Les entreprises africaines pas assez présentes sur le Web ?

Voici une infographie qui couvre la présence des entreprises africaines sur le Web. Ce rapport démontre que les opportunités pour accroitre la popularité numérique des entreprises africaines sont nombreuses.

Ce sont 50 marques qui ont été analysées dans 10 pays d’Afrique francophones parmi les plus connectés. Les secteurs d’activités couverts sont variés de l’Agroalimentaire à la Finance en passant par la Distribution et les Télécoms.

Dans cette étude, Royal Air Marco et Maroc Télécom se sont distingués avec plus de 3 millions de liens indexés par Google. Cependant la RAM a un net avantage en termes d’intérêt suscité puisqu’elle a généré pas moins de 550 000 recherches Google dans les 12 derniers mois. À titre de comparaison l’étude affirme que 86 % des entreprises génèrent un volume inférieur à 35 000 requêtes par mois.

Sur les réseaux sociaux, c’est la marque Inwi, troisième opérateur global de télécommunication au Maroc, qui s’empare de la tête des entreprises les plus actives sur Facebook avec 2,3 publications par jour. Ensuite, c’est l’entreprise de télécommunications sénégalaise, Sonatel qui prend la seconde place avec 2 publications par jour. En moyenne, une entreprise publie 5 fois par semaine sur Facebook. C’est peu pour engager des conversations qualitatives avec le public cible. C’est l’une des explications pour laquelle 44 % des entreprises africaines n’ont pas fait l’objet de mention sur Facebook par les internautes durant la période de l’étude, sans compter que près 1 entreprise sur 3 ne possèdent pas de comptes sur les réseaux sociaux.

Le Web déverse chaque jour son lot de bad buzz plus ou moins bien géré par les entreprises prises à partie sur la toile et ne pas gérer sa présence sur le Web, c’est accepter et prendre le risque de véhiculer une image qui ne correspond pas à la réalité.

Selon le site http://www.e-marketing.fr/ le baromètre réalisé par Hopscotch Système Africa et Hopscotch Digital a été réalisé sur 50 marques d’entreprises francophones provenant de 8 secteurs d’activité, au sein des dix pays d’Afrique les plus connectés à Internet.

Les-entreprises-africaines-encore-peu-visibles-Internet-F

Laisse nous ton commentaire

commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here