vivante du colonialisme parle de la violence, du racisme, de l’emprisonnement, de la torture, de l’exil et de la déportation. A 75 ans, elle raconte l’histoire terrible des brutalités coloniales, la séparation forcée d’avec sa fille alors âgée seulement de 3 ans et l’assassinat de son mari en 1960 à Genève par les services secrets français.

Encore plus sur www.kiyikaat.com

Laisse nous ton commentaire

commentaires