Pogba, Iniesta, De Bryune, Muller : le dernier carré de l’Euro 2016 ?

Le mythique EURO revient avec son édition 2016 et, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il promet en rebondissements et en retournements de situation spectaculaires. Je reviens donc en force pour vous éclairer de mes prédictions des différents groupes du tournoi.

Groupe A

1. France

Joueur clé: Paul Pogba

La moindre des choses, c’est d’affirmer que l’équipe hôte s’en est bien tiré lors du tirage de son groupe. Bien sûr, elle a les moyens de ses ambitions, et elle ne devrait pas trop souffrir pour trouver la première place de son groupe. Le jeune prodige en milieu de terrain Paul Pogba devrait confirmer sa place de titulaire, alors qu’on aura cruellement de lui dans les rondes suivantes.

2. Suisse

Joueur clé: Xherdan Shaqiri

La Suisse peut clairement espérer passer le tout suivant puisque, mis à part la France, elle fait face à un groupe peu relevé. Xherdan Shaqiri, meilleur buteur et passeur de sa sélection en qualifications de l’EURO, devra faire oublier sa saison un peu plus difficile avec Stoke City et, ainsi, nourrir ses attaquants avec son talent de passeur.

3. Roumanie

Joueur clé: Vlad Chiriches

La Roumanie, menée par son capitaine Vlad Chiriches, aura fort à faire pour stopper les attaques adverses. L’expérimentée défense en a tout de même l’habitude, comme en font foi les deux seuls petits  buts qu’elle a encaissé en qualifications pour l’EURO. Elle devra aussi compenser pour une attaque anémique, tâche pour le moins ardue.

4. Albanie

Joueur clé: Lorik Cana

Lorik Cana, joueur le plus capé de l’histoire de sa sélection, aura fort à faire lors de sa première participation à un tournoi majeur, le premier de son pays, d’ailleurs. Pour espérer performer, le milieu de terrain devra user d’un peu de magie pour espérer reproduire l’exploit en qualification, et se rendre un peu plus loin dans le tournoi.

Groupe B

1. Angleterre

Joueur clé: Harry Kane

Que dire de cette équipe anglaise, parfaite en qualifications, avec 10 victoires et trois buts accordés? Que cette équipe jeune, rapide et ambitieuse peut croire en ses chances d’aller loin dans ce tournoi. Place aux jeunes, grand-papa Rooney fait encore bien en sélection, mais l’heure est à la relève, et la tâche de marquer est maintenant aux jeunots, comme le flamboyant Harry Kane.

2. Slovaquie

Joueur clé: Marek Hamsik

La lutte à la deuxième position du groupe B sera très chaude. La Slovaquie, plus convaincante par les temps qui courent, devrait voler le billet direct pour les huitièmes de finale. La bataille du milieu de terrain devrait être menée par Marek Hamsik qui, après une saison phare à Naples, devra faire de même avec sa sélection.

3. Russie

Joueur clé: Artem Dzyuba

Une équipe qui se cherche beaucoup, et qui a énormément de pression puisqu’elle accueille le grand tournoi mondial dans deux ans. L’attaquant Artem Dzyuba, qui connaît beaucoup de succès en sélection, aura la lourde tâche de remplir les filets adverses, et assurer quelques bons résultats et, ainsi, mettre la table pour le Mondial 2018.

4. Pays de Galles

Joueur clé: Gareth Bale

Les Gallois pourraient ne pas avoir les moyens de ses ambitions. Menée, réellement menée, par la superstar Gareth Bale, la sélection galloise devrait tout de même avoir de la difficulté à se rendre plus loin dans le tournoi, mais une participation reste tout de même un exploit. Cependant, on est jamais à l’abri d’un revirement majeur, ce qui peut permettre à la sélection d’espérer passer au tour suivant.

Groupe C

1. Allemagne

Joueur clé : Thomas Muller

Les tenants du titre mondial peuvent aspirer aux grands honneurs encore cette année. La puissante Mannschaft devrait, sans trop de difficulté, sortir vainqueur de son groupe. Les superstars de cette équipe sont nombreuses, et c’est j’ai très hâte de voir à l’œuvre le toujours très dangereux Thomas Muller, fort d’une excellente saison avec le Bayern.

2. Pologne

Joueur clé : Robert Lewandowski

Qui d’autre que le fantasmagorique Robert Lewandowski pour incarner cette intéressante équipe polonaise. Le meilleur buteur des phases qualificatives est bien entouré à l’attaque, avec Milik pour distribuer, par exemple, et devrait mener son équipe au tour suivant. Match intéressant, Pologne-Allemagne, qui oppose le buteur polonais à quelques-uns de ses coéquipiers du Bayern.

3. Ukraine

Joueur clé : Vyacheslav Shevchuk

Une équipe qui s’est bien battue pour se retrouver au grand rendez-vous européen, et qui devrait être tout autant compétitive dans sa phase de pool. Un bloc bien organisé, qui ne concède pas beaucoup de buts, mais qui en marque très peu aussi, devra être beaucoup plus discipliné qu’à l’habitude, à commencer par le vétéran défenseur Vyacheslav Shevchuk, s’il veut répéter les bons résultats en qualifications.

4. Irlande du Nord

Joueur clé : Kyle Lafferty

Contre toute attente, l’Irlande du Nord se retrouve à la tête de son groupe en qualification et obtient son billet pour l’Euro. Les performances de l’équipe dépendront de la forme de la surprise Kyle Lafferty, actuel meilleur buteur de sa sélection, qui soigne actuellement des petits bobos, mais qui devrait être correct pour son premier match. La mission sera difficile à accomplir pour la Norn Iron.

