Quel impact pour les nouveaux entraîneurs en Premier League?

Le marché des transferts en Premier League a encore une fois été bien mouvementé cet été.

Certains joueurs, comme Sadio Mane (Liverpool) et Victor Wanyama (Tottenham), en ont profité pour intégrer des clubs au potentiel de trophées plus élevé.  D’autres, on pense à Zlatan Ibrahimovic et Paul Pogba (Manchester United) ou Ilkay Gundogan (Manchester City), on fait le saut d’ailleurs en Europe pour faire de la ligue anglaise un championnat au niveau encore plus relevé.

Ce sont cependant les lignes de touche qui attirent particulièrement l’attention avant le début de la nouvelle campagne.  Rarement aura-t-on pu témoigner d’une aussi belle brochette d’entraîneurs au sein d’une même ligue.  Si Arsène Wenger fait toujours figure de doyen, les nouveaux venus Jürgen Klopp (qui n’avait pas entamé la dernière saison), Pep Guardiola  et  Antonio Conte auront sans aucun doute une influence positive sur la qualité du spectacle.  Et que dire du retour du « Special One », José Mourinho, cette fois-ci à la barre de Manchester United.  Sans oublier Mauricio Pochettino, Claudio Ranieri, Slaven Bilic et même Eddie Howe, la Premier League regorge d’entraîneurs de qualité déterminés à laisser leur empreinte sur ce championnat des plus excitant.

Un tiki-taka à l’anglaise?

Il sera intéressant d’observer l’influence de Pep Guardiola, maintenant à la tête de Manchester City, sur le style de jeu de la ligue anglaise ou si c’est plutôt cette dernière qui aura une influence sur l’approche de l’entraîneur catalan.  Le système de jeu tant admiré pendant son séjour à Barcelone peut-il être transposé en Premier League?  Autrement dit, can he do it on a cold rainy night in Stoke?  Il ne faudrait pas présumer que cela soit son intention.  Guardiola a démontré avec son passage au Bayern qu’il sait s’adapter selon la ligue et selon son effectif, et ce avec succès.  Les signatures de Gundogan, Nolito, Sane et Gabriel Jesus (le « Nouveau Neymar ») laissent cependant présager une approche qui nous sera familière.  Il ne pourra peut-être pas compter sur des ailiers de la qualité à Douglas Costa, Arjen Robben ou Frank Ribéry, mais le profil de ses achats nous laisse entrevoir un système similaire.  La possession moyenne pourrait très bien atteindre le 60% comme ce fût le cas pendant ses trois années au Bayern.  Les défenses adverses auront fort à faire pour négocier avec le flair, la rapidité et l’intelligence de l’attaque des Citizens, la meilleure en Premier League la saison dernière.  Si la défensive demeure suspecte, on voit quand même mal Manchester City être exclu du top 4 en Angleterre ainsi que des huit dernières équipes en Ligue des Champions.

Klopp et Conte : de la passion à revendre

Difficile de ne pas apprécier les personnages que sont Jürgen Klopp et Antonio Conte, respectivement entraîneurs à Liverpool et Chelsea.  Les deux injectent une dose de passion et d’émotion sur les lignes de touche qui est tout à fait rafraîchissante.  Nous avons déjà pu témoigner du travail que veut accomplir Klopp, lui qui a succédé à Brendan Rodgers en octobre dernier.  Tout comme à Dortmund, l’allemand demande à ses joueurs de presser l’adversaire avec intensité, ce qui n’est pas sans conséquence.  La première journée du championnat se fait toujours attendre et Liverpool compte déjà 8 joueurs sur la liste des blessés.  Le style privilégié par Klopp étant très demandant physiquement, il ne faut pas s’en surprendre.  La Premier League est d’ailleurs reconnue comme ayant un calendrier très chargé (particulièrement pendant la période des fêtes).  Les partisans des Reds doivent se croiser les doigts que leurs meilleurs atouts resteront en santé pour la majorité de la saison.

