Mondial 2018 : Des agences antidopage veulent exclure la Russie

Les agences d’antidopage veulent que la Russie soit exclue de toute compétition sportive tant qu’elle n’aura pas réglé son problème de dopage.

Les présidents de 19 agences nationales antidopage (ANA) se sont réunis à Dublin, entre autres pour discuter du dopage en Russie. D’après eux, la Russie devrait être privée de toute compétition sportive jusqu’à ce qu’elle règle son problème de dopage. Compétition sportive, incluant la Coupe du Monde 2018. Coupe du Monde 2018 que la Russie organise…

« À la lumière du second rapport McLaren, les responsables ont demandé l’exclusion des organisations sportives russes de toutes les compétitions internationales ». Le rapport en question est celui d’un juriste canadien qui démontre qu’il existe un système de dopage institutionnalisé en Russie, ce que Moscou réfute évidemment.

Certains présidents d’ANA ont cependant demandé à ce qu’il soit permis aux athlètes russes de participer aux compétitions internationales à condition d’avoir réussi les contrôles antidopage.

Le vice-premier ministre russe Vitali Moutko a, pour sa part, tout nié. « Ne faites pas attention à ces déclarations. Il s’agit d’une attaque délibérée destinée à discréditer le sport russe ».

Richard McLaren a publié en décembre un rapport qui avait dévoilé un système de dopage institutionnalisé en Russie avant les Jeux olympiques. Cela avait mené à l’exclusion de plus d’une centaine de sportifs russes aux Jeux de Rio. Dans le second volet de l’enquête, il est dévoilé que plus de mille athlètes russes, représentant plus de 30 disciplines, sont impliqués.


Et si on parlait foot ?

Prenez part au débat sur Twitter : @KanFootClub ou sur la page Facebook de la communauté du Kan Football Club. Contactez nous par courriel à kanfc@afrokanlife.com. Tous nos podcasts, chroniques et exclusivités sur le soccer montréalais sont disponibles sur StitcherPlayer FMGoogle Play MusicRZOiTunes et sur la page kanfootballclub. Merci à notre partenaire miseojeu.

Laisse nous ton commentaire

commentaires