Le Président nous fait la leçon Par Jean-Joseph Agoua

Le Président est un film d’Henri Verneuil avec des dialogues de Michel Audiard, d’après un roman éponyme de Georges Simenon.

Il est sorti à Paris, le 1er mars 1961. Le discours pragmatique de Jean Gabin m’a marqué. Je vous en partage un extrait :

Ancien président du Conseil, Émile Beaufort consacre l’essentiel de son temps à écrire ses mémoires qu’il dicte à sa secrétaire, Mlle Millerand.

À l’occasion d’une grave crise politique ministérielle, les journaux annoncent la probable nomination par le président de la République de Philippe Chalamont, président du Groupe des Indépendants Républicains à la Chambre des députés.

Or, une quinzaine d’années auparavant, cet homme politique, intelligent, fin et galant et, à l’époque, directeur du cabinet à la présidence du Conseil fut à l’origine d’un scandale financier qui a coûté près de 3 milliards de francs anciens à la France. Blessé de cette trahison, le président Beaufort le limogea de son poste et garda les aveux écrits de Chalamont.

Mais, coup de théâtre, Chalamont revient avec l’ambition de devenir le chef du gouvernement. Brandissant la menace de donner la lettre à la presse, Beaufort contraint Chalamont à réfléchir aux conséquences s’il acceptait la proposition du chef de l’État…


Cet article a été rédigé par Jean-Joseph Agoua du blog jeanjosephagoua
Bio de Jean-Joseph : Responsable du think tank Générations Horizons. Journaliste Pigiste pour le Bouquet Africa. Jeune homme dans la vingtaine en quête de vérités! Mes écrits n’engagent que ma personne.
Suivez-le sur Twitter : @doublej75

Laisse nous ton commentaire

commentaires