Polémique : les bijoux « esclaves » de Mango

Depuis quelques jours, il suffit de taper le terme « esclave » dans la barre de recherche du site de vente en ligne Mango, pour faire une découverte surprenante…

En effet, on peut alors voir apparaître quelques parures de cou et bracelets à grosses chaînes dorées … répertoriés « style esclave » (!), à l’appellation plus qu’inappropriée.

De nombreux internautes ont très rapidement interpellé la marque espagnole via les réseaux sociaux Facebook et Twitter. Choqués, ils demandent le retrait immédiat de la collection ainsi que des excuses de la part de Mango.

 

 

 

Se sont jointes à eux des personnalités telles que la comédienne Aïssa Maïga, la chroniqueuse et militante associative Rokhaya Diallo et l’ex-miss France et actrice Sonia Rolland, qui ont lancé une pétition afin de montrer à la marque la gravité de leur erreur.

 

 

On y trouve en guise d’introduction et sous le titre « L’esclavage n’est pas fashion », un appel des trois jeunes femmes engagées. En voici quelques extraits :

 L’entreprise Mango banalise ainsi des tragédies qui ont traversé l’histoire de l’humanité et qui frappe encore aujourd’hui des millions d’êtres humains dans le monde. […] C’est pour cette raison qu’en 2001, la France a promulgué la loi Taubira, énonçant : “La République française reconnaît (…) que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l’océan Indien (…) et l’esclavage constituent un crime contre l’humanité.

En réduisant ce crime contre l’humanité à un ornement décoratif, Mango manque gravement à l’éthique qu’une telle marque devrait porter. L’esclavage n’est pas un ” style ” pour fashionistas en mal de sensation fortes, ni un créneau commercial. C’est un drame dont il faut respecter la gravité».

Elles concluent ainsi : « A travers cette pétition nous demandons le retrait de tous les objets ainsi que des excuses de Mango qui à travers ces “créations” offense la mémoire des victimes de l’esclavage, leurs descendant-e-s ainsi que celles et ceux qui respectent la dignité humaine. »

Déjà plus de 4000 personnes ont signé la pétition en ce lundi 4 mars, vous pouvez la retrouver en cliquant sur le lien suivant :

https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/mango-doit-retirer-sa-gamme-de-bijoux-style-esclave-cc-mango-bijouxstyleesclave

Mango parle d’une erreur de traduction entre les sites des différents pays, pourtant le terme « esclave » apparaît également sur la version espagnole du site, mais cela ne suffit pas à convaincre. De plus les excuses de la marque sur son compte Twitter ce matin sont loin d’être satisfaisantes pour la toile : « Nous regrettons l’erreur de traduction. Les services correspondants sont prévenus et effectueront la correction immédiatement. »

 

 

 

 

En début d’après-midi, la marque a retiré une partie de la collection de la vente en ligne mais on s’aperçoit que le terme « esclave » est encore bien visible après une simple recherche sur le site.

Après les baskets Adidas à chaînes d’esclaves en juin 2012 et la mannequin blanche maquillée en femme noire pour les « besoins » d’un thème African Queen du magazine de mode Numéro en février, que pensez-vous de cette nouvelle polémique qui touche à de sombres heures de l’Histoire ?

Est-ce un scandale trop amplifié par les internautes ou êtes-vous prêts à boycotter la marque un temps après cette faute médiatique ?

Cet article a été rédigé par Sophie. 

Laisse nous ton commentaire

commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here