Mary Nguetta : « Les imprimés africains s’installent dans le paysage français »

Wax a Wonderful World est un salon dédié à la mode inspirée d’Afrique samedi 9 juillet 2016 à l’atelier basfroi à Paris. L’évènement vise à mettre à la une la mode et la culture africaine au travers des marques et des créateurs qui les valorisent.

L’édition 2016 proposera notamment une exposition galerie d’œuvres d’artistes qui s’expriment sur la mode et certains éléments de la culture africaine. Cette exposition est rendue possible par une collaboration avec l’association Cori & Art. Il y aura également un artiste caricaturiste qui travaille avec Cori et Art.

On y retrouvera une conférence sur l’art du foulard avec Dk Ange de Osez le foulard ainsi que des animations diverses comme : un stand de mise en beauté, une séance de relooking « african inspired » offerte à quelques participantes, un relooking « african queen » ou encore un shooting street style.

Les organisatrices évoquent aussi un défilé 100 % hommes qui vaudra le détour. Nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec la fondatrice de Pagnifik Mary Nguetta pour lui poser quelques questions.

Digikan: Comment ont été choisies les marques participantes?

Mary Nguetta: Parmi les marques participantes, on retrouve certaines qui nous ont déjà fait confiance lors de précédentes éditions : Ebony City, Layitia Design, Juneshop… On retrouve aussi de nouvelles marques qui ont tout pour plaire : Kimy Jolie, une marque pour enfants, qui entraîne les petites filles dans un monde féerique, Monsieur Burdi, une marque urbaine et dynamique, Noumbissi Design et ses jolies poupées… et plein d’autres.

Pour la sélection, nous nous attachons à mettre en avant des marques qui ont un véritable univers et qui ont des choses à montrer. Certaines sont jeunes et parfois à leur début. Cependant, quand nous estimons qu’elles ont du potentiel et de beaux produits, nous n’hésitons pas à leur permettre de participer au salon pour booster leur visibilité.

Pensez-vous que le wax et les imprimés africains se sont démocratisés dans le paysage français?

Clairement, les imprimés africains s’installent dans le paysage français! J’en veux pour preuve la récente exposition-boutique de Merci « So Wax » où plusieurs marques ont pu montrer leur travail (Maison Chateau Rouge, Afrikanista,…). Il y a aussi cette collaboration de PIMKIE avec la marque Nash Prints It.

Cependant, les non afrodescendants ne sont pas forcément toujours prêts à l’adopter. Certains aiment, d’autres trouvent que c’est trop coloré et que ça ne convient qu’aux noirs… Mais les marques occidentales ont compris que ces imprimés plaisaient et on un bon public!

Quels défis Pagnifik veut relever pour l’année 2016?

Réussir cette édition de Wax a Wonderful World avec une formule payante plus riche, plus variée et donc plus attractive. Pourquoi pas, organiser un évent à Abidjan, ma ville d’origine. L’idée a été suggérée par plusieurs. J’étudie aussi la création d’un eshop multi-marques!


Wax A Wonderful World 2016
9 juillet 2016
Atelier Basfroi

Laisse nous ton commentaire

commentaires