La Major League Soccer (MLS) veut tester l’arbitrage vidéo !

La Ligue Majeure de Soccer (MLS) a indiqué à la FIFA vouloir être le premier championnat à tester l’arbitrage vidéo pour permettre aux entraîneurs de contredire une décision des arbitres.

Plus tôt cette semaine, le président de la FIFA Sepp Blatter a souligné sa faveur pour un système d’arbitrage vidéo à tester en 2015 dans l’un des championnats professionnels ou lors de la Coupe du monde des — 20 ans en Nouvelle-Zélande. Blatter affirme que les entraîneurs auraient le droit de contredire une décision arbitrale une ou deux fois par mi-temps, mais simplement lorsque le jeu est arrêté.

Une fois que le challenge est fait, Blatter précise que l’arbitre et le coach regarderaient le ralenti sur un écran proche du terrain, où l’arbitre pourrait maintenir ou revenir sur sa décision.

Selon une entrevue au magazine Sports Illustrated le commissionnaire de la ligue Don Garber  affirme que l’avènement des challenges vidéos est “une douce musique à ses oreilles” ajoutant “J’aimerais le faire. Mark Abbott (commissionnaire adjoint de la ligue) était en rencontre à Zurich la semaine passée (aux bureaux de la FIFA) et a dit aux personnes concernées que nous saurions ravis de travailler avec eux pour être la ligue expérimentale. Je ne sais pas quels sont leurs plans, mais je crois que le temps est venu pour un processus empêchant que les matchs soient déterminés par une erreur arbitrale.”

Plus tôt cette année, Blatter a changé d’avis sur l’arbitrage vidéo grâce aux succès observés sur la technologie de la ligne de but, goal-line technology, lors de la Coupe du Monde 2014 et dans le championnat anglais.

http://www.www.youtube.com/watch?v=-8e_cdg0NDw

La MLS avait initialement indiqué son intérêt pour la goal-line technology avant de se rétracter pour des raisons de budget. Il reste à déterminer combien il en coûterait à la ligue pour introduire les challenges vidéo, mais cela serait sans doute moins cher que la goal-line technology.

Les partisans de challenge vidéo dans le football soutiennent qu’ils aideraient à obtenir des bonnes décisions dans un sport où la décision arbitrale peut changer le match. Les opposants rétorquent que cela ralentirait un sport de nature continue et ouvrirait la porte à des interruptions publicitaires.

Toute modification nécessiterait l’accord du Conseil international du football association International Football Association Board (IFAB) l’instance qui détermine et fait évoluer les règles du jeu du football…

Laisse nous ton commentaire

commentaires