2ème édition de la semaine itinérante promotionnelle du basketball au Togo du 21 au 27 avril 2014!

A propos

1500€ qui serviront à boucler le budget (12 700 €) de la Basketball Promotion Week 2014 !

L’Afrique connait une période de croissance sans précédent. Malheureusement, l’équilibre du continent est toujours fragile. Du Nord au Sud, d’Est en Ouest, Les conflits religieux ou ethniques existent toujours.

Nous sommes partis du constat qu’au Togo au 2005, suite à la mort de l’ancien président et à l’arrivée au pouvoir de son fils, que ce pays qui était jadis considéré comme la Suisse de l’Afrique aurait pu sombrer dans un chaos sans précédent. Les divergences et les inégalités entre les ethnies menaient le pays tout droit vers une crise sans précédent. Le pire a été évité mais dans un pays qui compte plus d’une dizaine de grandes ethnies, chacune possédant ses coutumes et ses valeurs, le savoir vivre ensemble devient dès lors une condition sine qua non pour assurer une certaine osmose.

Lorsque l’on sait que 60% de la population togolaise a moins de 25 ans, on prend conscience que deux des défis majeurs du Togo (et de l’Afrique) sont l’éducation et l’épanouissement de ses jeunes.

Le passé a prouvé que le sport peut être un outil exceptionnel pour insuffler une dynamique au sein d’une communauté ou d’un peuple. Le sport est plus qu’une simple activité, il est un outil, un outil qui peut se révéler porteur de messages. L’espoir, c’est ce que nous voulons, nous LYSD, partager au travers de nos activités avec ces jeunes.

LYSD (Leading Youth, Sport & Development) est une association de loi 1901 qui a pour but de lever les obstacles à la mise en place de projets sportifs encadrés à destination des jeunes. Aujourd’hui l’association compte près d’une vingtaine de membres œuvrant en France comme au Togo.

Notre premier événement, la Basket Promotion Week 2013, a eu lieu il y a un an (du 4 au 10 mars 2013) au Togo. Nous nous étions rendus dans 5 villes togolaises pour promouvoir le basketball. Cet évènement avait eu des retombées que nous n’espérions pas.


Match au lycée Saints Pierre et Paul d’Aného lors de la BWB 2013

Nous avons par la suite été invités par la suite par la National Basketball Association (NBA) à Accra (Ghana) en juillet pour la venue de Luol Deng – joueur NBA – et à Johannesburg (Afrique du Sud) en août lors de la Basketball Without Borders, événement réunissant les meilleurs jeunes basketteurs africains avec la participation de la star Kyrie Irving (MVP du All Star Game 2014 de la NBA) et sous le regard du nouveau patron de la ligue nord américaine Adam Silver.

A la BWB avec Kyrie Irving

Ces voyages nous ont permis de constituer un réseau et d’affiner notre projet.

Il y a un an et demi, nous partions à l’aventure. Conscient du manque d’informations à notre disposition, nous avons pris le temps d’apprendre. Au-delà du basketball, nous voulons accompagner ces acteurs de demain dans leur développement personnel.

Au cours de ces 12 derniers mois, nous avons mis en place un camp de basket durant le Festival d’Aného, à 1h de route de la capitale Lomé, puis nous avons lancé le programme « Milédou » (« On est ensemble » en éwé) au travers duquel nous nous rendons dans 5 villes togolaises afin d’accompagner des structures sportives existantes. Chaque mois, nos coachs se rendent une à deux fois dans un lycée par ville pour faire un entrainement de basket avec les jeunes locaux. Ces entrainements sont ouverts à tous (filles et garçons, très jeunes ou adolescents) et sont structurés par niveaux. Ces entrainements sont aussi l’occasion pour nous d’aborder avec les jeunes des thèmes comme l’égalité homme/femme, la nutrition, l’éducation, et de mieux connaitre leur vision du monde, leurs besoins, leurs attentes pour le futur. L’idée est d’avoir une continuité dans les entrainements tout au long de l’année en laissant le relai aux coachs locaux lors des semaines pendant lesquelles nous ne nous rendons pas sur place. Ainsi, nous avons dans chaque ville des relais au sein des structures locales. Nous partons du postulat que notre action ne peut être pérenne que si nous parvenons à impliquer la population locale.

 

Le groupe de jeunes d’Aného

Fin d’entrainement à Vogan

La mise en place de la branche LYSD-Togo en septembre 2013 nous a permis d’accélérer notre développement sur place.

Ainsi, Eli, joueur de basketball du championnat togolais et étudiant en 3e année de sociologie à l’Université de Lomé est responsable du projet « Milédou ». Ayité, ancien joueur de basketball du championnat togolais s’occupe des tout petits au sein du programme. Nous nous rendons une fois par mois dans chaque ville pour épauler les structures locales. Coco (Aného), Edem (Kpalimé) et Joseph (Vogan) abattent un travail remarquable deux fois par semaine au sein des structures locales.

