Samuel Piette ou l’Impact a enfin un milieu défensif de métier

L’Impact de Montréal a enfin un vrai numéro 6 et il s’appelle Samuel Piette.

Après l’essai non concluant d’Adrian Arregui en début de saison, l’Impact se retrouvait pour la 6e saison consécutive sans vrai milieu récupérateur. Quoique le travail acharné de Bernier – Felipe – Warner en 2012 et 2013 était très intéressant, il manquait quand même un milieu défensif de métier.

Dès sa signature, Piette a injecté l’espoir au sein d’un effectif qui avait besoin d’un renouveau en termes de poste, d’âge et de compétition. Contre l’Union de Philadelphie, Piette a fait la démonstration de son talent, sa hargne et son intelligence de jeu.

Dès la mi-temps contre l’Union (0-0), l’effet Piette se faisait déjà ressentir et quel effet!

À la fin des 90 minutes, on avait l’impression que le natif de Repentigny pouvait encore jouer un autre match.

3 raisons avaient été évoquées pour expliquer l’importance de Samuel Piette pour l’Impact de Montréal. La 1ère raison est la plus importante évidemment et l’impact que Piette a eu sur le terrain a été autant remarquable que rafraîchissant.

Il remplit plusieurs cases en tant que joueur qui va ramener de la valeur ajoutée, notamment:

L’âge : À 22 ans, il apporte une expérience européenne, mais surtout professionnelle. À part Cabrera, Oyongo ( et Lovitz cette année), peu de joueurs en dessous de l’âge de 27 ans ont de l’expérience de jeu.

Le dynamisme : Jeunesse ne veut pas dire dynamisme, mais l’activité de Piette sur le terrain est palpable et est loin d’être un cône orange sur gazon vert

Récupération : C’est son travail et il fait bien. Point final

Couverture du terrain : Avec une bonne forme physique et un positionnement intelligent ; autant dans la surface de réparation comme 3e sentinelle avec Ciman et Cabrera que premier mur défensif face aux attaques adverses dans l’axe et sur les cotés.

Il détruit le jeu de l’adversaire : ll va harceler le porteur du ballon, anticipé les courses de l’adversaire et briser le rythme de son vis à vis.

Relance simple, mais efficace : Il n’a pas les mêmes qualités que Donadel mais sa relance est assez efficace pour mettre du rythme avec passes et pas seulement avec ses tacles.

Il rend les autres meilleurs : c’est le but de son rôle. Il récupère et il donne le ballon aux joueurs offensifs. Dzemaili se sent plus libéré ainsi que Bernier et les 2 vétérans peuvent se concentrer à jouer vers l’avant.

L’efficacité de Piette était tellement étonnante que je me demandais avec Nilton Jorge sur ce que faisait Marco Donadel et surtout Hernan Bernardello en termes d’actions défensives.

Sans jeu de mots.


Et si on parlait foot ?

Prenez part au débat sur Twitter : @KanFootClub ou sur la page Facebook de la communauté du Kan Football Club. Contactez nous par courriel à kanfc@afrokanlife.com. Tous nos podcasts, chroniques et exclusivités sur le soccer montréalais sont disponibles sur Stitcher, Player FM, Google Play Music, RZO, iTunes et sur la page kanfootballclub. Merci à notre partenaire miseojeu.

Laisse nous ton commentaire

commentaires