Ligue des Champions 1/8eme de finale : L’heure des exploits ?

Ligue des Champions 1/8eme de finale : L’heure des exploits ?

Elle nous manquait et pour son retour la Ligue des Champions a bien fait les choses, car sans aucun doute cette année les favoris se sont affirmés comme des prétendants au titre final en ne laissant aucune chance à leurs adversaires en vue du match retour. Mais heureusement dans le sport tout est possible, alors faisons un petit retour sur ces rencontres pour voir si éventuel exploit est possible.

ILS ENVOIENT UN SIGNAL FORT ! 


ligue des champions 1

Sur les 8 matchs qui se sont déroulés lors des 1/8eme de finale nous avons eu 6 victoires à l’extérieur chose rare pour être signalée. Comme nous l’avons dit précédemment, les favoris ont répondu présent et de fort belle manière. Nous avons eu un Réal Galactique, un rouleau compresseur armé d’un trio qu’on aime surnommer le « BBC » (Benzema, Bale et Cristiano) qui a marqué la bagatelle de 70 buts depuis le début de la saison.

Nous avons un FC Barcelone toujours aussi serein même s’il a été chahuté par une équipe de City trop peu joueuse pour les inquiéter encore plus. Il en est de même pour le champion en titre qu’est le Bayern Munich qui tout en maitrise s’est imposé à l’Emirates Stadium après avoir subi la foudre des Gunners durant les 20 premières minutes. Et que dire du Borussia et du Paris Saint-Germain qui ont passé 4 buts à leur adversaire respectif en montrant qu’il faudra compter sur eux cette saison pour la victoire finale. Même si le Borussia montre encore quelques failles dans son jeu défensif (il a encaissé deux buts), le PSG à lui, mis tout le monde d’accord, avec cependant un adversaire (Bayer Leverkusen) qui n’a pas su gérer la pression d’un 1/8eme de finale de Ligue des Champions.

UN FOOTBALL ANGLAIS A LA PEINE

ligue des champions 1

Mais que se passe-t-il au niveau du football anglais ? Lui qui nous habitue chaque semaine à des matchs de haut niveau dans la Premier League, il n’a pas réussi à gagner un match lors de ces huitièmes de finale pire encore à part Chelsea qui grâce un mental d’acier et un opportunisme à toute épreuve a réussi à ramener un bon nul du chaudron turc. Par ailleurs, même si les défaites de Manchester City ou Arsenal n’ont pas défrayé la chronique tant leur adversaire leur était supérieur collectivement, il n’en est pas de même pour Manchester United qui a coulé sur le terrain de l’Olympiakos. D’une part, cette défaite 2-0 hypothétique sérieusement les chances de Manchester United de passer en quart de finale et d’autre part, elle fragilise encore plus le coach David Moyes qui n’avait pas besoin de cela pour se sentir menacer. Il faudra voir un tout autre visage au match retour où on le sait tout est possible pour Manchester qui à déjà montré par le passé qu’elle pouvait renverser des situations compromises dans son « Théâtre des Rêves » (Old Traford).

Chers lecteurs et lectrices on se retrouve pour les matchs retours pour voir si le sport nous a réservé des surprises.

 

Laisse nous ton commentaire

commentaires