La sensation argentine Sebastian Blanco

En février dernier, les Timbers de Portland annonçait le transfert du milieu offensif/ailier de San Lorenzo, pour un montant de 6,6 millions de dollars canadiens.

Dans cette attaque de Portland déjà bien garnie avec Fanendo Adi et Diego Valeri, Sebastian Blanco peut faire de cette offensive une arme de destruction massive.

L’argentin, qui s’est fait très discret au niveau des statistiques cette saison, a tout de même mis un but la semaine dernière, dans la défaite des siens face au Rapids du Colorado.

Voilà un aperçu de ce que ce joueur offensif très polyvalent est capable de faire. Voici un portrait de Sebastian Blanco ainsi que son parcours, jusqu’au Timbers de Portland.

Une série d’aller-retour en Argentine

Natif de Lomas de Zamora, dans la provinde de Buenos Aires, en Argentine, il fut formé par le CA Lanus, quasiment dans sa ville natale. Il y fit ses débuts professionnels et y passa près de cinq saisons. Entre 2006 et 2011, il mit 17 buts et 25 passes en 117 matchs de championnat domestique avec Lanus.

Des vues européennes mirent fin à son premier parcours argentin. Blanquito, alors âgé de 22 ans, était considéré si prometteur qu’il fut vendu pour la modique somme de 12,5 millions de dollars canadiens par le club ukrainien Metalist Kharkiv.

Après des débuts ralentis par une rupture des ligaments, Blanco fut une des pièces maitresses des succès de son club en Ukraine, mais aussi sur le plan européen, avec un quart de finale en Europa Ligue, par exemple.

En 2014, avec les tensions entre l’Ukraine et la Russie, il décida de quitter le club et mit le cap vers la Premier League, avec West Browmich. À l’apogée de sa carrière, l’aventure anglaise est à oublier, et il fut rapidement envoyé en Argentine à un certain club nommé San Lorenzo.

Il joua beaucoup de minutes avec ce ténor du championnat argentin, passant même très près de disputer la finale de la Copa Libertadores en 2016. Sa dernière demi-saison fut la meilleure, avec trois buts et six passes en 11 matchs. C’est à ce moment qu’il fut remarqué en Amérique du Nord, et signa son contrat en MLS en hiver 2017.

Une polyvalence très utile en MLS

Sebastian Blanco peut jouer à tous les postes offensifs. Il excelle aussi bien dans l’axe que sur chacune des ailes. À 29 ans, sa capacité de passer le ballon ainsi que de tirer de loin font de ce joueur un constant danger sur le terrain.

Malgré un léger passage à vide, les Timbers de Portland demeure les meneurs dans l’Ouest, et Blanco et ses coéquipiers sont en grande partie responsables de ce succès!


Et si on parlait foot ?

Prenez part au débat sur Twitter : @KanFootClub ou sur la page Facebook de la communauté du Kan Football Club. Contactez nous par courriel à kanfc@afrokanlife.com. Tous nos podcasts, chroniques et exclusivités sur le soccer montréalais sont disponibles sur Stitcher, Player FM, Google Play Music, RZO, iTunes et sur la page kanfootballclub. Merci à notre partenaire miseojeu.

Laisse nous ton commentaire

commentaires