Makoko ou le Venise Nigérian

Afrokanlife Makoko
(c) NLEworks.com

La communauté de Makoko au Nigéria est littéralement dans l’eau. Ses habitants sont habitués aux inondations et ont construits des maisons sur pilotis pour essayer de palier au problème et se déplacent en pirogues. Seulement, il arrive que le niveau d’eau monte exagérément à cause des changements climatiques. Ceci a amené les autorités nigérianes à vouloir délocaliser les quelques 250 000 habitants de la région. Ce qui ne résout pas le problème en soi. Aussi, l’architecte Kunle Ayedemi a proposé une solution innovante qui est en même temps une réponse au problème de scolarisation. La Makoko Floating School est donc ce projet urbain lacustre qui répond à une préoccupation tant nigériane qu’africaine en général.

Afrokanlife Kunle Ayedemi
(c) designindaba

 “Je ne me suis pas lancé avec une grande idée : j’essayais de résoudre un problème qu’avait la communauté. Puis j’ai compris que le problème que j’essayais de résoudre était celui de beaucoup d’autres personnes” disait justement Kunle à CNN l’an dernier. Ce qui confirme bien que chaque problème est une opportunité d’affaires. « Le bâtiment peut être modulable pour d’autres fins telles que maisons ou hôpitaux. A long terme, c’est une vision qui peut être utilisée pour développer durablement les communautés vivant sur les côtes africaines. » Kunle est le fondateur de la société d’ architecture et de design NLE , qui signifie « à la maison» en yoruba.

Makoko Floating School
(c) NLEworks.com
Makoko Floating School
(c) NLEworks.com

Il lance là un projet novateur qui permettra de résoudre les problèmes d’inondations au lieu de combattre tempêtes et marées hautes. La structure de base est une trame triangulaire flottante à la fois flexible et personnalisable. Elle a pour avantage d’être sûre et surtout économique. Le prototype a trois niveaux. Le premier est un espace ouvert, qui pourrait tout aussi bien fonctionner comme un espace communautaire après les heures de cours scolaires. Le deuxième niveau est un espace clos qui pourrait être sectionné en deux ou quatre salles de classe de 60 et 100 élèves. Le troisième niveau est un espace de travail semi- fermé qui est relié aux deux autres niveaux par un escalier sur le côté. Les côtés pratique et écolo ? Le système électrique alimenté par des panneaux solaires sur le toit et les toilettes incorporées dans le bâtiment contenant du compost recyclé.


Pour plus d’informations

Site web: nleworks.com

Laisse nous ton commentaire

commentaires