Interview de coach Ayité

Rachel, 18 ans, étudiante en droit et grand espoir du basketball féminin togolais a été la dernière à rejoindre l’association. « Nous ne pouvons faire la promotion de notre discipline en mettant de coté la moitié de la population» disait Amadou Fall, Vice Président de la NBA Afrique. Plus que des mots, nous voulons que les jeunes filles prennent conscience qu’elles ont elles aussi leur place dans le développement de notre continent quelle que soit leur origine sociale. Rachel nous aide dans l’apprentissage des fondamentaux du basketball aux jeunes filles et contribue grandement à la promotion de la femme.

Interview de Rachelle

Outre le projet Milédou, nous épaulons l’association française Kintuadi dans la construction d’un terrain de basketball dans le village de Kouvé, à 2h30 de Lomé. Avec ses 25 000 habitants et sa trentaine d’établissements scolaires, Kouvé ne possède qu’un terrain de football comme aire de jeu. Arthur Sene, président de cette association, était à nos cotés en mars 2013 afin de rencontrer les responsables du village et lancer le projet de construction du playground. Au cours des 8 derniers mois, les membres de KINTUADI ont rassemblé les fonds nécessaires pour la construction de ce terrain. Etant le relais de KINTUADI, nous supervisons les avancées de ce projet dont la construction a commencé il y a une semaine. Fatao, joueur de la sélection togolaise de basketball, meilleur joueur du Togo en 2009 et 2010 et diplômé de génie civil s’occupe de la construction du terrain. L’inauguration aura lieu en Avril 2014 durant la 2e édition de la Basketball Promotion Week.

Arthur, Président de Kintuadi, lors de la BPW 2013

Ce projet nous tient à cœur car c’est un moyen d’offrir les mêmes chances à tous les jeunes du pays.

Découvrir des talents n’est pas notre priorité. Néanmoins pour avoir vu près de 1000 jeunes depuis le début de notre aventure, quelques uns se sont distingués. L’un de ces jeunes, Freddy Zotchi a bénéficié des conseils de Franck Traoré, entraineur au sein de la NBA Afrique, lors de la BPW 2013. (http://www.youtube.com/watch?v=vsTh_FrVvVg).

Les efforts de Freddy commencent à porter leurs fruits. Le jeune meneur de 16 ans s’est rendu du 11 au 18 janvier 2014 à Thiès, au Sénégal (1h de Dakar) pour découvrir la SEED Academy, une école de basketball fondée en 2002 par Amadou Gallo Fall, Vice Président de la NBA Afrique.

Au delà du basketball, la SEED permet à ses meilleurs académiciens de bénéficier de bourses pour aller étudier aux Etats-Unis, une chance unique pour des jeunes qui n’auraient autrement pas cette opportunité. Pour souligner la qualité de la SEED, lors de la Basketball Without Borders, camp annuel organisé par la NBA à Johannesbourg, 5 des 6 jeunes de la SEED étaient sélectionnés pour le All Star Game de la BWB. D’autre part la SEED a formé Gorgui Dieng, joueur NBA des Timberwolves de Minnesota passé également par l’université de Louiseville, championne NCAA en 2012.

Cette expérience à donc permis à Freddy de se confronter aux meilleurs jeunes du continent.

Itw de Freddy au SénégalLa SEED Academy

Le voyage de Freddy au Sénégal, a suscité des vocations. Certains nous contactent pour savoir comment devenir basketteur. D’autres conscients que le basketball n’est pas un but en soit pour eux, nous sollicitent pour parler de leur avenir. La proximité sur un terrain de basket permet de briser la glace. Depuis 6 mois, nous sommes les relais au Togo de l’African Leadership Academy, une école basée à Johannesburg qui recrute chaque année les meilleurs lycéens africains désireux de faire évoluer leur continent. Nous sommes également partenaire du Programme Excellence Jeunes qui a pour but d’offrir des bourses à des jeunes étudiants brillants.

Au travers de la BPW 2014, nous allons tenter de combiner toutes nos actions. La 2e édition de notre semaine promotionnelle du basketball aura lieu du 21 au 27 avril 2014. Pendant cette semaine, nous nous rendrons dans 5 villes (Lomé, Vogan, Kouvé, Aného et Kpalimé) afin de passer une journée avec les jeunes autour d’ateliers de basket allant du travail des fondamentaux jusqu’à des mises en situation sur grand terrain. Ces ateliers auront non seulement un aspect sportif mais aussi éducatif puisqu’ils mêleront des jeunes de tous âges et des deux sexes tout en mettant en avant certaines valeurs intrinsèques à ce sport. Lors de la BPW 2013, nous avions touché 300 jeunes pendant la semaine. En 2014 nous pensons doubler ce chiffre.

