Le concert des “Black Tiger Sex Machine” comme si vous y étiez

Vendredi 18 mars, Dabin, Apashe et BTSM (Black Tiger Sex Machine) nous ont entrainés dans une danse frénétique rythmée par des sons magnétiques. Récit d’une soirée mouvementé.

Dabin a commencé aux alentours de 9h30 dans une ambiance étonnamment douce. C’est ainsi dans un climat envoûtant que le public a laissé son corps osciller en un unique mouvement de gauche à droit, comme porté par le courant de vagues de vibrations. L’ambiance a radicalement changé à l’arrivée d’Apashe, réveillant la foule de sa transe harmonieuse. Ce DJ est effectivement très apprécié de la scène montréalaise, ayant implanté ses racines dans cette ville depuis bien longtemps. Toujours aussi accueillante, l’assemblée de danseur s’est démembrée sous sa musique où  trap, dubstep, basses et rythmes fougueux se menaient une rude bataille. Enfin, les trois membres de BTSM ont fini par arriver, cachés derrière leur masque. Dans le cadre de leur tournée « Church Tour », ils ont enflammé la salle, continuant dans le même style qu’Apashe. Des musiques puissantes et d’une violence curieusement agréable ont une nouvelle fois laissé la foule se déchaîner dans une ambiance humide et souriante.


Cet article a été rédigé par Salomé Grouard, étudiante à McGill University, passionnée du monde et de l’humain. Cherche à propager la culture et la bonne humeur par l’écriture et la photo.

Laisse nous ton commentaire

commentaires