Pourquoi Ghana-Allemagne est le meilleur match du Mondial 2014 ?

L’Allemagne a fait fort impression pour son premier match. La Nationnalmanschaft a envoyé un message à la concurrence pour la première rencontre. À l’inverse, le Ghana a  manqué son entrée dans la compétition. Une défaite 2-1 face aux États-Unis a mis d’emblée les Black Stars sous pression. À la vue de ce descriptif , le Allemagne-Ghana ne manquait pas d’intérêt.

Pour ce match particulier, le sélectionneur ghanéen James Appiah avait décidé de titulariser Kevin Prince Boateng, remplaçant au contre les States. Le duel tant attendu avec son frère allemand  Jérôme pouvait avoir lieu. Autre changement dans la compo de départ, le portier Dauda remplaçait Kwarasey. Hormis, Essien, les médiatiques Ayew, Muntari, Asamoah et Gyan étaient titulaires.Côté allemand, Joachim Low ne changeait rien aux onze titulaires cinq jours auparavant. Muller en pointe soutenu par Gotze et Ozil. Milieu à trois Khedira, Lahm et Kroos. Enfin, la défense classique avec en prime une centième sélection pour Mertesacker.

Dès le coup d’envoi, le ton de la partie était donné. Les Ghanéens voulaient se racheter de leur précédent match. Pressing très haut, jeu en mouvement et en première intention, application défensive, tous les ingrédients étaient réunis pour bien rentrer dans le match. Empruntés, les Allemands tentaient de réagir par le biais de leur physique et technique, mais les Black Stars étaient bien en place. Au terme du premier quart d’heure, Boateng transmet à Atsu qui repique et décoche une frappe soudaine. Neuer repousse comme il peut. La domination n’était pas outrageuse, mais bien visible.

Ozil tentait de combiner avec Gotze ou Muller, cela manquait de justesse dans le dernier geste. Sur une mauvaise relance, Sulley Muntari hérite d’un ballon au seize mètres et tente une demi-volée que Neuer boxe avec les deux poings. Seconde occasion intéressante. La chaleur coupait les jambes des 22 acteurs en cette fin de mi-temps. Nénanmoins, Ozil tentait de nouveau de servir Gotze à deux occasions, sans succès. La pause arrivait au bon moment. 0-0 .

La seconde période reprenait avec le changement de Jerome Boateng pour Mustafi. Le duel tant attendu des deux frangins n’aura rien donné ou presque. Passé cette considération plus people que footballistique, il n’aura fallu que cinq minutes à Gotze pour profiter d’un centre parfait de Thomas Muller. Son combo tête-cuisse gauche battait Dauda et donnait un avantage heureux aux Allemands. Conséquence de ce but encaissé, Kevin Prince Boateng cédait sa place pour… Jordan Ayew. Quelques instants après, son frère André Ayew démontrait encore une fois aux yeux du monde entier qu’il est plus qu’ un excellent joueur de tête. Entre Mertesacker (1m 98) et Mustafi (1m84) , le milieu ghanéen plaçait un coup de boule victorieux qui laissait Neuer impuissant. Cela ne pouvait pas mieux reprendre.

Convaincu de tenir l’exploit, Ayew rameutait ses coéquipiers. Cette action fut bénéfique, car à la suite d’un ballon perdu par Lahm, Muntari lançait Gyan coté droit. Ce dernier croisait une frappe parfaite que Neuer ne pouvait pas sortir. 2-1 pour les Blacks Stars et stupeur dans le stade de Fortaleza. Joachim Low décidait de réagir en lançant Schweinsteiger et Klose. À peine deux minutes après son entrée, Klose égalisait et accessoirement, rentrait dans l’histoire en égalant le record de buts de Ronaldo en Coupe du Monde avec 15 réalisations.

Le dernier quart d’heure était un régal de football total. Avec deux formations cherchant à l’emporter par tous les moyens, le jeu allait d’un but à l’autre. Cependant un manque de lucidité de parts et d’autres empêchaient de pouvoir concrétiser les situations favorables. Malgré un ultime tir de Klose et une contre-attaque à 5 contre 2 ghanéenne, le score ne bougeait plus. 2-2.

Si le spectacle a été au rendez-vous, les buts ont eux aussi été présents. Conquérants face au Portugal, les allemands ont éprouvé plus de difficultés face à une équipe joueuse comme le Ghana. Sa défense centrale Mertesacker-Hummels n’a pas réellement été souveraine. Le milieu de terrain a une maîtrise technique peu comparable dans ce Mondial. Toutefois, il lui a manqué de la clairvoyance dans le dernier geste ce soir. Muller a une nouvelle fois été décisif avec sa passe décisive pour Gotze, mais il a aussi beaucoup apporté collectivement et offensivement à su collectif de la Nationnalmanschaft.

Dans l’évaluation ghanéenne, énormément de  choses positives. La défense a tenu le choc en dépit des buts encaissés. Quand on sait que c’est une charnière 100% ligue 1, John Boye-Jonathan Mensah, on pouvait avoir des doutes face à Muller and Co. Asamoah a livré une prestation de très grande qualité sur le flanc gauche. Son entente avec André Ayew a été très intéressante. Le marseillais a  inscrit un nouveau but dans ce Mondial. Omniprésent, il est assurément un des hommes du match. Au milieu Muntari a assuré avec Rabiu à ses côtés. Atsu a étalé sa palette technique. Il mérite de jouer autre part qu’à Vitesse Arnhem. Enfin Boateng a été très très décevant pendant que Gyan a une nouvelle fois fait le boulot avec son but malgré quelques situations dangereuses gâchées.

Au final, l’Allemagne retarde l’échéance pour sa qualification. Il paraît improbable qu’ils puissent lâcher face aux É.-U.. Mais ce Mondial est surprenant à bien des égards. La méfiance doit rester dans les esprits outre-Rhin. Si ce match nul est à première vue un excellent résultat pour le Ghana, une victoire était attendue ce soir pour se relancer. Tout reste possible pour les Black Stars mathématiquement. Sportivement,  on l’a vu, ils ont le niveau de passer ce premier tour. Encore un groupe où tout reste ouvert avant la dernière journée. La magie du Mondial…

Laisse nous ton commentaire

commentaires