Le Selfie, le mot ou l’un des maux de l’année Par Mas Aymard Kina

Le Selfie, le mot ou l’un des maux de l’année.

Le dictionnaire d’Oxford considère que le mot « selfie » est LE mot de l’année 2013.

Que veut dire selfie ? Pour ceux qui jusqu’ici vivaient en captivité et viennent de s’échapper de leur prison PAS dorée, le « selfie » représente le fait de se prendre en photo tout seul (comme un con) pour partager le tout sur les réseaux sociaux.

Le mot apparaît un peu du jour au lendemain, un peu comme beaucoup de mots pondus par les internets. La première fois que j’ai entendu « selfie », ce n’est pas la définition que je vous ai donnée plus haut que j’avais dans mon esprit. J’ai d’abord cru que le « selfie » correspondait à cette activité solitaire que les adolescents aiment pratiquer à l’abri des regards indiscrets pour découvrir leur anatomie et faire travailler leur imagination, avec un rouleau de sopalin à côté, après chacun sa technique et ses armes.

Avec « selfie », on se rapproche aussi du mot selfish. Qui signifie égoïste. Donc tout a une connotation avec un plaisir solitaire ou égoïste. Donc après la masturbation intellectuelle qu’on retrouve fréquemment sur les internets, voici donc venue l’heure d’officialiser la masturbation sur le culte de soi (oui cette phrase entre dans le cadre de la masturbation intellectuelle). Puis avec plus de 60 millions de « selfies » sur instagram (mot dièse #selfie et autres connotations), ils sont nombreux à utiliser leur main… pour prendre des photos en solo. Petit point de comparaison, il y a 66 millions de Français.

selfie

Avec les réseaux sociaux, les humains laissent apparaître au grand jour leur côté narcissique, et le « selfie » n’arrange pas les choses. En fait ce type de photo exprime une pathologie qui existe depuis des années, mais les docteurs des internets viennent à peine de lui donner un nom.

Pourquoi pathologie ? Parce que si le narcissisme est reconnu comme une pathologie, il en est de même pour le selfie. Oui, c’est est un délire narcissique, c’est un peu comme passer sa journée devant un miroir, capturer notre meilleur reflet (selon nous) puis le mettre sur les réseaux sociaux et attendre pour obtenir un maximum de j’aime qui viendront confirmer l’opinion qu’on a de nous même… ou pas. Et comme quand quelque chose est gratuit sur les internets, sans en prendre conscience, nous sommes les produits et certains n’hésitent pas à faire monter les enchères en se dénudant toujours un plus plus pour augmenter le nombre de « j’aime ».

Vous pouvez voir sur le tumblr, tous les prétextes sont bons (pour montrer son corps) les illustrations de quelques « selfies » qui dérapent pour se rapprocher de l’attention whorisme (on en reparlera peut être une autre fois) : http://touslespretextessontbons.tumblr.com/

En faisant un tour sur le site, j’ai sélectionné pour vous quelques « selfies » disons le « improbable » :

selfie 2

Là il semblerait que ce soit une longueur de cheveux incroyable qui soit mise en avant, si vous remarquez autre chose, vous êtes sans doute un pervers.

Autre exemple toujours aussi remarquable :

selfie 3

Pour ma part, l’incompréhension est totale. Avons-nous vraiment besoin d’expliquer ce qui se passe ici ? NON.

Après on va me dire que j’ai pris les cas les plus extrêmes, mais le problème avec les internets c’est que ce qui était extrême hier a souvent tendance à se normaliser rapidement.

Si on remplaçait les « j’aime » par de l’argent, on se rapprocherait un peu plus de la prostitution, mais bon dommage pour vous, les « j’aime » ne paient pas encore les factures ni le « swagg » pour lequel tu dépenses tes petites économies pour faire tes « selfies ». On dirait une boucle infernale, mais bon si ça vous fait plaisir.

Après je veux bien comprendre qu’il y a bien un moment ou pour une fois on se sent particulièrement « frais/fraiche » et on n’a pas forcément quelqu’un sous le coude pour nous aider à immortaliser ce moment (rare), alors on cède à la tentation et en plus comme ça on n’embête personne. Mais à ceux et celles qui étaient considérés comme des attention whore, sachez que le mot selfie ne vous servira pas de caution pour vos dérives, car attention whore vous étiez, attention whore vous resterez ou deviendrez vu que du selfie à attention whore, la pente est raide et glissante. Alors mieux vaut prévenir que guérir.


Cet article a été rédigé par Mas Aymard Kina Mas Aymard Kina

Bio de Mas : Étudiant du Mba Esg stratégie et communication digitale, Passionné par les merveilles du web et Futur Expert en stratégie digitale. Slogan 2.0 : Mon réseau se veut comme le web, sans frontières

Suivez le sur twitter @MasAymard_k

Laisse nous ton commentaire

commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here