Franchir le cap des quarts de finale en Coupe du Monde, mission impossible ?

Depuis 1930, soit la date de la première coupe du monde, aucun pays d’Afrique n’a disputé les demies finales de Coupe du Monde.

Seules trois nations ont disputé les quarts de finale : le Cameroun en 1990, le Sénégal en 2002 et le Ghana lors de la dernière édition en 2010. En 1990, le Cameroun fait figure d’équipe surprise et surprenait (agréablement) tout le monde y compris l’un des meilleurs joueurs de tous les temps : Diego Maradona. En effet, la grande équipe d’Argentine avait perdu son premier match contre le Cameroun de Roger Milla. Les Lions indomptables avaient réédité une autre grosse performance contre la Roumanie ce qui avait permis leur accession au tour suivant malgré la défaite contre l’Union soviétique lors du troisième match. En huitième de finale, les Camerounais avaient réalisé une prestation historique face à la Colombie en s’imposant après les prolongations sur le score de 2-1 grâce à un doublé de l’homme providentiel Roger Milla, alors âgé de 38 ans. Cependant, malgré un match héroïque en quart de finale, les Camerounais ne verront pas les demies, la faute aux Anglais qui les ont crucifiés alors qu’ils menaient un temps durant cette partie.

12 ans plus tard, c’était donc au tour des Lions de la Teranga de s’illustrer. Comme les Camerounais, les Sénégalais ont battu lors du premier match l’équipe championne du monde de l’édition précédente. C’était en l’occurrence la France, les Français étaient aussi champions d’Europe en 2000, l’équipe dominait tous ses sujets jusqu’à ce fameux jour du match d’ouverture de la Coupe du Monde 2002 et ce but de Pape Bouba Diop. Le deuxième match opposa le Sénégal aux surprenants Danois, ce match se finissait sur le score d’un but partout, le dernier match de poule voyait le Sénégal et l’Uruguay s’affronter. Au terme d’une splendide première mi-temps, les Lions menaient 3 à 0, néanmoins les Uruguayens ont réussi à égaliser avant la fin du match. Finalement, ce match nul suffisait pour faire le bonheur des Sénégalais. En huitième de finale, ils rencontrèrent la dangereuse équipe de Suède dotée de joueurs comme Larsson ou encore Zlatan Ibrahimovic mais même en présence de ces stars, les Sénégalais, par l’intermédiaire d’Henri Camara ont réussi un bel exploit en les éliminant grâce à la règle du but en Or* après les prolongations. C’est cette même règle qui leur porta préjudice en quart de finale contre la Turquie. Cette coupe du monde réalisé par les « joueurs de la Tanière » était porteuse d’espoir pour tout un continent.

1385177_10151655610597541_395149517_n

En 2010, soit 8 ans après cette coupe du monde 2002, c’était en Afrique que se déroulait la Coupe du Monde, une première. Ce fut au tour du Ghana de représenter dignement le continent africain. Comme le Cameroun et le Sénégal, le Ghana a gagné son premier match celui-ci était contre la Serbie. Les Blacks Stars étaient ensuite opposés à l’Australie, ce match s’est terminé sur le score d’un but partout puis « les Brésiliens d’Afrique » se sont inclinés face aux Allemands, mais ils ont pu accéder au huitième de finale bénéficiant d’une meilleure différence de but. Durant ce match, elle y affrontait les États-Unis et comme les Lions indomptables et les Lions de la Teranga, les Blacks Stars du Ghana se sont imposés après les prolongations avec un but d’Asamoah Gyan notamment. Cependant, c’est ce joueur qui fut pendant un temps la risée du continent africain : lors du quart de finale contre l’Uruguay, en prolongation, alors que ce match serré devait indubitablement se jouer aux tirs aux buts, un fait remarquable se passa, Luis Suàrez repoussa volontairement le ballon de sa main pour l’empêcher d’entre aux buts. L’arbitre sifflera un penalty et le joueur se fera exclure. Jamais un pays d’Afrique n’était aussi proche des demies finales. Malheureusement, le tireur « Asamoah Gyan » avait raté ce pénalty et avait ainsi permis à l’Uruguay de disputer les tirs aux buts et de s’imposer contre le Ghana.

Quatre ans plus tard?

Dans un peu moins mois, débute la Coupe du Monde au Brésil. Après ces déboires, pouvons-nous espérer un pays d’Afrique en demies finales? Oui, car nous avons en 2014, les cinq mêmes pays d’Afrique participant à la Coupe du Monde : l’Algérie, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Cameroun et le Nigeria. Ce dernier cité semble être en mesure de réaliser l’exploit du fait de son titre continental et de ses bons matchs amicaux comme celui contre l’Italie (2-2 score final). Avec le Nigeria, la Côte d’Ivoire peut aussi espérer un bon parcours dans cette Coupe du Monde, la génération dorée est très motivée à l’idée de représenter dignement son pays et des joueurs de l’acabit de Didier Drogba ou de Yaya Touré peuvent faire la différence. Enfin, les Blacks Stars peuvent aussi nous faire revivre les mêmes émotions, les Ghanéens en ont surpris plus d’un lors des barrages de la Coupe du Monde face à l’Égypte. Concernant le Cameroun et l’Algérie, il sera plus dur de faire un exploit du fait que pour ces deux équipes, les phases de poules s’avèrent relevées. 2014 va-t-elle être l’année de l’Afrique pour le football? Dans tous les cas, ce que nous pouvons dire est :

Allez l’Afrique !!

*La première équipe qui marque après les prolongations remporte le match.

Cet article a été rédigé par De Daouda Ly

Laisse nous ton commentaire

commentaires