Groupe D

1. Espagne

Joueur clé : Andres Iniesta

Après de très bons résultats récemment, mis à part la dernière défaite contre la Géorgie, les champions européens en titre commencent le tournoi en se comptant dans parmi les favoris. Menée par le légendaire milieu de terrain Andres Iniesta, La Roja voudra faire oublier son désastre lors de la dernière Coupe du Monde en s’imposant dès le départ, dans son groupe.

2. Turquie

Joueur clé : Arda Turan

La qualification a été plus difficile pour les Turcs, mais la sélection devrait revenir en force pour le tournoi. La bataille du milieu de terrain devrait être très intéressante – la compétition dans ce groupe est particulièrement relevée – on devrait voir le grand Arda Turan se lever et, qui sait, répéter l’exploit de 2008, alors que la sélection turque s’était rendue en demi-finale de l’EURO.

3. Croatie

Joueur clé : Luka Modric

La compétition est tellement relevée dans ce groupe que j’ai dû, bien malgré moi, placer la Croatie en troisième place de son groupe. Le récent champion européen en club, Luka Modric, est très bien entouré et pourrait très bien terminer plus haut dans le tableau, ce que je souhaite personnellement. Les affrontements seront extrêmement intéressants et le milieu de terrain sera très en demande pour les trois prochains matchs de cette équipe.

4. République tchèque

Joueur clé : Petr Cech

Il faut bien une équipe pour terminer dernier dans ce qui est probablement le groupe de la mort, et, en toute logique, ce devrait être la République tchèque. Petr Cech, le meilleur joueur de cette équipe, et probablement encore un des meilleurs gardiens au monde, aura fort à faire et devra être tout feu, toute flamme s’il veut garder son équipe dans le coup.

Groupe E

1. Belgique

Joueur clé: Kevin de Bruyne

Tous les espoirs sont permis pour cette jeune équipe belge, qui pourrait causer la surprise en 2016. Malgré une défense décimée par les blessures, la qualité du milieu de terrain et de l’attaque risque de convaincre les sceptiques. Kevin de Bruyne, pour ne nommer que celui-là, incarne parfaitement, autant la qualité technique que les capacités physiques des jeunes diables rouges. À suivre pour cette équipe très prometteuse…

2. Italie

Joueur clé: Giorgio Chiellini

Les belles années de l’Italie sont désormais chose du passé. Bien que le collectif ne soit pas désastreux, la sélection doit désormais compter sur sa défense, étant donné une attaque plutôt amorphe. Le gardien Buffon aurait bien pu être le joueur clé pour ce groupe, mais j’ai plutôt opté pour Giorgio Chiellini, défenseur expérimenté qui aura fort à faire pour contrer les puissances offensives adverses.

3. Suède

Joueur clé: Zlatan Ibrahimovic

Nul autre que Zlatan Ibrahimovic peut incarner cette équipe suédoise qui cherche à démontrer qu’elle mérite sa place pour le tournoi. Le grand attaquant, qui a propulsé sa sélection au grand rendez-vous européen, aura la lourde tâche de mener son équipe plutôt terne au second tour, mission plutôt ardue, compte tenu de la qualité générale de l’effectif suédois.

4. République d’Irlande

Joueur clé: Robbie Keane

Le meilleur buteur et le joueur le plus capé de la sélection devrait être forfait pour le premier match, mais devrait revenir contre la Belgique et l’Italie. Par chance, parce que les Irlandais auront bien besoin de leur joueur vedette, qui participe sûrement à un dernier tournoi d’envergure, pour faire peur aux défenses adverses et donner espoir à son équipe de passer au tour suivant.

Groupe F

1. Portugal

Joueur clé: Cristiano Ronaldo

Bien que d’autres joueurs portugais soient capables de marquer de buts, il est impossible de parler du Portugal sans penser à Cristiano Ronaldo, véritable légende du foot, dans le top 3 mondial depuis plusieurs années déjà. CR7 et sa bande devrait s’en sortir dans ce groupe, quand même assez facile, malgré de mauvais résultats dans les récents tournois majeurs. La suite sera donc intéressante, mais, pour l’instant, concentrons-nous sur les groupes.

2. Autriche

Joueur clé: David Alaba

Qu’il joue défenseur ou milieu, David Alaba a toujours une influence sur son match. Avec seulement 5 buts encaissés en 10 matchs de qualifications, le jeune joueur du Bayern aura la tâche de répéter les bons résultats défensifs de sa sélection. À l’attaque, c’est loin d’être catastrophique, ils sont quelques-uns à savoir marquer dans cette équipe. Elle devrait d’ailleurs passer à travers son groupe, sans trop de difficultés.

3. Islande

Joueur clé: Gylfi Sigurdsson

Belle histoire que celle de la toute petite Islande qui passe par la grande porte pour entrer au grand tournoi européen. La tâche sera difficile pour la suite, mais rien n’est impossible. Gylfi Sigurdsson peut remplir les filets adverses – il le démontre tant en sélection qu’en club – et son équipe devra compter sur lui pour faire de même à l’EURO.

4. Hongrie

Joueur clé: Gabor Kiraly

Pas grand-chose à espérer pour la Hongrie, qui a peiné à décrocher son billet pour l’EURO. Le portier Gabor Kiraly, qui devrait battre le record de sélection de son pays lors de ses 40 ans, devra offrir de bonnes performances s’il veut terminer plus haut au tableau de son groupe mais, sincèrement, ce sera extrêmement difficile.


Cet article a été rédigé par Étienne Bouthillier

Bio: Amoureux du cuir, je souhaite, sans aucune prétention, propager ma passion à travers le monde.

Laisse nous ton commentaire

commentaires