Projecteur sur HARAJAKU (prod. by Blastar) : un clip de JOKE

Le rappeur JOKE sortait vendredi 29 novembre son tout dernier clip qui s’intitule Harajaku. Le clip a été réalisé par Nathalie Canguilhem.

Joke nous a dévoilé le septième clip de son EP TOKYO !  Qui dit nouveau clip dit nouveau décor. Joke nous avait tout d’abord laissé en mai 2013 à la station château-rouge pour son clip Dango puis en juillet 2013 avec les décors de la demeure du roi soleil à travers son clip Louis XIV.

Nous sommes dorénavant au mois de novembre, JOKE et son équipe ont embarqué dans l’avion direction Tokyo pour son clip “Harajuku” tourné par la directrice artistique Nathalie Canguilhem. Encore une fois, l’artiste n’a pas choisi ce nom au hasard, en effet Harajaku est le quartier ” HYPE ”  de Tokyo. Vous l’aurez remarqué, Joke a un certain goût pour l’Asie et les traits culturels japonais. Il avait notamment tourné son clip Tokyo Narita au Japon.

De plus, Joke se démarque des autres rappeurs français par ses punchlines, sa qualité d’écriture et bien évidemment son flow. Longtemps, les amoureux du rap se souviendront de sa punchline dans la chanson Scorpion (Remix) “Pas le même génie / pas le même flow “. Une phrase simple mais qui explique en quelques mots le pourquoi de son succès. Dans Harajaku Joke nous rappelle qu’il ne rappe pas depuis hier, mais depuis plus de dix ans à travers la phrase ”Je taffe mes lignes depuis 2002 / sur la chatte à Prévert”. ”Qu’les rageux fassent le 17 / que les vieux prennent leurs retraites”, Joke avertit les puristes du rap qu’il faut laisser la place à cette ”nouvelle génération” de rappeurs dont il fait partie.

Des potes, Tokyo, des sushis

Joke semble apprécier tout ce qui touche aux codes culturels du pays du soleil levant, tel que l’honneur, la fratrie et la gastronomie. Le rappeur de Montpellier adepte du dirty rap nous fait découvrir la ville de Tokyo tout au long du clip à travers une ballade dans la ville. On peut le voir, en train de passer des bons moments avec ses amis, déguster des sushis, jouer au bowling, tout ce qu’il y a de plus “normal”. Enfin reste que déguster des sushis disposés sur le corps nue d’une femme allongée n’est pas banal… à interpréter comme bon nous semble.

 

 

 

 

Bonus

LouisXIV.

Django

Laisse nous ton commentaire

commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here