Afro Inspiration : Cheick Tidiane Seck, l’insubmersible Par Jean-Joseph Agoua

Cheick Amadou Tidiane Seck , né en 1953 à Ségou au Mali est un musicien actif depuis les années 1970.

Tidiane Seck fait ses classes musicales à l’institut national des Arts de Bamako avant de rejoindre au début des années 1970 le mytique Super Rail Band du buffet de la gare de Bamako qui fera notamment connaître les chanteurs Salif Keita, Mory kanté.  Musicien de l’ombre , cheick tidiane Seck accompagne et donne la réplique aux plus grands : De Jimmy Cliff, Carlos Santana à Ornette Coleman.

La star malienne Salif Keita définit la musique tel un arbre : les racines représente la musique africaine, le tronc c’est le jazz, les branches et les fruits sont le rock, le funk, le raggae et autres musiques. Cheick Tidiane Seck est sans doute la synthèse et l’illustration parfaite de cette méthaphore. Multi-instrumentaliste, compositeur, arrangeur et directeur musical, Cheick Tidiane Seck est surtout connu pour ses talents de claveriste. Un grand musicien , dont le savoir-faire s’est exercé dans l’ombre. Il est un insoumis qui refuse d’enfermer la musique africaine dans un ghetto, d’en faire une « tiers musique ».

C’est à l’age de 50 ans qu’il sortira son premier album « mandinGroove »  en 2003 partant des rythmes mandingues traditionnels enregistré à Paris, New York et Los Angeles et Son deuxième album « Sabaly » en 2008.  Cheick Tidiane Seck ouvre ses mélodies aux sonorités électroniques, flirt avec le rap, le hip hop et les mélodies aux sonorités orientales. Sa voix puissante porte des textes où la conscience de l’autre est sans cesse mise en avant. Cheick Tidiane Seck est donc un artiste complet et très hétéroclyte.


Cet article a été rédigé par Jean-Joseph Agoua du blog jeanjosephagoua
Bio de Jean-Joseph : Responsable du think tank Générations Horizons. Journaliste Pigiste pour le Bouquet Africa. Jeune homme dans la vingtaine en quête de vérités! Mes écrits n’engagent que ma personne.
Suivez-le sur Twitter : @doublej75

Laisse nous ton commentaire

commentaires

Comments are closed.