La loi gomme, que va-t-elle effacer ? Par Mas Aymard Kina

La loi gomme, que va-t-elle effacer ?

Fin septembre 2013 (oui je sais ce n’est pas frais), le gouverneur de Californie Jerry Brown promulgue une loi dite « loi gomme » ou dans sa version originale « Eraser law ». Cette loi entrera en vigueur le premier janvier 2015 et permettra aux adolescents mineurs de supprimer les contenus qu’ils jugent nuisibles à leur image ne serait ce que quelques instants après leur publication.

Du côté des institutions privées, certains assureurs proposent une protection familiale intégrale dans laquelle on retrouve une protection face aux atteintes à notre e-reputation. Ils vous proposent aussi de vous accompagner dans les démarches à accomplir pour recouvrer votre e-reputation après la diffusion « non consentie » d’informations préjudiciables, plus aide au nettoyage des données malveillantes sur internet et autres.

Que ce soit du côté des États ou du côté des assureurs, on observe que les institutions commencent à prendre le problème de la mauvaise image numérique au sérieux. Néanmoins est-ce que ces mesures sont vraiment efficaces ?

Au début de la démocratisation d’internet dans les foyers, tout le monde se souvient des conseils donnés aux parents concernant l’utilisation d’internet, notamment pour les enfants. Mettre l’ordinateur (souvent le seul il y a encore dix ans) dans une pièce commune, sous les yeux de tous, installer un code parental pour que les enfants ne puissent pas se retrouver sur des sites dit « sensibles » et toujours jeter un coup d’oeil sur ce que les enfants font. Bref il était demandé aux parents de se comporter comme… des parents. Parents qui surveillent l’activité de leurs enfants pour prévenir contre certains risques car comme l’adage le dit « Mieux vaut prévenir que guérir ».

Aujourd’hui, on a l’impression que la prévention a disparu avec le temps, et qu’on se retrouve avec des parents qui ne comprennent rien face à toute cette nouvelle technologie mais se laissent quand même submerger en laissant en connaissance de cause entrer tous ces outils de communication dans leur domicile. Toutes ces lois et ces assurances ne reflètent que la perte de contrôle des parents face aux outils modernes.

C’est vrai qu’aujourd’hui nous sommes loin du schéma dans lequel ou le seul endroit de la maison ou on peut trouver internet c’est sur l’ordinateur au milieu du salon. D’ailleurs combien de familles utilisent encore ce poste fixe avec la démocratisation des ordinateurs portables, des smartphones, des tablettes ? Mais est-ce pour autant qu’on doit arrêter d’être derrière le dos de nos enfants comme tout bon parent pour voir ce qu’ils font même si ça agace ces derniers (en même temps les parents sont là pour ça) ? Après on peut dire qu’avec les réseaux sociaux, les enfants se créent un univers souvent difficile d’accès pour les parents, mais là nous parlons déjà du contenu, concentrons nous déjà sur l’utilisation de l’outil.

facebook-privacy-loi-gomme

Si les parents ne se sentent pas capable de surveiller l’activité numérique de leurs enfants, pourquoi offrir tous ces gadgets connectés? Parce qu’ils ont confiance ? Depuis quand les parents ont confiance en leurs ados? Parce qu’on doit vivre avec son temps ? Mais vivre avec son temps ne veut pas dire lâcher prise et se laisser dépasser par les évènements.

Le véritable problème est que ça arrange certains parents de voir leurs enfants noyés dans toute cette technologie, au moins pendant ce temps ils ont la paix et pas de crises d’adolescence à gérer. Mais les parents doivent comprendre qu’internet peut se révéler être impitoyable lorsqu’on commet une erreur, les lois gommes c’est bien, mais sachez que même si on supprime une information compromettante, on est jamais à l’abri d’une copie d’écran qu’un petit malin aura fait, voire enregistrer, et qui peut toujours ressurgir à tout moment.

Puis ce n’est pas parce qu’une information est effacée qu’on l’a oublié, ceux qui l’ont vu, ne manquerons pas de nous le rappeler car si on peut effacer une information on ne peut pas effacer une mémoire (la vie ce n’est pas un film de science-fiction), mémoire qui contribuera à faire notre réputation online pour terminer dans le offline (vie réelle).

Alors chers parents, restez les gardiens de vos enfants car comme on dit une fois de plus, mieux vaut prévenir que guérir.


Cet article a été rédigé par Mas Aymard Kina Mas Aymard Kina

Bio de Mas : Étudiant du Mba Esg stratégie et communication digitale, Passionné par les merveilles du web et Futur Expert en stratégie digitale. Slogan 2.0 : Mon réseau se veut comme le web, sans frontières

Suivez le sur twitter @MasAymard_k

Laisse nous ton commentaire

commentaires