Thomas Meilleur-Giguère se permet de rêver

Dans un laps de temps relativement court, le jeune défenseur central se retrouve rapidement au FC Montréal et à la porte de l’équipe première.

Venant du club FC L’Assomption, Thomas Meilleur-Giguère se joint à l’Académie de l’Impact de Montréal en août 2013. Il s’est rapidement inséré dans le moule Bleu-Blanc-Noir. Thomas a fait partie de la fameuse équipe des U18 ayant porté avec fierté l’étendard du club en USSDA.

Lors des deux dernières saisons, ces mêmes U18 ont atteint le carré d’as des séries, démontrant une qualité et un esprit d’équipe porteur d’espoir pour le futur de l’académie et du club.

Lors de la portion montréalaise de la 1re phase du camp de présaison de l’Impact, j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec le jeune Thomas Meilleur-Giguère qui partage ses impressions et ses ambitions.

En tant que défenseur central, le côté physique du métier est une nécessité. Thomas Meilleur-Giguère dispose des atouts attendus à ce niveau de jeu. D’ailleurs, il n’hésite pas à exprimer son envie de jouer simple tout étant un leader pour les autres.

Et ce n’est pas le choix qui manque au niveau de modèles en défense centrale. Né en 1997, Thomas n’a pas eu la chance de vivre l’épopée de l’équipe de France 1998 ou de voir les débuts de défenseurs italiens comme Paolo Maldini et Alessandro Nesta. Quoique « Sandro » a fait l’effort de donner quelques cliniques à prix modiques au Stade Saputo.

Mais, c’est un Brésilien qui a tapé dans l’œil du jeune défenseur, un hybride entre un athlète de haut niveau et SideShow Bob. Tout à fait, on parle bel et bien de David Luiz, le défenseur du Paris Saint-Germain et ancien pensionnaire du Chelsea FC.

 

Lorsque je demande à Thomas s’il désire copier la coupe de cheveux du brésilien, Thomas dit que non, mais on gardera un œil sur ce dossier.

Meilleur-Giguère confie aussi un penchant et une admiration pour le style d’un défenseur en particulier en Major League Soccer. Il admet que son modèle n’est nul autre qu’Hassoun Camara, le défenseur vétéran de l’Impact de Montréal. Dans la perspective d’un jeune académicien, goûter à un camp pro est important, mais profiter d’un encadrement de ses modèles est inestimable.

On M’a dit que Tu as une chance que les autres n’ont pas. Donc vas-y, prends ta chance — Thomas Meilleur-giguère

Thomas, comme les autres « bleuets », est évalué par leurs ex-entraîneurs de l’Académie comme Jason Di Tullio et Wilfred Nancy, qui sont maintenant dans le staff pro de Mauro Biello.

Vantant la qualité de tous les entraîneurs du club, Meilleur-Giguère ressent un sentiment de fierté. En voyant des aînés comme Jeremy Gagnon-Laparé signer avec l’Impact, rêver n’est pas interdit, bien au contraire.

Cette synergie donne tout son sens à la vision implantée par Philippe Eullaffroy, directeur de l’Académie. Elle a pour but sportif ultime de former des joueurs professionnels d’ici pour l’équipe professionnelle de Montréal.

La cerise sur le gâteau pour Thomas Meilleur-Giguère sera un stage d’entraînement avec le FC Bologne, le deuxième club de Joey Saputo en Serie A Italienne.

La réaction de Thomas vaut plus que mille mots.

 

Dès son retour d’Italie, Thomas Meilleur-Giguère va préparer la saison USL 2016, durant laquelle il affrontera d’autres purs produits des Académies MLS. Le prochain test sera de s’adapter au contexte professionnel durant une saison et de briller face à des vétérans de la United Soccer League.

Tout ceci fera partie de son apprentissage qui l’emmènera un jour, on l’espère, à fouler les pelouses MLS sous le maillot Bleu-Blanc-Noir.

Laisse nous ton commentaire

commentaires