En 2013, nous avions associé des ONG spécialisées dans le tri et la gestion de déchets (STEJ, ADDEL&ETAN et ENPRO) à la 1ère édition de la BPW. Nous allons conserver l’aspect éco-responsable de notre événement en les invitant à continuer l’aventure avec nous.

David, de ADDEL&ETAN, s’adressant aux jeunes lors de la BPW 2013

Physiquement, certains jeunes n’étaient pas au point et les disparités entre les différentes villes étaient trop importantes. Avec l’aide d’un médecin togolais et les connaissances de quelques bénévoles de l’association, dont Arthur (président de Kintuadi), et Lucie (membre de l’Agence Française de Développement), nous allons mettre en place une petite campagne de sensibilisation sur la nutrition. Ce volet avait été initié lors du festival d’Aného. Grâce aux jeunes, nous savons quels types d’aliments ils consomment. Nous allons donc pouvoir adapter notre campagne à leur bourse et à leurs besoins.

La promotion de la femme, l’importance de l’éducation, la nutrition du sportif et la protection de l’environnement sont ainsi les thèmes qui nous accompagneront durant notre Basketball Promotion Week 2014.

Pour en savoir plus sur notre aventure, n’hésitez pas à consulter notre site!

Retrouvez-nous également sur Facebook et sur Twitter!

A quoi va servir le financement ?

Le budget du projet global est estimé à 12 700 €, répartis de la manière suivante :

  • 4000 € de matériel sportif (ballons, chasubles, t-shirts, maillots, filets pour les paniers, etc…). Le matériel utilisé lors de la semaine sera confié aux structures locales pour être réutilisé tout au long de l’année.
  • 4000 € de prise en charge des enfants (transport, nourriture, eau, assurance, couverture médicale) pour les 5 jours de camp.
  • 1 200 € de communication (flyers, affiches, teaser…) avant l’évènement ainsi que 1 000€ alloués à la couverture médiatique de la BPW 2014 (réalisation d’un documentaire sur l’évènement par Akwaba Productions, couverture photo).
  • 900 € pour couvrir en partie la venue d’un membre du bureau (Hugo, Secrétaire Général) ainsi que deux coachs français (Gino et Ange).
  • 800 € de logistique tout au long de la semaine et de sécurité autour de l’étape de Lomé
  • 800 € de dépenses diverses.

Des partenaires tels que le Comité Parisien de Basketball, l’ESSEC, des équipementiers sportifs et plusieurs clubs de basket-ball nous ont d’ores et déjà fourni du matériel. Grâce à ces dons en nature, nous avons en grande partie récolté le matériel sportif nécessaire pour cette semaine. Nous sommes également soutenus par des sponsors et des mécènes locaux, qui nous permettent de réduire nos coûts d’organisation en nous fournissant de l’eau, en prenant en charge l’assurance des enfants ainsi que leur transport, et également en mettant à notre disposition des panneaux d’affichage.

Ainsi, nous avons actuellement récolté 60% du budget total. Il nous reste donc 3048 € à récolter.

Notre objectif est de lever un minimum de 1500 € auprès de vous !

Tout financement au-delà de nos estimations nous permettra de développer l’association et de nous projeter sur nos missions futures./p>

LYSD s’engage à faire preuve d’une transparence totale en affichant la provenance et l’affectation exacte des fonds et des dotations collectés.

Nous tenons à remercier toutes les institutions qui ont pu contribuer de près ou de loin au projet depuis son lancement (NBA Afrique, Fiba Monde, Adidas, Kids Around the World, Kintuadi, l’ESSEC, le Comité Parisien de Basketball, le Quai 54…).

A propos du porteur de projet

LYSD est née d’une rencontre à Johannesburg en Afrique du Sud, entre Jean-Luc, actuel Président de l’association et les dirigeants de la NBA Afrique.

Sur les conseils de ceux-ci et avec l’aide d’acteurs œuvrant pour le développement du sport (ancien Ministre des Sports togolais, ONG française dédiée au sport…), Jean-Luc s’est décidé à formaliser un projet associatif en partenariat avec des étudiants de l’ESSEC, dans le but d’accompagner des porteurs de projets sportifs à finalité sociale.

LYSD est convaincue que le sport est un outil de développement incontournable. A court terme, l’association souhaite promouvoir des évènements sportifs à destination des jeunes. A moyen terme, elle prévoit de mettre en place des programmes sportifs au sein d’établissements scolaires togolais pour contribuer à l’éducation et à l’épanouissement de chaque jeune. Pour faire face au manque d’infrastructures sportives, LYSD a pour ambition à long terme de doter le Togo d’une académie sportive.

Aujourd’hui, l’équipe de LYSD est composée de jeunes à qui le sport a apporté et qui souhaitent que tous les jeunes puissent vivre leur passion dans les mêmes conditions.

Supportez le projet : http://fr.ulule.com/lysd-2014/
SHARE
Pour soumettre une information à diffuser contactez-nous !

Comments