Sous le parrainage de Believe In Africa, Cultuma Asso a présenté la première édition de “Be Live 4 Africa” le 21 juin 2015 au Bermuda Onion (Paris 15ème) autour d’un évènement culturel panafricain 4 en 1. Les propos recueillis sont de Sarada Nya, Manager Général de Be Live 4 Africa.

Depuis combien de temps prépariez-vous Be Live 4 Africa ?

Be Live 4 Africa s’est mis sur pieds très rapidement. L’idée de créer une “fête de la musique à l’africaine” a débuté au mois de Mars. Mais c’est vraiment au mois d’Avril que tout a commencé, une fois le lieu des festivités validé par Angelle Kwemo, la Présidente de l’association Believe In Africa. Nous avons donc tout organisé en deux mois, ce qui était un vrai défi étant donné l’envergure que nous souhaitions offrir à ce projet.

Vous avez eu une démarche hybride mêlant conférence et concert. Pourquoi c’était important à vos yeux ?

La vision que nous avions était de mettre en place un concept novateur qui allait promouvoir cette industrie aussi bien en théorie qu’en pratique. Une conférence à elle seule ou un concert à lui seul le jour de la fête de la musique n’aurait eu rien de novateur. Toute l’originalité était dans l’adjonction des deux. Nous voulions tout autant discuter de ce qu’il fallait pour faire avancer le continent qu’exposer un peu de ce que l’Afrique dégorgeait en termes de potentiel. Nous voulons être le plus concret possible dans nos actions.

Quel a été pour vous le moment fort de la journée ?

Je crois que chacun dans l’équipe a une opinion différente sur la question. En plus, beaucoup d’entre nous n’avons pas eu l’occasion d’assister à tout ce qui s’est fait. Nous étions trop occupés à la mise en place de l’évènement. Mais je crois que l’interlude musical du « slameur » Lunik était un grand moment. Son texte était vraiment en raccord avec le message que nous essayions de transmettre à savoir : « cessons de nous plaindre du passé et de ses frustrations et faisons ce que nous pouvons avec ce que nous avons pour faire avancer les choses pour notre continent ». Bien entendu, ce ne sont pas les paroles de la chanson mais c’est le message qui en ressortait selon ma lecture. 

Peux-t-on s’attendre à une deuxième édition ?

Définitivement !! Après tous nos efforts pour mettre en place cette première édition, nous n’allons pas nous arrêter en si bon chemin !  Nous voulons une deuxième édition, une troisième, et ainsi de suite !  Bien sûr, cela dépend de plusieurs paramètres que nous ne maîtrisons pas mais nous avons la foi ! Il y aura de prochaines éditions.

Un dernier mot pour les lecteurs AFROKANLIFE.COM ?

Restez connectés et merci de continuer de nous soutenir dans cette initiative.

Et puis, comme le dit notre slogan, « soyons vivants pour l’Afrique ! », par tous les moyens que nous pouvons, même par notre exemplarité. L’Afrique a tout à prouver et tout à construire. Elle a besoin de l’aide de tous ses enfants et de tous ses amis!  Où que nous soyons, posons notre pierre.

Facebook : Be-Live-4-Africa

Site web : http://www.belive4africa.com/