Quant à Antonio Conte, il hérite d’une équipe de Chelsea ayant connu une saison 2015-16 en déçà des attentes.  Gus Hiddink a tenté de limiter les dégâts après le départ de Mourinho et l’Italien doit maintenant s’assurer que l’absence des Blues en Ligue des Champions n’est qu’un accident de parcours.  Le plus intéressant sera d’observer si Conte tentera d’utiliser son traditionnel 3-5-2 dans une ligue où la majorité des équipes s’alignent en 4-2-3-1.  La signature de N’Golo Kante, au coeur des succès de Leicester l’année dernière, apportera une stabilité plus qu’importante au milieu du terrain.  Fabregas et Matic n’ont pas été l’ombre d’eux-mêmes lors de la plus récente campagne et il aurait été risqué d’aborder la prochaine saison avec le même effectif.  L’un des plus grands défis de Conte sera aussi de ramener Eden Hazard à l’avant-plan.  Il n’est pas exagéré d’affirmer qu’ainsi va Hazard, ainsi va Chelsea.  L’attaquant belge peut difficilement faire pire et ses performances encourageantes lors du dernier Euro sont de bon augure.  L’équipe londonienne devrait, sans trop de difficulté, améliorer significativement son classement en 2016-17.

Mourinho, Ibra et Pogba : un cocktail explosif

On l’attendait depuis longtemps, et c’est maintenant officiel : Paul Pogba est de retour à Manchester United.  Ajoutez à cela Ibrahimovic, Mkhitaryan et Bailly, et les Red Devils peuvent se vanter d’avoir réalisé les plus gros coups du dernier mercato.  Cependant, l’addition la plus importante est peut-être celle de Jose Mourinho.  La qualité de l’effectif n’a jamais vraiment été le problème depuis le départ de Sir Alex Ferguson.  Or, les tactiques employées par David Moyes et Louis Van Gaal ont fait soulever bien des sourcils à Old Trafford.  Sans leur imposer l’entière responsabilité des déboires des 3 dernières saisons, l’arrivée du « Special One » a de quoi exciter les partisans de l’équipe.  Tous sont d’avis pour dire que le portugais ramènera le fameux « fear factor » qui a tant manqué depuis la perte de Ferguson.  Avec une telle tribune, gageons que Mourinho sera fidèle à sa réputation.  Il n’a d’ailleurs pas pris de temps, lançant déjà quelques flèches à l’endroit de Klopp et Wenger, plaintifs du prix exorbitant payé pour Pogba.  Selon lui, seuls les « gros » clubs peuvent négocier avec de tels problèmes.  C’est à se demander si cette attitude ne pourrait pas lui jouer des tours.  Disons une chose, il n’a pas le droit à l’erreur.  Au moindre faux pas, la presse anglaise se fera un plaisir d’exploiter les moindres failles.

Et les autres?

Loin de moi l’idée de diminuer le rôle joué par tous les autres entraîneurs en Premier League.  J’ai cependant préféré cibler les nouveaux venus chez les plus grosses équipes.  Les Wenger, Bilic, Ranieri et Pochettino sont tous de grands tacticiens.  Le meilleur dans tout ça, c’est qu’ils possèdent tous un style distinct, ce qui fait du championnat anglais une ligue diversifiée, imprévisible et excitante.  Malheureusement, cela ne vient pas sans conséquence.  Les résultats se font attendre rapidement et l’espérance de vie des entraîneurs est assez courte.    Parmi les vingt équipes actuelles, dix d’entres-elles ont changé d’entraîneur au cours des douze derniers mois.  On se demande souvent, après quelques matchs, qui sera le premier instructeur à être congédié.  Pour trouver une réponse, il faut selon moi regarder au bas du classement.  Je serais très surpris qu’un des entraîneurs mentionnés ci-haut soit congédié cette saison.  Lorsque l’inévitable se produira, souhaitons seulement que les remplaçants sachent imiter des hommes comme Bilic, Ranieri ou Howe, en prenant une équipe moyenne pour en faire une équipe compétitive.  Nous, les partisans, ne pouvons qu’en ressortir gagnants.


Cet article a été rédigé par Gabriel Chagnon

Bio de Gabriel: Joueur de soccer depuis son tout jeune âge et maintenant entraîneur, Gabriel s’intéresse plus particulièrement au foot anglais.  Entre deux courtes siestes, vous le trouverez probablement sur un terrain ou devant son téléviseur, devant un match de Manchester United.

Suivez-le sur

Twitter : https://twitter.com/GabChagnon1

Facebook : https://www.facebook.com/gabriel.chagnon.79


Et si on parlait foot ?

Prenez part au débat sur Twitter : @KanFootClub ou sur la page Facebook de la communauté du Kan Football Club. Contactez nous par courriel à kanfc@afrokanlife.com. Tous nos podcasts, chroniques et exclusivités sur le soccer montréalais sont disponibles sur StitcherPlayer FMGoogle Play MusicRZOiTunes et sur la page kanfootballclub. Merci à notre partenaire miseojeu.

Laisse nous ton commentaire

commentaires